Euro (M)

Le Portugal perd le défi tactique face à l’Islande

Gudjon Valur Sigurdsson (Islande). Crédits : Bertrand Delhomme / Handnews

Au terme d’un gros duel physique et tactique, avec en toile de fond la lutte pour la qualification olympique, l’Islande parvient à prendre le dessus contre le Portugal (25-28).

Le Portugal se sait désormais attendu. La large victoire face à la Suède, pays-hôte, a jeté les projecteurs sur une équipe absente des compétitions internationales pendant près de quinze ans. Mais encore fallait-il confirmer face à l’Islande, qui restait sur deux défaites de rang. Et ça part plutôt mal pour les Portugais, déboussolés en début de rencontre. En attaque d’abord, où Björgvin Pall Gustavsson, le gardien islandais, n’a quasiment rien à faire pendant près de dix minutes. En défense ensuite, où les Islandais parviennent à trouver des failles pour prendre un large avantage en début de rencontre (0-4, 6′ ; 1-7, 13′). Paulo Pereira tente beaucoup d’ajustements tactiques, notamment en défense, et l’hémorragie s’arrête, même si les Portugais restent en retrait face à une équipe islandaise qui continue de trouver des solutions (6-11, 20′). Le Portugal parvient à réduire l’écart, mais manque d’égaliser en butant sur Gustavsson (10-11, 25′), inspiré en première période (8 arrêts à 42%). Un but sur la sirène de Fabio Magalhães permet au Portugal de rester au contact (12-14, 30′).

L’expérience des cadres islandais a parlé

Borgvin Pall Gustavsson (Islande). Crédits : Bertrand Delhomme / Handnews

Au retour des vestiaires, Paulo Pereira sort le jeu à 7 contre 6. La tactique s’avère payante, puisque ses hommes passent devant pour la première fois du match (17-16, 37′). Mais les Islandais s’adaptent : en contre, Gudjon Valur Sigurdsson marque dans le but vide, puis après un mauvais changement de gardien, l’Islande repasse en tête en supériorité numérique (18-21, 42′). Le dernier quart d’heure est serré et stressant, les deux équipes sont au coude à coude au tableau d’affichage (22-22, 49′). Les Islandais, qui restaient sur des fins de match décevantes contre la Hongrie et la Slovénie, sont cette fois plus solides. Les cadres Aron Palmarsson (plusieurs fois bandé à la cuisse en première période) ou Alexander Petersson, ainsi que Gustavsson dans les buts, ont répondu présents dans ce moment-clé. “Nous sommes restés bons pendant 60 minutes, sourit Olafur Andres Gudmundsson. Ça se joue à de petits détails, mais nous sommes restés fidèles à notre tactique toute la rencontre.” Des petits détails qui permettent à l’Islande de rester dans la course à la qualification et au ticket pour le tournoi de qualification olympique grâce à ce succès (25-28). “Nous avons trouvé le cœur pour bien se déplacer et défendre proprement, et ce n’est pas facile dans un cinquième match de l’Euro”, complète Gudjon Valur Sigurdsson.

Miguel Martins (Portugal). Crédits : Bertrand Delhomme / Handnews

Les Islandais retrouvent le sourire après deux défaites de suite. “Nous n’avons pas eu de grosse discussion entre nous avant ce match, ajoute Sigurdsson. L’équipe fonctionne comme une classe d’école, tout le monde est différent et, parfois, il n’y a rien à dire et chaque individualité doit travailler sur lui. J’espère que nous conserverons cet esprit de combat pour les prochains matchs.” Dans le camp adverse, la déception prédominait, alors qu’une victoire aurait permis de prendre une véritable option pour une qualification pour un TQO. “Nous sommes entrés très lentement dans notre rencontre, face à une équipe d’Islande rapide et solide, regrette quant à lui Fabio Magalhães. Nous sommes très déçus, nous voulions enchaîner après la Suède.” Les Portugais devront faire mieux dans un autre match crucial, mardi prochain contre la Slovénie.

A Malmö, Mickaël Georgeault avec Kevin Domas

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 19 janvier 2020 à 16h27

    Aaah c'est que j'avais dit dans l'autre topic : Que vaut Portugal face à une équipe qui pratique le jeu tactique ?
    On connait la réponse !
    Portugal dépend trop de jeu à 7.

    • rkj4 - le 19 janvier 2020 à 17h57

      … et la victoire de la Hongrie sur la Slovénie, tu avais vu venir le truc, également ?

      • Sasori9 - le 19 janvier 2020 à 21h08

        Bien tenté mais malheureusement pour toi, je n'ai pas fait commentaire sur la Hongrie à part Orban et son racisme qui n'a strictement rien avoir avec le handball.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).