Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EDF (F)

Une liste de 20 joueuses pour aller au Japon

, par Kucerka

Olivier Krumbholz a dévoilé une liste de vingt joueuses qui partiront au Japon pour préparer le mondial qui se déroulera à Kumamoto (30 novembre au 15 décembre). Avant cela, les Françaises, championnes du monde en titre, feront escale à Tokyo pour disputer un tournoi de préparation. 

Les Bleues auront rendez-vous le 17 novembre à Créteil pour préparer le mondial et tenter d'aller défendre leur titre au Japon, à Kumamoto. Elles s'envoleront le lendemain pour Tokyo, où elles disputeront trois matchs amicaux de préparation. Elle y découvrira les installations destinées aux jeux olympiques de l'été prochain le temps de la Japan Cup. Durant ce tournoi amical, les Françaises joueront contre le Brésil (21/11), le Japon (23/11) et la Slovénie (24/11). "On a préféré partir très tôt pour récupérer du décalage horaire. On abordera le premier match contre le Brésil comme un match d'entrainement. On sera plus en mode compétition sur les deux matchs suivants" insiste le sélectionneur Olivier Krumbholz. Après cela, l'équipe de France prendra la direction de Kumamoto le 25 novembre, cinq jours avant de faire son entrée dans le Mondial le 30 novembre face à la République de Corée. Elle enchainera ensuite avec des rencontres face au Brésil (01/12), l'Australie (03/12), l'Allemagne (04/12) et le Danemark (06/12). Les trois meilleures équipes du groupe seront qualifiées pour le tour principal où elles devraient retrouver les trois meilleures équipes du groupe A, où figurent notamment la Norvège et les Pays-Bas. "Nous avons une poule très relevée, d'où deux équipes parmi les meilleures du monde vont être éliminées. La Corée, c'est toujours complexe à jouer, le Brésil, c'est très solide et nous finirons avec les deux équipes européennes" note Krumbholz.

Douze championnes du monde convoquées

Pour participer à ce stage, Olivier Krumbholz a convoqué vingt joueuses dont deux n'ont jamais participé à une grande compétition internationale et qui ont fait leur première apparition en bleu lors des qualifications à l'Euro, au mois de septembre dernier : Chloé Bouquet, ailière gauche de Besançon, et Océane Sercien-Ugolin arrière droite de Paris 92. Dans le but, la blessure au genou de Laura Glauser redistribue les cartes. Si l'inamovible Amandine Leynaud tiendra évidemment la baraque, Roxanne Frank, jeune portière de Besançon qui a fait sa première apparition dans le groupe au mois de mars dernier, sera aussi du voyage. La place de numéro deux dans les buts se jouera donc entre Frank et Catherine Gabriel, qui a déjà vécu un championnat du monde en tant que troisième gardienne, en 2017. Enfin, Méline Nocandy, elle aussi arrivée pour la Golden League au printemps dernier, embarquera pour le Japon, pour espérer participer à la première grande compétition internationale de sa carrière. Sur les dix-sept joueuses championnes du monde en Allemagne il y a deux ans, douze seront présentes dans l'avion qui s'envolera pour le Japon le 18 novembre. Mais tout le monde ne débarquera pas en même temps au pays du Soleil Levant. "On a fait le choix de partir au test event avec 18 joueuses, avant que deux autres ne nous rejoignent. On aura des possibilités de changement, mais on ne peut pas se permettre d'appeler les gens à la dernière minute. Le choix n'est pas arrêté sur qui seront les 18 qui partiront et les deux qui nous rejoindront. L'état médical des joueuses peut influer et on se laisse du temps pour décider" explique le sélectionneur, qui ne cache pas qu'il utilisera les règles de changement prévues par l'IHF pour "apporter du sang neuf à l'équipe en cours de compétition".

 Maxime Cohen.

La liste :

Gardiennes: Amandine Leynaud (Györ), Catherine Gabriel (Nantes), Roxanne Frank (Besançon).

Ailières gauche: Manon Houette (Metz), Chloé Bouquet (Besançon).

Arrières gauche: Estelle Nze-Minko (Györ), Orlane Kanor (Metz), Gnonsiane Niobmla (Siofok).

Demi-centres: Grâce Zaadi (Metz), Allison Pineau (Paris 92), Méline Nocandy (Metz), Tamara Horacek (Paris 92).

Arrières droite : Camille Ayglon-Saurina (Nantes), Alexandra Lacrabère (Fleury), Océane Sercien-Ugolin (Paris 92).

Ailières droite : Laura Flippes (Metz), Pauline Coatanéa (Brest)

Pivots: Béatrice Edwige (Györ), Pauletta Foppa (Brest), Astride N'Gouan (Metz).

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
12 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Software8743
Software8743
4 années il y a

Quel plaisir de voir Tamara Horacek ! L'équipe est solide sur le papier. Mais sur le poste de gardien la blessure de Glauser risque d'être vraiment handicapante. Même si on sait tous que Leynaud a toutes les capacités de tenir la baraque, sur toute une compétition elle ne pourra pas jouer tous les matchs 60min. Surtout qu'avec Glauser la hiérarchie n'était pas claire, leur niveau étant vraiment de plus en plus proche, même si elles ont un style différent.

Gabriel et/ou Frank devront réellement s'élever au niveau demandé si on veut aller loin !

Sasori9
Sasori9
4 années il y a
Répondre à  Software8743

Il faut faire confiance aux Jeunes comme Frank. Elle a été championne d'Europe junior en 2017. Elle a été entrainé par l'ex coach du HAC, Durrafour, quand elle a été formé à Achenheim comme Flippes.

jpf_hb
jpf_hb
4 années il y a

J'espère plutôt voir Roxanne Frank en doublette, elle pourra bien apporter je pense ! (encore un.e gardien.ne qui vient de l'école de Jean-Luc Kieffer soit dit en passant…)

C'est une bonne idée de faire un tournoi amical avant sur place pour pouvoir s’acclimater et profiter des installations. Ça donnera aussi un avant goût des JO

floflow
floflow
4 années il y a

Après Catherine Gabriel est en pbonne forme , et du coup ça coïncide avec les bons résultats des roses du nahb . Après sachant que Besançon et Nantes jouent l’ehf . C’est quasiment kiff kiff le niveaux des deux .

jpf_hb
jpf_hb
4 années il y a
Répondre à  floflow

Oui, je parlais de Roxanne Frank en étant biaisé par sa formation alsacienne 😉

Jfk36
Jfk36
4 années il y a
Répondre à  floflow

Gabriel est quand même très irrégulière. Ça s’excuse à 21 ans (Frank), moins à 25 ans… Au moins, en 2017, il y avait des matchs faciles pour laisser rentrer Darleux. Là avec Glauser, elles se seraient partagées les minutes face à ces adversaires coriaces. Je ne sais pas comment cela va se passer. 😕

Averell
Averell
4 années il y a

Je me suis un peu perdu dans tous ses chiffres…
20 joueuses convoquees
mais seulement 18 qui partent pour le tournoi de Tokyo
Et 2 qui arriveront apres.
Euh?? C'est quoi l'interet? Pourquoi ne pas partir directement a 20?

Et pour compliquer un peu:
17 joueuses championnes du monde en 2017
Mais seulement 12 qui partent au Japon.
Qui sont les 5 manquantes???
Darleux, Blancette et qui d'autres?

Johnfitzgerald_
Johnfitzgerald_
4 années il y a
Répondre à  Averell

Landre, Niakaté, Dembele

bdid
bdid
4 années il y a
Répondre à  Averell

Il y avait aussi Jannela Blonbou …

Johnfitzgerald_
Johnfitzgerald_
4 années il y a
Répondre à  bdid

Il me semble qu'elle était "réserviste" mais n'a pas joué

ぼくはくま
ぼくはくま
4 années il y a

Mince, je ne vois pas Arpad Sterbik dans la liste… Aurait-il pris sa retraite ?

cécé
cécé
4 années il y a

Y a du talent dans cette equipe!
Hate de le voir jouer ensemble. Laura Glauser va manquer, cest indéniable, mais ce sera l’occasion de découvrir la relève!

12
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x