Nationale 1 (M)

Une nouvelle formule dès la rentrée !

Les poules de Nationale 1 masculine repassent sous un nouveau format dès la rentrée. Organisé en deux phases depuis 2016, le championnat aura désormais 4 poules de 12 équipes, dont une seule ouvre la porte à la Proligue. Explications.

C’est allé très vite. Sous pressions d’un système en deux tours difficilement tenable avec une réforme de la nationale – évolution du statut VAP et mise en place d’un statut commun aux clubs de N1 – le bureau de la fédération a pressé le changement de format dès la rentrée. Ce choix pris le 24 mai lors du bureau directeur a entraîné une consultation des clubs et au final un vote le 1er juillet quasi unanime (90% favorable).

Une accession sur plusieurs saisons

Résultat, sans le savoir, ceux qui pensaient avoir tout perdu en fin de saison se retrouvent sauvés par le jeu des repêchage ou par celui des accessions accélérées. Ainsi Gien, Nogent, Epinal et Folschviller malheureux au jeu cette année, seront bien des clubs de N1 à la rentrée, tout comme Bruges, Mulhouse, Bourgouin-Jallieu, Saint-Flour, Antibes et les réserves de Tremblay, Dunkerque, Cesson, Ivry et Chartres.

Le point commun entre tout ces clubs, c’est qu’ils ne seront pas dans la poule 1. Cette poule est en réalité une “division 3” informelle, où l’on retrouvera les VAP et les meilleures équipes de l’exercice précédent. Les membres des poules 2-3-4 ne sont eux que des prétendants à la montée… Dans la poule 1. Bien que les deux premiers de chaque poule participeront aux finalités sous forme de 1/4, 1/2 et finale… Une formule qui se veut plus équitable afin d’accompagner graduellement les équipes vers l’élite française, sportivement et économiquement.

Les Poules

Poule 1 :

Frontignan, Gonfreville, Pau Nousty, SCO Angers (Vap demandé), Amiens, Vernouillet, Sarrebourg (Vap demandé), CPB Rennes, Boulogne Billancourt, Caen Handball (Vap demandé).

En attentes du bilan de la DNCG, la poule sera complété de deux des équipes suivantes : Strasbourg, Valence, Grenoble ou Vernon

Poule 2 :

Nantes (R), Chartres (R), Paris SG (R), Cesson (R), Toulouse (R), Lanester, Torcy, Livry Gargan, Bruges, Gien, Saintes, Rézé.

Poule 3 :

Dunkerque (R), Ivry (R), Tremblay (R), Créteil (R), Elite Val d’Oise, Hazebrouck, Nogent, Epinal, Folschviller, Belfort, Mulhouse/Rixheim, Savigny

Poule 4 :

Montpellier (R), Chambéry (R), Nîmes (R), Bagnols, Saint-Flour, Villeurbanne, Antibes, Bourgouin Jallieu, Caluire, Annecy le Vieux, Martigues, Ajaccio

HandNews nouvelle application

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 3 juillet 2019 à 17h03

    "En attentes du bilan de la DNCG, la poule sera complété d’une des deux équipes suivantes : Strasbourg, Valence, Grenoble ou Vernon"
    ça fait 4 équipes ça pas deux… c'est 1 de ces 4 équipes pour que ça complète à 12 alors ? et les 3 autres en proligue ?

    Sinon, ça fait quelques temps que je milite pour une D3, on y arrive là… C'est pas mal, ça fait une étape en + pour pérenniser la professionnalisation d'un club.

    • Maxime Thomas - le 3 juillet 2019 à 17h29

      C’est revu pardon ! Deux des équipes suivantes, avec incertitude sur les dossiers de Grenoble et Vernon qui ont fait appel.

  2. Aurele44 - le 3 juillet 2019 à 17h56

    Je ne suis pas un spécialiste de la N1 mais je trouve ce système bizarre. Un club de la Poule 2-3-4 qui finirait champion de France et qui aurait les moyens financiers de jouer en Proligue ne "montera" dans tous les cas qu'en Poule 1 ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).