Mondial 2019 – Gr. B

L’Islande au tour principal, la Croatie leader du groupe

Aujourd’hui se tenait la dernière journée de la phase de groupe de ce mondial 2019. Avec des duels inégaux durant toute la phase de groupe, on a enfin une idée plus précise après les duels entre la Croatie, l’Espagne, l’Islande et la Macédoine. Plus que leur niveau, c’est également la qualification pour la phase suivante qui étaient en jeu. Si la Croatie et l’Espagne étaient déjà assurées d’y figurer, tout se jouait entre l’Islande et la Macédoine pour le troisième ticket. Et c’est l’Islande qui l’a obtenu !

Première et unique victoire pour le Bahreïn dans ce groupe B

Présent au mondial pour engranger de l’expérience en vue des prochains jeux olympiques à Tokyo, le Japon n’aura pas été si ridicule dans le groupe le plus homogène du mondial, mais il lui aura manqué une meilleure efficacité en attaque pour terminer la phase de poule sur une victoire face au Bahreïn, qui a su s’accrocher jusqu’à la fin pour remporter les points.

Le début de match est relativement lent : il faut attendre quatre minutes avant de voir le premier but, inscrit par le  Bahreïn . Les deux équipes manquent d’efficacité en attaque, et le gardien du Bahreïn se montre bien présent. Le Japon semble prendre progressivement l’avantage, mais le Bahreïn égalise à chaque occasion. La défense avancée du Japon pose problème à l’attaque du Bahreïn, mais les Japonais ne réussissent pas à accroître l’écart. Dans les buts japonais, Kai peine face aux tireurs bahreïniens, alors que Mohamed dans les buts du Bahreïn continue à faire des arrêts. Le Bahreïn mène d’un petit but à la pause (10-9).

Le Japon profite des erreurs du Bahreïn pour prendre un premier avantage de deux buts en début de première période. Cela pousse le Bahreïn à jouer à 7, et  les Bahreïniens égalisent rapidement. Mais le Japon reprend 5 buts d’avance grâce des attaques rapides alors que le Bahreïn commence à buter sur Kubo dans les buts japonais. L’attaque bahreïnienne manque de vitesse, mais un temps faible du Japon permet au Bahreïn de revenir à deux buts. Aidé par son gardien, le Bahreïn revient même à un but à cinq minutes du terme (55′, 20-21).  Le Bahreïn égalise sur 7m (22-22, 59′), et le Japon bute à nouveau sur le portier bahreïnien, ce qui donne l’occasion pour une dernière attaque du Bahreïn, et à d’inscrire le but de la victoire. Score final : 23-22.

Les statistiques : Bahreïn – Japon 23:22 (10:9)

Bahreïn : Husain (11 arrêts / 31 tirs dont 3/5 jets de 7m) ; Khamis ; Merza (4/4) ; Al Samahiji (1/2) ; Abdulredha ; Husain ; Jalal (0/2) ; Merza (1/1) ; Basham (6/8 dont 0/1 jet de 7m) ; Yaseen (0/1) ; Madan ; Alsalatna ; Alfardan ; Saad (1/2 jets de 7m) ; Habib (5/9 dont 4/5 jets de 7m) ; Alsayyad (5/10)

Japon : Kai (2 arrêts / 12 tirs dont 0/2 jets de 7m) ; Kubo (5 arrêts / 17 tirs dont 2/5 jets de 7m) ; Sugioka (0/1 jet de 7m) ; Kasahara ; Baig ; Narita (1/1) ; Tokuda (0/2 dont 0/1 jet de 7m) ; Watanabe (5/8) ; Doi (2/4) ; Shida (1/3 dont 1/1 jet de 7m) ; Motoki (9/10) ; Tamakawa ; Okamoto (0/1) ; Yoshino (2/7) ; Agarie (2/5 dont 1/3 jets de 7m) ; Kadoyama

Arnor Gunnarsson – Crédit photo : EHF

Une victoire à l’arraché pour l’Islande

C’était l’un des deux duels les plus attendus dans ce groupe B. Avec des prestations en demi-teinte face aux espagnols et aux croates, les deux équipes s’affrontaient aujourd’hui pour obtenir un ticket pour le tour principal. Et c’est l’Islande qui a eu les nerfs les plus solides, dans un match plutôt brouillon pendant 40 bonnes minutes.

Il a été bien compliqué pour l’Islande d’entamer le match, avec une Macédoine supérieure dans un premier temps. Même si Kiril Lazarov ne s’est pas autant illustré que d’habitude, son équipe a tenu son match, Taleski et Manaskov se chargeant de compenser la baisse de forme de l’arrière nantais. Et c’est le gardien Borko Ristovski qui est pour beaucoup dans cette avance, multipliant les parades à 6m. Les islandais accumulent plusieurs pertes de balles mais parviennent à rester au contact, grâce aux arrêts décisifs de Bjorgvin Pall Gustavsson (13-11 à la MT).

Durant la deuxième période, les deux équipes évoluent plus ou moins au même niveau… jusqu’au show de Gustavsson, qui enchaîne les parades, parades qui se transforment en munitions pour les islandais, transformés au rythme des duels de Gisli Kristjansson. Le jeune Kieler impacte la défense de la Macédoine sur chaque attaque et délivre des décalages pour les deux ailes, dont Gunnarsson, auteur de 10 buts. La Macédoine peine à marquer dans les derniers instants, et malgré la grande performance de Ristovski, l’Islande passe devant puis remporte le match dans le money time. Score finale : 22-24

Les statistiques : Macédoine – Islande 22:24 (13:11)

Macédoine : Mitrevski ; Ristovski (13 arrêts / 33 tirs dont 3/5 jets de 7m) ; Manaskov (5/7) ; Stoilov (0/1) ; Lazarov K. (5/9 dont 1/2 jets de 7m) ; Churlevski ; Taleski (4/8) ; Markoski ; Kuzmanovski (1/4) ; Tankoski ; Georgievski (1/3) ; Lazarov (2/2) ; Krstevski ; Popovski (1/4) ; Peshevski (3/4); Serafimov

Islande : Gustavsson (13 arrêts / 35 tirs dont 1/2 jets de 7m ; 0/1) ; Bjorgvinsson ; Palmarsson (2/6) ; Elisson (2/4) ; Sigurmannsson (1/5 dont 0/1 jet de 7m) ; Gislason ; Gudmundsson (0/1) ; Magnusson (2/3) ; Ingason ; Gunnarsson (10/13 dont 2/4 jets de 7m) ; Kristjansson (1/4) ; Arnarsson (2/2) ; Gudjonsson ; Gustafsson (1/1) ; Jonsson (2/3) ; Einarsson (1/2)

Espagne – Croatie : le choc des titans

Alors que depuis plusieurs compétitions, la Croatie a du mal à retrouver le podium, y compris lors de l’Euro à domicile, la pression était sur eux avec une obligation de résultat qui se fait de plus en plus pressante. Avec une Espagne championne d’Europe et qui intègre peu à peu de nouveaux jeunes éléments, l’affiche promettait un bel affrontement ce jeudi. Espagne championne d’Europe ? Peu importe, les croates s’emparent de la première place après un match très abouti, sur le score de 19-23.

La Croatie commence de la manière des manières. Sur une 5-1 avec Luka Cindric devant, les croates châtient chaque perte de balle, chaque tir non marqué, par un but dans les 5 secondes. Face à un repli défensif espagnol parfois hasardeux, en témoignent les deux buts plein centre de Musa en contre alors que l’Espagne était revenue dans sa zone, la Croatie commence à creuser l’écart. Sego est efficace dans ses buts, Horvat (8 buts) en chaleur sur son aile droite, les espagnols n’y arrivent pas et multiplient les erreurs techniques (8-13 à la 27’). Une défense qui manque de concentration en fin de mi-temps et un contre de Ferran Solé permettent à l’Espagne de recoller juste avant la mi-temps (10-13).

En seconde période, le match sera plus défensif, avec notamment un Sego ultra important pour les Croates. Les espagnols sont à la lutte et l’efficacité au tir chute (48%). Mais les Hispanos tiennent et ne se font pas distancer, bien aidés par quelques parades des gardiens. Mais même en contre, les buts ne s’enchaînent pas. Les deux équipes se répondent but par but. Mais hélas, l’Espagne n’a pas eu les arguments pour combler son retard. A souligner la grande performance de l’ailier droit emblématique de la Croatie, Zlatko Horvat, impeccable ce soir avec un 8/8. Score final : 19-23.

Les statistiques : Espagne –  Croatie 19:23 (10:13)

EspagnePerez de Vargas (6 arrêts / 17 tirs dont 0/4 jets de 7m) ; Corrales (4 arrêts / 16 tirs dont 0/1 jet de 7m) ; Gurbindo (1/1) ; Fernandez (1/2) ; Entrerrios (3/8) ; Dujshebaev A. (3/5) ; Sarmiento (1/4) ; Aguinagalde (1/2) ; Canellas (0/2) ; Morros ; Gomez (0/2) ; Arino (1/2) ; Guardiola (1/1) ; Sole (5/6 dont 2/2 jets de 7m) ; Figueras (2/3) ; Dujshebaev (0/2)

Croatie : Stevanovic (0 arrêt / 1 jet de 7m) ; Sego (10 arrêts / 27 tirs dont 0/1 jet de 7m) ; Duvnjak (2/9) ; Stepancic (3/6) ; Vida ; Horvat (8/8 dont 5/5 jets de 7m) ; Karacic (0/4) ; Blazevic ; Strlek ; Musa (6/7) ; Cindric (1/3) ; Mandic (2/2) ; Kozina (0/1) ; Vrankovic ; Sipic (1/1) ; Bicanic

Julien Baudry – Romane Marcon

 

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Croatie 10 5 5 0 0 152:11537
2 Espagne 8 5 4 0 1 142:11428
3 Islande 6 5 3 0 2 137:12413
4 Macédoine 4 5 2 0 3 131:139-8
5 Bahrein 2 5 1 0 4 107:151-44
6 Japon 0 5 0 0 5 121:147-26

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EDF

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Iffa - le 18 janvier 2019 à 00h30

    10:13 ESP – Cro (halftime)

  2. Vardarian - le 18 janvier 2019 à 01h13

    Je m'attendais à une victoire de l'Espagne.

    Ce diable de Lino!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).