N1 élite

Lourde sanction pour Grenoble

(Source : GSMH Handball)

Relégué pour motifs administratifs en fin de saison dernière, le Grenoble SMH Handball s’est vu infliger un retrait de 12 points par la CNCG, le faisant passer de la 4ème à la 12ème place.

Sortant d’une première partie de saison mitigée sur le plan sportif, avec notamment la blessure de Léo Dubois, et les inquiétudes plus récentes autour du genou d’Augusto Aranda (portugais, titulaire à l’aile droite), les dirigeants du GSMH ont découvert, au pied du sapin, la décision de la Commission Nationale de Contrôle et de Gestion (CNCG) de la FFHB.

Le club se voit sanctionné pour 2 motifs : 3 points pour “non-production de documents à la CNCG” et 9 points pour “non-versement mensuel des salaires dans les conditions fixées par le code du travail“. Admettant ses torts, le club souligne néanmoins être dans l’attente de virements de plusieurs importantes subventions de collectivités territoriales pour régler les salaires au plus vite.

Par ailleurs, les dirigeants du GSMH n’excluent pas de faire appel face à la “dureté de la sanction“, expliquent-ils dans un communiqué. En effet, ce retrait de 12 points tombe comme un coup de massue sur l’effectif professionnel, qui passe du pied du podium à une triste position de lanterne rouge. Comme un symbole de la frustration des Grenoblois, l’équipe se retrouve désormais à 11 points en 11 journées et perd l’intégralité de ses points acquis sportivement.

Si, dans ces conditions, l’objectif initial de jouer le haut de tableau se voit boulversé, le club garde espoir pour construire au mieux en vue de la prochaine saison et continue ses efforts sur la formation et la vie du club. Prochain rendez-vous : La réception délocalisée de Boulogne-Billancourt à la Halle Clémenceau (2000 places). Un match pour se relancer dans le championnat qui aura, ironiquement, des allures de choc pour le maintien entre le 11ème du classement et le nouveau 12ème.

 

(Source : FFHB)

 

Antoine Piollat

13 CommentairesPoster un commentaire

  1. nico - le 6 janvier 2020 à 22h46

    Bonne année Grenoble, le projet d’accession à la Lidl Star Ligue et à plus court terme de retour en ProLigue va peut-être prendre un peu de retard…

  2. Averell - le 7 janvier 2020 à 06h51

    Je ne connais pas les reglements, mais 12 points ca parait beaucoup.
    Peut etre venant apres une retrogradation administrative, c'est peut etre considere comme une "recidive", donc sanction alourdie?

    • passagenzone - le 7 janvier 2020 à 13h37

      12 points, ça parait beaucoup, mais en même temps, pour un club évoluant dans le championnat semi-pro de N1, et qui veut accéder à la D2-D1, ne pas être capable de se mettre en régularité avec la CNCG et être en infraction avec la loi du travail sur le versement des salaires, ça fait aussi beaucoup, non?
      On peut aisément comprendre que des sanctions lourdes soient appliquées, afin de faire comprendre aux clubs qui veulent jouer dans des divisons professionnelles ou semi-pro, qu'il faut d'abord avoir les reins solides sur les structures économiques et administratives, avant de vouloir avoir des ambitions sportives.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).