EdF (M)

Une bonne piqûre de rappel

La France a concédé ce soir sa première défaite dans le championnat du monde face à la Croatie (20-23). Anecdotique comptablement parlant, peut-elle influer de manière négative avant la demi-finale de vendredi ?

Décidément, l’équipe de France n’aime pas les derniers matchs de poule, surtout quand ils  n’ont pas d’impact sur leur qualification. Comme face à la Russie à Berlin il y a une semaine, les Bleus ont galéré ce soir face à la Croatie. S’ils s’en étaient sortis dans la capitale, cette fois, la Croatie ne leur en a pas laissé le luxe. Les hommes de Lino Cervar, obligés de l’emporter pour s’assurer une place dans un tournoi de qualification olympique, n’ont laissé aucune chance à des Français bien trop maladroits. “On a été puni à chaque fois qu’on a perdu le ballon. La défense est bien, le gardien aussi, mais on encaisse trop de contre-attaques” résumait Melvyn Richardson. Lui, comme ses coéquipiers, n’ont jamais trouvé la clé du verrou croate. Et quand ce n’était pas Zeljko Musa, le coupeur de têtes, qui s’y mettait, le gardien de but Marin Sego fermait la boutique derrière. Tant que les Croates ont du se contenter du jeu placé, le bateau bleu est resté à flot. Mais dès que David Mandic a pu accélérer sur montée de balle, le navire n’a pas résisté. On na va pas exagérer, il a été loin de couler. Si les Français avaient vraiment envie de s’arracher pour une très hypothétique chance d’attraper la première place ce soir, c’est une autre question. Plus qu’un manque de motivation, Valentin Porte préférait retenir l’option du “jour sans. Et il vaut mieux qu’il arrive ce soir que dans deux jours.”

“J’espère que cela nous servira de leçon”

Pas d’inquiétude donc, dans le camp français. Mais l’impression que cette défaite face à des Croates plus motivés est quand même “une bonne piqure de travail. Il va falloir rester concentré” notait Melvyn Richardson, tandis que son entraineur Didier Dinart poursuivait : “Seul l’avenir nous dira si cette défaite était anecdotique.” L’avenir va arriver vite pour l’équipe de France. Il lui reste une infime chance de reprendre la tête du groupe I, mais il faudra pour cela que l’Allemagne s’incline de huit buts au moins face à l’Espagne. Pour ce qui est de son adversaire, on ne le saura que vers 22 heures. Ce sera la Norvège, la Suède ou le Danemark, le dernier semblant être l’option la plus réaliste. Un match où, cette fois, tout lever de pied sera sanctionné immédiatement. “J’espère que ce soir nous servira de leçon. Prendre une gifle comme celle-ci avant un match comme la demie, cela peut nous réveiller” termine Valentin Porte. C’est tout ce qu’on leur souhaite.

Les statistiques :

FRANCE – CROATIE 20:23 (11:11)
Arbitres : V. Horacek, J. Novotny (CZE)

FRANCE : Gardiens : Dumoulin, Gérard (9 arrêts/ 31 tirs dont 0/3 pén); Joueurs de champ : Rémili (2/3), Lagarde (1/1), Richardson (5/5 dont 4/4 pén), Mem (1/4), N. Karabatic (0/3), Mahé (0/2), Grébille (2/3), N’Guessan (3/5), Abalo (3/5), Guigou (), L. Karabatic (0/1), Fabregas (2/2), Dipanda, Porte (1/2)

CROATIE : Gardiens : Stevanovic (0 arrêts / 2 tirs dont 0/2 pén), Sego (10 arrêts / 28 tirs dont 0/2 pén); Joueurs de champ : Duvnjak (1/6), Stepancic (0/2), Vida (1/1), Horvat (7/7 dont 3/3 pén), Karacic (2/5), Blazevic, Strlek (2/4), Musa (2/4), Sliskovic, Mandic (4/4), Vrankovic (3/8), Sipic (1/2), Beciri, Bicanic (0/1)

A Cologne, Kevin Domas

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EDF

27 CommentairesPoster un commentaire

  1. Antanael - le 23 janvier 2019 à 20h38

    13 pertes de balle sur un match, même sans enjeu véritable, c’est quand même assez dingue à ce niveau, je ne sais pas si cela révèle un manque de motivation/concentration mais cela révèle en tout cas quelque chose, ce n’est pas anecdotique.
    Perso, je trouve que le grand nombre de rotations perturbe l’attaque (même si cela a le mérite de préserver tout le monde), on était complètement nazes en attaque placée ce soir. Et sinon, pourquoi Remili ne joue quasi pas ?

    • oeil52 - le 23 janvier 2019 à 20h54

      Oui possible et certainement que nos bleus étaient déjas en 1/2 !!! Ceci dit comme je l'avais dis ou écrit et ce avec toute les qualités qu'il a ou du moins il aura à nouveau tanto qu'on lui connait , Notre niko est pour l'instant et c'est normal , il est un ralentisseur du jeux , cela ce confirme de plus en plus malheureusement on lui donne de plus en plus de temps de jeux 🙁 les autres aprés doivent cravaché et de plus je suis persuadé que cela dois prendre la tète . Espéront que les coachs revoient les matchs et voie les pertes de balles , la moyenne défense , et pas vraiment des tirs réussis 🙁 . On veux forcé le jeux avec lui et c'est bien dommage . Canayer va etre contant et doit penser "je suis pas le seul a cassé un groupe ! c'est mots sont peut etre forts , mais j'ai peur que l'on s'entète de trop !! :-(( Aller les Bleus essayons de passer outre ces circonstances !!!

      • Jeb - le 23 janvier 2019 à 21h25

        Je suis d’accord avec toi, Niko est loin de son meilleur niveau. Par contre de là à dire qu’il ralenti le jeu je serais plus modéré. Il est moins incisif en attaque mais il permet des enclenchements que Lagarde et Nguessan ne permettent pas. J’espère que la réussite aux tirs va lui revenir.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).