Proligue – J17

La passe de quatre pour Dijon, Saran coule

Dijon signe sa quatrième victoire d’affilée depuis février, cette fois à Schiltigheim contre l’ESSAHB (26-27). Les autres équipes du haut de tableau ont également gagné, sauf Saran, en pleine déconfiture.

L’Entente Strasbourg-Schiltigheim aime bien faire déjouer les gros chez lui. Cette saison, Créteil et Saran ont déjà mordu la poussière dans le gymnase des Malteries. Alors Dijon, autre équipe du haut du tableau, connaissait le danger. Le DBHB, sur trois victoires de rang, a bien repris le championnat, alors que la période avant la trêve fut plus délicate : entre novembre et décembre, le club bourguignon n’a remporté que deux victoires en sept matchs. C’est peu pour un club qui ambitionne de retrouver la Starligue, après avoir échoué en demi-finales des play-offs l’an dernier. L’occasion était donc belle de confirmer ce mieux de la reprise à Schiltigheim.Les Dijonnais ont d’ailleurs pris d’entrée les commandes de la rencontre, avec de l’efficacité dans tous les secteurs et grâce aussi à la maladresse des Strasbourgeois, qui échouent deux fois sur penalty en huit minutes (3-6, 11′). Mais Strasbourg ne lâche rien, surtout pas en défense. C’est sur des buts marqués en contre que l’ESSAHB refait son retard, Andrea Parisini se chargeant de conclure (7-7, 18′). Mais Dijon reprend vite de l’air, profitant encore d’une attaque strasbourgeoise parfois empruntée, handicapée par l’absence de ses deux demi-centres Tom Robyns et Ondrej Mika. Dijon mène de trois buts à la pause (10-13, 30′).

Dijon gagne, mais s’est fait peur

Les locaux reviennent bien des vestiaires, Lucas Hugard parvenant à ramener les siens à un but (13-14, 35′). Mais Dijon gère ensuite bien sa rencontre, creusant toujours plus l’écart. Les coéquipiers d’Eduardo Reig-Guillen (7 buts) avancent patiemment, comptent longtemps trois buts d’avance avant de prendre six longueurs d’avance dans les dix dernières minutes. Lorsque Marc Poletti marque en contre à cinq minutes de la fin, on se dit que la messe est dite (21-27, 55′). Mais dans un dernier baroud d’honneur, l’ESSAHB recolle, notamment grâce à un Andrea Parisini monstrueux tant en défense qu’en attaque (photo, 10 buts à 100% de réussite !). Les Malteries ont même pu croire à une égalisation dans les dernières secondes, mais les hôtes échouent finalement à un but de leur adversaire (26-27). De quoi nourrir des regrets pour les joueurs de l’Eurométropole. « On n’est pas si loin, analyse Arthur Muller. En première mi-temps on est bons en défense mais on ne marque que dix buts, ça nous met un peu dedans. On a mis beaucoup plus d’intensité en deuxième, et on perd finalement d’un but… C’est frustrant de perdre toujours d’un but ou de deux, surtout contre des équipes comme ça à domicile… » C’est en effet le deuxième match d’affilée que les Bleus perdent d’un but après celui de la semaine dernière à Sélestat.

De son côté, Dijon gagne son quatrième match d’affilée, mais pas dans la sérénité. « C’est notre plus mauvais match depuis la reprise, affirme Ulrich Chaduteaud, le coach dijonnais. On avait dit qu’il fallait être rigoureux sur ce match car ça allait se jouer sur des détails. On a été servis dans les détails, mais négativement : on rate des penaltys, des tirs ouverts, on fait des erreurs en défense. On a été fébriles et on commet beaucoup d’erreurs ce soir. » Les Dijonnais poursuivent malgré tout leur bonne série entamée depuis février, et commencent à s’installer solidement dans le top 4. « Ça reste une victoire, on enchaîne, complète Chaduteaud. On veut être dans les six premiers, et avec la défaite de Saran, on fait un trou sur eux. »

Saran n’a toujours pas débuté 2019

En effet, Saran s’est incliné cette semaine encore, pour la quatrième fois depuis le début de l’année en championnat. Après avoir plié face à des concurrents directs pour une place en play-offs, c’est cette fois chez le premier relégable, Vernon Saint-Marcel, que le SLHB s’est incliné. Pourtant bien parti (0-3, 6′), Saran a d’abord bataillé dur contre les locaux (11-11, 30′), avant de petit à petit baisser pavillon, manquant cruellement de rotations pour déstabiliser une solide défense normande. Adrien Canoine (7 buts) fait le travail en attaque pour le SMV, qui prend ses distances avec son adversaire (20-17, 49′). Sans carburant sur la fin de rencontre, Saran s’incline finalement de cinq buts (26-21). Vernon, battu de justesse à l’aller (32-31), tient sa revanche et décroche deux points extrêmement précieux pour le maintien et qui lui permettent de sortir de la zone rouge.

Devant, un quintette dans le vent

Saran décroche du groupe de tête, désormais composé de cinq équipes. La première d’entre elles, Chartres, a retrouvé le sourire après la leçon reçue à Limoges la semaine dernière. Avec la réception de la lanterne rouge Caen, il faut dire que les bookmakers n’avaient pas grand-chose à gagner en misant sur les locaux, ultra favoris. Les Vikings ont pourtant accroché le leader, prenant l’avantage avant la pause (14-15, 30′), mais ils n’ont pas pu tenir dans la durée et ne se sont pas remis du 7-0 encaissé en début de deuxième période (16-17, 34′ ; 23-17, 41′). Avec 9 buts de Youssef Ben Ali (photo), Chartres s’impose sans impressionner, mais sans trop trembler non plus (33-27).

Nancy, le dauphin, n’a pas eu un match simple non plus face à Grenoble. Sans José Costa, blessé, le GNMHB a d’abord été mené par le promu, puis a pris l’avantage, jusqu’à cinq longueurs d’avance après un but de Yann Ducreux (19-14, 35′). Mais Grenoble, grâce notamment à l’activité de Marius Randriantseheno, auteur de sa meilleure performance offensive de la saison (8 buts), perturbe les plans nancéiens et égalise (20-20, 45′). Après un temps-mort pris par Stéphane Plantin, Nancy retrouve finalement son jeu et le sourire, et gère bien le dernier quart d’heure pour remporter le match, non sans peine (28-25).

En troisième position sur le podium, Créteil a poursuivi sa série d’invincibilité à domicile en prenant le dessus sur Limoges, pour ce qui était le choc de cette journée. Limoges, auréolé de son beau succès sur Chartres acquis la semaine dernière, n’a cette fois jamais pu mener au score contre l’USCHB, porté par Javier Borragan (photo, 9 buts). Créteil menait de quatre buts à la pause (15-11, 30′), et s’est envolé dans le premier quart d’heure de la deuxième période (24-17, 44′). Limoges a fait de la résistance, a réduit son écart en fin de rencontre, mais pas suffisamment pour contrarier les Cristoliens qui l’emportent finalement de deux buts (30-28). Limoges n’y arrive décidément pas à l’extérieur, en encaissant sa septième défaite en neuf déplacements.

Dernier larron de la bande derrière Dijon, Massy profite des défaites de Saran et de Limoges pour prendre trois points d’avance sur eux et consolider sa cinquième place, qualificative pour les play-offs. Les Essonniens ont signé le carton du week-end face à Nice, prenant le large dès le coup d’envoi (6-0, 7′). Nice a tenté de revenir (9-6, 15′), mais a finalement pris une deuxième lame en pleine face (16-6, 23′). Le match est vite plié, et Massy s’impose très largement (36-23), avec notamment 10 buts de Luka Brkljacic (dont 5/5 pen.) et 13 arrêts d’Alexis Poirier (38%). Venu avec 12 joueurs en région parisienne, Edu Fernandez Roura va devoir remobiliser ses troupes avant la réception du leader Chartres la semaine prochaine.

Victoire importante de Cherbourg dans la course au maintien

Dans le bas du classement, le match entre Cherbourg et Sélestat promettait. Les deux équipes s’étaient quittées sur un nul 25-25 à l’aller en Alsace, et sont actuellement toutes les deux au coude à coude dans le haut du groupe se battant pour sauver sa peau en Proligue. Si Sélestat démarre mieux (0-3, 5′), Cherbourg ne se précipite pas et ne tarde pas tellement à égaliser (9-9, 19′) et retourne même aux vestiaires avec l’avantage (15-13, 30′). Avec un Sven Horvat très costaud dans les buts (16 arrêts), les joueurs de la JS prennent même un avantage de six buts dès la reprise (19-13, 35′), mais là encore, Sélestat ne lâche pas et, sur un temps faible des Mauves, recollent et finissent par égaliser par Jeroen De Beule (24-24, 49′), parmi les plus en vue du côté du SAHB (5 buts). La fin de match est assez irrespirable. Mais dans la dernière minute, une grosse défense de Domagoj Surac, arrivé cet hiver dans le Cotentin, donne un dernier ballon pour la victoire. Romain Guillard (photo), servi dans l’axe, décoche un tir puissant et offre la victoire aux Cherbourgeois, à trois secondes de la fin (26-25). Chantereyne peut exulter : la JSC remporte un match très important face à un concurrent direct et détient désormais quatre points d’avance sur la zone rouge.

En effet, avec la victoire de Vernon sur Saran, c’est désormais Grenoble qui est le premier relégable. Nice et Strasbourg n’ont pas gagné non plus, tandis que Caen reste loin à la dernière place. L’opposition entre les deux promus Grenoble et Strasbourg, la semaine prochaine, sera un nouveau moment crucial dans la course au maintien. « A Grenoble, ça va être un vrai combat sur 60 minutes, » promet le Strasbourgeois Arthur Muller.

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Chartres 46 26 22 2 2 822:72696
2 Créteil 39 26 18 3 5 725:64976
3 Dijon 37 26 17 3 6 738:67959
4 Nancy 35 26 16 3 7 712:69814
5 Massy 32 26 15 2 9 719:67643
6 Limoges 31 26 14 3 9 731:67061
7 Saran 30 26 14 2 10 763:764-1
8 Sélestat 23 26 10 3 13 690:695-5
9 Cherbourg 20 26 8 4 14 707:759-52
10 Nice 17 26 5 7 14 743:791-48
11 Saint-Marcel Vernon 17 26 7 3 16 650:705-55
12 Strasbourg 15 26 6 4 16 744:785-41
13 Grenoble 16 26 7 2 17 678:725-47
14 Caen 5 26 1 3 22 680:780-100

Mickaël Georgeault

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos Proligue

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Tino - le 24 février 2019 à 08h19

    Match maîtrisé devant Caen

  2. Moorgan9 - le 24 février 2019 à 08h23

    Très bonne opération du SMV qui accueillera entre autre Cherbourg et Nice. Il faudra choisir les matchs pour s’assurer une fin de saison tranquille

  3. Tino - le 24 février 2019 à 08h36

    Saran ils vont finir en milieu de tableau

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).