Mondial 2019 – Gr. C

Bis repetita pour le Danemark

Le Chili donne une leçon à l’Autriche

Une Autriche bien décevante affrontait le Chili pour cette deuxième journée de la phase de groupe. 

La première période est clairement dominée par les chiliens, menés par un Erwin Feuchtmann des grands soirs. Le manque de taille des chiliens est largement compensé par une défense ultra agressive, qui pose problème aux arrières autrichiens. Même le joueur du THW Kiel et star de cette équipe d’Autriche Nikola Bilyk peine à montrer tout son talent. Quelques parades du gardien autrichien et des fautes techniques empêchent cependant le Chili de prendre le large. L’Autriche revient au score puis prend l’avantage après deux tirs dans un but vide juste avant la pause, après une exclusion contre le Chili (15-14).

La deuxième mi-temps commence par deux exclusions de 2 minutes pour le Chili, qui pourtant se remet au niveau de la rencontre et reprend l’avantage avec deux joueurs de moins. Et peu à peu, l’écart se creuse en faveur d’un +5 pour le Chili (18-23 à la 43’). Les pertes de balle se multiplient pour l’Autriche, le Chili enchaîne et monte à +6 (20-26 à la 49’). La défense autrichienne n’y arrive pas et ses stars montrent tout sauf leur meilleur visage alors que le Chili déroule, avec un Erwin Feuchtmann inarrêtable. Score final : 32-24.

C’est bien plus qu’une simple victoire pour le Chili, puisque c’est la deuxième victoire de l’histoire de la sélection en phase de groupe d’un championnat du monde.

Les statistiques :  Autriche – Chili 24:32 (15:14)

Autriche : Marinovic (7 arrêts / 20 tirs dont 1/1 pénalty) ; Pilipovic (3 arrêts / 22 tirs dont 0/1 pénalty) ; Hermann ;  Schmid ; Bozovic (3/10); Wustner ; Frimmel (0/1) ; Klopcic ; Weber (6/10 donc 2/2 pénaltys) ; Zivkovic (2/3) ; Zeiner (4/6) ; Bilyk (5/8) ; Wagner ; Herburger (3/5) ; Santos  (1/1) ; Kirveliavicius (0/1)

Chili : Barrientos (12 arrêts / 32 tirs dont 0/2 pénaltys) ; Garcia (1 arrêt / 5 tirs) ; Ceballos (6/8) ; Feuchtmann Erwin (9/14) ; Oyarzun ; Reyes ; Frelijj (3/3) ; Feuchtmann Emil (6/8) ; Salinas E. ; Salinas R. (4/7) ; Baumann ; Pavez (3/6) ; Oneto (0/1) ; Ayala ; Codina ; Donoso (1/1)

 

La balade norvégienne

Toujours dans le groupe D, la Norvège affrontait l’Arabie Saoudite, pour un duel très inégal avec un des grands favoris de la compétition pour le titre mondial.

La Norvège commence le match sans rencontrer de difficultés, et mène dès le début de la rencontre. Grâce aux arrêts d’Espen Christensen et une bonne défense, les buts en contre s’enchaînent. Le jeu saoudien manque de vitesse et d’agressivité pour poser problème aux norvégiens, qui en profitent pour faire tourner, avec l’entrée de Gulliksen et Blonz sur les ailes. L’Arabie Saoudite menée par Mahdi Alsalem essaie de mettre un peu plus de vitesse dans son jeu, mais c’est insuffisant face à la Norvège, qui peut compter sur les buts de Magnus Rød et Alexander Blonz (20-10 MT).

Christensen continue sur les même standards en deuxième période, et le bon travail de la défense permet des buts en contre attaque faciles. Rød et Lie Hansen marquent but sur but, et Gulliksen enchaîne les contre attaques. L’Arabie Saoudite ne peut rien faire contre la machine norvégienne, et doit s’incliner sans surprise sur un score de 40 à 21.

La Norvège aura pu laisser reposer Sagosen, Johannessen et Bergerud, bien qu’entré brièvement sur le terrain, mais également faire tourner l’ensemble de l’effectif.

Les statistiques : Norvège – Arabie Saoudite 40:21 (20:10)

Norvège : Christensen (17 arrêts / 36 tirs dont 2/4 pénaltys) ; Bergerud (3 arrêts / 5 tirs dont 0/1 pénalty) ; Sagosen ; Myrhol (3/4) ; Overby (0/1) ; Jondal (4/4) ; Bjornsen (1/1) ; Gullerud (2/2) ; Johannessen ; O’Sullivan (1/1) ; Tangen (0/1) ; Reinkind ; Gulliksen (6/10) ; Blonz (6/7) ; Rod (9/11) ; Lie Hansen (8/10)

Arabie Saoudite : Mohammed (2 arrêts / 21 tirs dont 0/1 pénalty) ; Alsalem Mohammad (4 arrêts / 25 tirs dont 0/2 pénaltys) ; Alabbas (0/1) ; Aljanabi (1/3) ; Almutari (0/1) ; Alibrahim (2/4) ; Saeed (1/2) ; Alabdulali (1/3) ; Alfarhan (0/2) ; Alhulaili (1/2) ; Radnah (0/1) ; Alabas (3/6) ; Alsalem Mahdi (7/11) ; Alsalem Mojtaba (2/5) ; Khayri (0/4) ; Alsaffar (3/5

 

Les matchs se suivent et se ressemblent pour le Danemark

Le dernier match de la journée opposait le Danemark à la Tunisie, dans un duel qui s’annonçait inégal et encore une fois, le favori n’a laissé aucun espoir de victoire à ses adversaires.

Le Danemark prend rapidement l’avantage, grâce notamment aux parades de Niklas Landin. Il faut attendre la 9e minute pour voir le premier but tunisien, alors que le Danemark continue à creuser l’écart, avec Lauge à la mène. Landin est impressionnant dans ses cages, avec notamment 2 arrêts sur 7m. Une meilleure efficacité au tir pour la Tunisie ainsi que des déchets au tir côté Danemark font que l’écart à la pause n’est pas aussi important qu’il aurait pu l’être (19-10, MT).

En deuxième période, il aura fallu du temps aux danois pour se réveiller et retrouver le chemin des filets, alors que les tunisiens tentent crânement leur chance. Mais le Danemark se reprend et gère son avance, aidé par la performance de son joueur star Mikkel Hansen. Nikolaj Jacobsen fait tourner son effectif et change complètement son sept sauf Casper Mortensen. Après un dernier but de l’ailier de Barcelone, le Danemark célèbre sa deuxième victoire à la maison sur le score finale de 36-22

Les statistiques : Danemark – Tunisie 36:22 (19:10)

Danemark : Landin N. (13 arrêts / 31 tirs dont 2/3 pénaltys) ; Green ( 5 arrêts / 9 tirs ) ; Landin M. (1/2) ; Mortensen (5/5 dont 1/1 pénalty) ; Markussen (0/1) ; Lauge (7/8) ; Zachariassen (1/2) ; Svan (1/1) ; Toft (3/3) ; Mollgaard (1/1) ; Mensah (1/2) ; Hansen M. (7/9) ; Olsen ; Hansen J. (2/3) ; Oris (5/7) ; Hald (2/3)

Tunisie : Missaoui (1 arrêt / 12 tirs) ; Maggaiz (8 arrêts / 33 tirs dont 0/1 pénalty) ; Majdoub (0/1) ; Alouini (2/4) ; Hosni (2/2) ; Haj Youssef ; Maaref ; Sanai (3/5) ; Boughanmi (0/3) ; Soussi (0/5) ; Jallouz (1/5) ; Jaballah (3/5) ; Bacha (3/4) ; Chouiref (5/7) ; Jaziri (1/2) ; Ben Abdallah (2/5)

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Danemark 10 5 5 0 0 167:10364
2 Norvège 8 5 4 0 1 175:11956
3 Tunisie 6 5 3 0 2 138:147-9
4 Chili 4 5 2 0 3 130:167-37
5 Autriche 2 5 1 0 4 121:148-27
6 Arabie Saoudite 0 5 0 0 5 112:159-47

Julien Baudry / Romane Marcon

 

Pub Espace Pronos EDF

1 CommentairePoster un commentaire

  1. rkj4 - le 13 janvier 2019 à 10h11

    Chili-Autriche, Argentine-Hongrie, Angola-Qatar… série en cours ?
    J'espère en tout cas que la tendance va se confirmer et que les équipes extra-européennes vont continuer à montrer un bon niveau : c'est tout bénéfice pour l'avenir mondial du handball et aussi pour sa variété culturelle.
    Le Brésil a brillé contre les Français. Vu le contexte d'une compétition à domicile, leur défaite chez les Allemands n'est pas vraiment à prendre en compte et j'attends ce qu'ils vont proposer contre les Serbes et les Russes : à priori, ils peuvent tirer leur épingle du jeu.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).