Proligue – Finales

Créteil décroche la montée et une finale contre Chartres

Après le succès de Chartres en ouverture des Finales de la Proligue à Sait-Brieuc, Créteil s’est imposé au terme d’un match intense face à Dijon (35-26) et décroche au passage son ticket d’entrée pour la Starligue la saison prochaine.

Les joueurs de Créteil et de Dijon savaient que leur demi-finale pour le championnat était en réalité une finale pour la montée en Starligue. Ils avaient vu Chartres prendre difficilement le dessus sur Massy, dans le premier match de la journée dans la salle Steredenn de Saint-Brieuc. Les Chartrains, bien rentrés dans une première mi-temps peu excitante (4-1, 11′), ne parviennent pas à creuser l’écart face à des Massicois qui manquent moins de rythme du fait de leurs matchs de play-offs la semaine dernière, et qui marquent beaucoup sur jeu rapide. De plus, Jérôme Delarue est rapidement contraint de faire souffler son joueur majeur en attaque, Sergiy Onufriyenko, vite handicapé par une deuxième exclusion temporaire (11′). Luka Brkljacic, très en vue (9 buts, dont 5/6 pen.), donne même l’avantage aux Franciliens sur penalty (7-8, 24′), mais c’est Chartres qui repart aux vestiaires avec l’avantage au score (11-10, 30′). Chartres creuse l’écart en début de deuxième période avec un retour canon (18-12, 40′), mais se fait de nouveau reprendre au score progressivement. Massy ne lâche rien, et, arrivé dans les dix dernières minutes, ne compte plus qu’une longueur de retard (23-22, 53′). Jules Portet égalise même pour Massy à moins de trois minutes du terme (24-24, 58′). Chartres repasse devant, mais Massy a la balle d’égalisation qui peut lui permettre d’accrocher une prolongation. Nebojsa Grahovac est cependant décisif en repoussant un tir d’Enzo Cramoisy, puis celui de Junior Réault en couvrant son poteau. Le gardien bosnien, auteur de 15 arrêts (41 %), envoie Chartres en finale (26-25). Les Chartrains joueront pour un titre qu’ils mériteraient après une saison régulière maîtrisée de bout en bout.

Créteil fait la différence dans les vingt dernières minutes

Cristoliens et Dijonnais allaient donc jouer pour une place en première division. “Le scénario que l’on espérait”, soulignait Ulrich Chaduteaud, le coach de Dijon, au micro de beIN Sports avant le début du match. Les deux équipes ont donc tout donné pour obtenir leur billet pour la Starligue, et ce dès l’entame de la rencontre. Le match commence avec un gros rythme et beaucoup d’intensité, et une pluie de buts pour des équipes réputées pour leurs défenses. Mickaël Robin et Wassim Helal multiplient les arrêts, mais n’empêchent pas le score d’évoluer très vite (7-7, 16′). A la pause, les deux équipes restent dos à dos (15-15, 30′) mais ont fait le spectacle pour le maigre public briochin. Les deux équipes restent encore au contact au retour des vestiaires (21-21, 41′), avant que Créteil parvienne à faire le trou face à une équipe bourguignonne qui dispose d’une moindre profondeur d’effectif. Wassim Helal ne réalise plus les arrêts, les Dijonnais perdent des ballons en attaque et Créteil, emmené par un Javier Borragan tout feu, tout flamme (13 buts dont 3/3 pen.) et un Boiba Sissoko toujours aussi déstabilisant pour les défenses, enchaîne les buts (27-22, 49′). Dijon ne parvient pas à réagir, bloqué par une défense cristolienne qui rappelle qu’elle est la meilleure du championnat à ce moment crucial. Dijon s’effondre dans les dix dernières minutes. Le deuxième de la saison régulière décroche la montée en Starligue au terme d’une deuxième période parfaitement négociée, en ayant fait le spectacle en attaque (35-26). Les Cristoliens joueront donc la finale du championnat demain contre Chartres, mais avant tout, ils joueront en Starligue la saison prochaine, deux ans après l’avoir quittée.

Mickaël Georgeault

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Proligue

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 18 mai 2019 à 20h37

    Bonjour, c'était mon favori pour la montée directe mais Chartres a été plus régulier.
    Sur un match ils sont capables de battre tout le monde car c'est une belle équipe, ils sont à présent mes favoris pour le titre de champion de proligue.
    Dans tous les cas, profitez un max de ces moments car l'an prochain ça va être dur.

  2. Pirate du PCHB - le 18 mai 2019 à 21h01

    Ma Piggy préférée, n’avez-vous point confondu préliminaires et 2nde division?En effet, en parlant de prologue, cela sous-entend plus des ébats physiques intenses entre deux personnes, alors que la proligue est un combat intense entre deux équipes!

    • cochonne - le 18 mai 2019 à 21h07

      👍💕

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).