Proligue

Antoine Léger, deuxième recrue pour Limoges

Après avoir officialisé la venue du pivot espagnol Juan Andreu en provenance d’Aix en Provence, Limoges tient désormais son nouvel arrière droit, et il s’agit également d’un joueur qui évolue en Starligue cette saison. L’arrière droit Antoine Léger, qui porte les couleurs de Chambéry, s’est engagé pour les deux prochaines saisons. Formé en Savoie, il n’a eu que peu de temps de jeu cette saison, barré par Alexandre Tritta. Et avec l’arrivée du Roumain Demis Grigoras, prévue pour cet été, l’international jeune n’entrait plus dans les plans d’Erick Mathé. Il va rejoindre dans le Limousin un autre ancien du centre de formation de Chambéry, Baptiste Malfondet. Les dirigeants limougeauds devraient encore annoncer d’autres recrues dans les jours à venir, notamment sur les postes d’ailier gauche et de gardien de but.

Kevin Domas

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Proligue

24 CommentairesPoster un commentaire

  1. Lor - le 8 mars 2019 à 09h19

    Il y a peu de joueurs formés au centre de formation qui percent en équipe première à chambéry. Il faudrait peut-être avoir un club partenaire en pro League pour que les jeunes snaguerissent et reviennent au club en ayant plus de chance d’avoir leur place. Autrement quel est l’intérêt d’avoir un centre de formation pour renforcer d’autres equipes moins fortes (Grenoble par exemple)

    • kylian - le 8 mars 2019 à 10h00

      A l’image de l’équipe 1ère, le centre de formation n’est plus l’un des seuls gros centres de formation en France avec celui de Montpellier.. Les jeunes qui jouent en Edf -21 ans, -18 ans viennent désormais d’un peu de partout (Nantes, Paris, Créteil, Dunkerque, Nîmes)..
      Par ailleurs, Chambéry est encore concurrentiel en LNH avec quand même Tritta, Marescot, Traoré, Paturel qui jouent dans le 7 majeur et qui viennent du centre de formation même si ça commence à dater notamment pour Paturel..
      Richardson n’est sorti il n’y a pas longtemps non plus…
      Mais de toute évidence, sans réouvrir le débat, la LNH accueille par ailleurs de plus en plus d’étrangers laissant aussi moins de places aux jeunes des centres de formation..
      Et aujourd’hui, le niveau moyen de la LNH veut qu’une équipe soit la plus forte possible à l’instant t plutôt que de voir à l’horizon sur 3-4 ans le temps que les jeunes s’aguerrissent… Le “risque” c’est que certains joueurs “étrangers” au niveau moyen aient du mal à s’intégrer…
      Vaste débat !

      Et puis, on pourrait dire la même chose sur Chartres, Saran, Limoges, qui doivent eux aussi avoir des centres formation, à quoi leur servent-ils ?

      • csh - le 8 mars 2019 à 10h12

        A noter également que Chambéry vient de signer pro le jeune grand pivot de son centre de formation Hugo Brouzet sans doute amener à remplacer en 2020 Marescot qui serait sur le départ..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).