Euro (M)

Mode d’emploi pour une qualification olympique

L’élimination du Danemark au tour préliminaire du championnat d’Europe offrira un ticket direct pour les prochains Jeux Olympiques au vainqueur de l’Euro. Et modifiera donc, encore, le tableau prévisionnel des tournois de qualification olympique.

C’est, pour l’équipe de France, le prochain enjeu : arriver à se qualifier pour les Jeux Olympiques en terminant parmi les deux premiers d’un tournoi à quatre équipes, qui aura lieu du 17 au 19 avril prochain. Ces tournois offriront les six derniers tickets encore en jeu, après que le champion d’Europe et le champion d’Afrique aient obtenu les leurs d’ici quelques jours.

A l’heure actuelle, six nations sont assurées de prendre part à un de ces tournois, via leur classement au dernier championnat du monde : la Norvège, la France, l’Allemagne, la Croatie, la Suède et l’Espagne. Les trois premières ont postulé et obtenu l’organisation à domicile d’un tournoi. Deux autres équipes sont également positionnées pour participer à un TQO : la Corée, finaliste du championnat d’Asie, et le Chili, finaliste des derniers Jeux Panaméricains. Quatre tickets restent encore à déterminer, ils iront aux deux meilleures nations de l’Euro en cours pas encore qualifiées pour un TQO (cela pourrait être le Portugal, la Slovénie, la Hongrie, l’Autriche…), au finaliste de la CAN et à une équipe qui devrait être l’Egypte ou le Brésil (si l’Egypte venait à reporter la CAN).

La France derrière la Norvège

Désormais, et comme ils l’ont souligné après leur élimination de l’Euro, les joueurs de l’équipe de France ont tout intérêt à supporter la Norvège. Une victoire finale des coéquipiers de Sander Sagosen offrirait aux bleus une poule accessible, avec trois non-Européens : le Chili, la Corée et l’Egypte (ou le Brésil, si les Pharaons venaient à remporter la CAN). En revanche, un sacre européen pour la Croatie, la Suède ou l’Allemagne obligerait les Bleus à se débarrasser de l’Espagne, d’un adversaire non-européen potentiellement de haut niveau (Egypte, Brésil…) mais aussi d’un autre pays européen qui pourrait être l’Islande, l’Autriche ou leur nouvelle bête noire, le Portugal. A domicile, cela restera abordable, mais nettement plus compliqué.

A Malmö, Kevin Domas

28 CommentairesPoster un commentaire

  1. Dede83 - le 17 janvier 2020 à 12h41

    Allez la Norvège. ….

  2. BlokRemi - le 17 janvier 2020 à 13h44

    Dans tous les cas… Au travail !!

  3. Pollux - le 17 janvier 2020 à 13h45

    Si la France n est pas/plus capable de vaincre 2 adversaires sur 3 parmi l’Espagne, le Portugal et l’Égypte, le tout en recevant ces mêmes équipes, alors elle ne mérite définitivement pas d’aller à Tokyo.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).