Mondial 2019 – Gr.B

Tout n’est pas à jeter

Crédit: FFHB / Stéphane Pillaud

A huit mois des Jeux Olympique, les Françaises ont été éliminées au premier tour du mondial par le Danemark (18-20). Elles joueront ce dimanche un premier match de classement face à l’Angola, quatrième du groupe A.

Il y a deux jours, les sourires étaient de retour, les Bleues allaient bien. Les voyants passaient du orange foncé à un vert pâle, on pensait la compétition lancée. ” C’est une grande déception, on a replongé en attaque, dans le tir, regrettait Olivier Krumbholz en zone mixte au micro de nos confrères du Républicain Lorrain. On s’est mis en difficulté à cause de ça. La défense a trouvé des solutions par moments mais s’est effritée au fur et à mesure du match.”  Il a fallu que les Danoises arrivent. Pleines d’envie et de rage, les Jeux Olympiques en ligne de mire, pour que les maux du début de compétition reviennent. Difficile de ne pas louer les talents de Sandra Toft. La gardienne de Brest a réalisé une grande partie, avec 15 arrêts au total. Mais les Bleues ont ronronné en attaque. Elles ont butté face à l’agressivité que les Danoises ont proposé. Elles ont surtout manqué de lucidité quand des situations claires s’ouvraient. Trois occasions de repasser devant se sont offertes à elles, aucune n’a été transformée. Alors que de l’autre côté, même si elle a un peu marqué le pas face à la puissance d’Anne Mette Hansen dans un grand jour, la défense tenait la route. C’est ce qui les a maintenues dans le match, à la pause notamment où elles étaient menées (7-9, MT).

Des jeunes prometteuses

Sur le chemin de l’or olympique, après deux titres de rang, cette élimination prématurée pourrait faire tâche. Elle laisse presque l’impression d’avoir retrouvé une équipe de France différente de celle qui avait rayonné sur les parquets allemands au mois de décembre 2017 et en France à l’hiver 2018. De ces deux épopées, il reste forcément un peu de positif qui va permettre de repartir. ” C’est une bonne claque sur laquelle, paradoxalement, on peut peut-être construire quelque chose, avouait le sélectionneur français. On a perdu un certain nombre de choses par rapport aux années précédentes et ça mérite d’être débriefé .”  Olivier Krumbholz a su lancer des jeunes, notamment sur la base arrière, quand la machine était un peu enrayée. Elles lui ont apporté de la satisfaction et la garantie qu’on pourrait compter sur elles pour préparer Tokyo 2020. Méline Nocandy a su bien prendre le relai de Grâce Zaadi en fin de première période pour sa première compétition internationale tandis qu’Océane Sercien-Ugolin, sur sa droite, n’a pas eu à rougir de ses choix dans un contexte délicat. Il reste maintenant deux matches aux Françaises pour oublier cet échec, à huit mois des Jeux. Le prochain contre l’Angola, quatrième du groupe A.

Maxime Cohen

Prochain match : France – Angola, dimanche 9 décembre, 4h30 (heure française). 

Pub Espace Pronos EDF

27 CommentairesPoster un commentaire

  1. Soleidou - le 6 décembre 2019 à 16h15

    Non tout n’est pas à jeter. Nous avons découvert une pépinière de jeunes pépites.

  2. cochonne - le 6 décembre 2019 à 16h46

    Bonjour
    Evidemment que tout n'est pas a jeter et personne n'était vraiment dupe, pas même Olivier et bien avant la première défaite contre la Corée.
    Maintenant il faut tenir parole et tenir compte du comportement de tout le monde pour la sélection des JO et se tenir à ce qui a été dit à savoir pas de JO pour celles qui n'ont pas été irréprochables.
    Si cette partie du contrat n'est pas ou mal respectée, cela voudra dire qu'il a perdu son influence et sa crédibilité.

    • BibiPizzy5 - le 6 décembre 2019 à 20h03

      '' cela voudra dire qu'il a perdu son influence et sa crédibilité.''
      à moins que ce ne soit déjà le cas

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).