Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Préview N1 élite

Bruges-Lormont, "montrer qu'on peut avoir notre place en élite"

, par Zorman

Effectif 2020-2021, Bruges Lormont Handball (crédits photos : Handshoot).

Troisième formation de notre tour d'horizon, l'entente Bruges-Lormont va venir batailler pour montrer qu'elle a sa place en Nationale 1 élite.

Ce sera la deuxième saison pour l'équipe de Bruges-Lormont, récente convention reliant les équipes une du Bruges 33 Handball et de Lormont Haute Garonne. Cette entente, composée d'une formation en Nationale 1, désormais élite, et une équipe "espoirs" en Nationale 2, sort d'un bel exercice marquée par la seconde place en poule 2 de son équipe fanion. Le tout avec seulement 3 défaites, toutes à l'extérieur. Un bilan costaud qui devra être défendu au niveau supérieur.

Un effectif qui se connait déjà bien

Pour attaquer la poule élite, l'entraîneur Franck Fischerkeller a misé sur la stabilité, avec des solutions en interne. 4 joueurs quittent l'effectif, dont 2 rejoignent la réserve en Nationale 2. Ces derniers sont remplacés numériquement par l'arrière gauche Daniel Mathey (seule recrue extérieure, en provenance de l'ASB Rezé), Imanol Carrere (-18 du pôle France) et Yohann Dejean, gardien de l'équipe de N2. "Notre équipe est un bon mix, on a quelques trentenaires et des jeunes joueurs, la moyenne d'âge doit être autour de 25 ans, expose l'entraîneur girondin. Je sens une équipe très concernée et qui a hâte de reprendre le championnat."

"Mais avec tout e qu'il se passe, c'est un petit peu particulier. Je crois que c'est encore plus particulier que quand on a été confinés, continue-t-il. Il y a plein de choses qu'on ne maîtrise pas, et ce qu'on ne maîtrise pas inquiète forcément plus." En effet, de nombreuses incertitudes pèsent naturellement encore sur la possibilité de jouer l'entièreté du championnat. Mais la situation a également entravé la préparation du BLHB qui, comme de nombreuses équipes, s'est vu contraint d'annuler de nombreux matchs amicaux. Seuls un match contre l'équipe espoirs et contre Libourne ont pu être joués. "On partait de ce postulat : Tant pis, on aura peut-être moins de matchs amicaux que les autres équipes, mais à l'arrivée on sera peut-être moins touchés, explique le coach, dont le club a annulé le tournoi qu'il avait prévu d'organiser. L'avenir nous dira si on a eu raison."

Mamadou Faye, Bruges-Lormont (crédits photo : Handshoot)

Continuer de progresser, le VAP à moyen terme

Pour la suite, les hommes de Fischerkeller entameront le championnat par un déplacement chez l'autre entente de la poule, l'Elite Val d'Oise. Un premier match à l'extérieur, ce qui n'est pas pour déplaire aux girondins qui n'auront pas la pression du public pour cette première sortie. "Comme toutes les équipes qui jouent le maintien, il y a évidemment des matchs qu'on va cibler plus que d'autres. Mais on va essayer de se rassurer, pas forcément tant au niveau des points acquis, que se rassurer très vite quant à notre niveau de jeu, détaille le coach. Ils ont un sacré bel effectif, mais ça nous permettra de nous étalonner. Après on enchaîne Caen, Nousty, Frontignan... Mais sur les 6 premières journées on accueille 4 fois, donc à un moment donné il va falloir prendre les points."

Au-delà du sportif, la structure se renforce, et vise l'obtention du VAP à moyen terme. "On essaie d'être de plus en plus pro dans notre manière de fonctionner, explique l'entraîneur, dont le club a notamment réalisé d'importants efforts pour améliorer la qualité des déplacements pour cette saison. Vu qu'à moyen terme, on va essayer de chercher le statut VAP, tous nos efforts ici c'est du temps gagné." Avant le confinement, l'objectif était d'obtenir le VAP sous deux ans. Et si la situation sanitaire et économique a un temps remis ce projet en cause, les dirigeants annoncent tout faire pour pouvoir l'obtenir pour la saison prochaine. Il reste néanmoins de nombreux flous, concernant notamment la conjoncture économique et le cahier des charges fédéral (les exigences seront-elles remontées à leur niveau théorique ou resteront ils aux niveaux post-covid ?).

Toujours est-il que cet objectif, même ambitieux, apporte une dynamique positive pour une équipe qui va vivre une saison importante. Et comme le rappelle son entraîneur, "si on ne cherche pas à progresser, on va régresser." Nul doute que cette saison en élite leur permettra de se rapprocher toujours plus de leurs objectifs.

Effectif 2020-2021 :

Gardiens : Averland Amany, Yohann Dejean, Lucas Pegurier.

Ailiers gauches : Valentin Herrero, Clément Bos.

Arrières gauches : Mamadou Faye, Guilhem Tengatini, Tamsir Faye, Daniel Mathey.

Demi-centres : Paul Mourioux, Matthias Poulet, Charlie Harribey.

Arrières droits : Lucas Biccheri, Alexandre Go.

Ailiers droits : William Bidin, Karim Balti, Hugo Da Graça.

Pivots : Pierre Bonnin, Imanol Carrere.

Les noms en gras sont ceux des recrues.

Antoine Piollat

Prochain match TV

Slovénie

09:00

Jeu. 25 Juil.

Danemark

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x