Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

EL (M) - J6

Nantes subit le nul, Toulouse & Nîmes brillent

, par Zorman

Valero Rivera (HBC Nantes)

Soirée en demi-teinte pour les Français en Ligue Européenne. Nantes concède le match nul face au Benfica (33-33) tandis qu'Aix enchaîne une nouvelle défaite à Logrono (33-26). De leur côté, Nîmes et Toulouse ont montré de très belles choses avec de larges victoires.

Que ce soit à Presov ou à Tatabanya, Toulouse et Nîmes ont su confirmer leurs belles victoires de la semaine passée par de très larges succès. De quoi redonner de l'élan à l'USAM et confirmer la très belle dynamique du Fénix, après une large victoire à l'aller et avoir dominé Montpellier ce weekend. Côté Nantes, on ne peut que retenir la frustration d'un nul évitable face aux Portugais de Benfica, laissant la première place du groupe à GOG. Enfin, Aix n'a pas pu espérer grand chose face à une équipe de Logrono très solide cette saison, et continue de stagner en bas du groupe C, creusant l'écart avec son adversaire du jour.

Poule A : Plock sur le fil à Irun

Après une large victoire à l'aller (34-20), le Fénix Toulouse a confirmé son bel état de forme en Slovaquie, dans le match retour face au Tatran Presov. Les Occitans vont se détacher à partir de la 20ème minute pour décoller ensuite dans le second acte. Robin Cantegrel aura été monumental au relais de Lettens avec 8 arrêts à 66%, tandis qu'en attaque, Ilic, Kempf et Borzas se sont montrés prolifiques avec 18 buts à eux trois (19-31, 60'). Un succès plein et entier des deux côtés du terrain qui  maintient les hommes de Danijel Andjekovic sur cette 3ème place du classement, 4 points devant la seconde moitié de la poule. À noter que ces derniers recevront les leaders berlinois début février lors de la prochaine journée, dans ce qui semble être la plus rude épreuve de la suite de leur phase de poules.

Nemanja Ilic (Toulouse)

La rencontre entre Winterthur et Berlin ayant été reportée, l'autre match était le déplacement de Plock à Irun. Dans ce match piège, les favoris Polonais ont su créer largement l'écart avec leurs jeunes arrières gauches Sergei Kosorotov (9/11) et le croate Tin Lucin (6/7) pour mener de 7 buts. Le 5-0 encaissé dans le money time va néanmoins contraindre Daszek à sauver les siens dans la dernière minute pour conserver la seconde place (28-29).

Poule B : La bonne opération de GOG

Ce mardi soir voyait s'opposer deux à deux les 4 formations en tête de la poule. Ainsi, le HBC Nantes recevait les Portugais du Benfica Lisbonne. Face à un adversaire qui ne peut pas compter sur son artilleur en chef Petar Djordic, les Violets démarrent très bien (7-3, 8'). Leurs adversaires vont revenir dans le match grâce à leur jeu à 7 surprenant à 3 pivots, dont, le Cap-Verdien Paulo Moreno (6/6) s'illustre à merveille. L'ailier allemand Ole Rahmel n'est pas en reste non plus pour tenir les siens dans le match avec 9 buts, mais les locaux parviennent à passer un réel coup d'accélérateur avant le money time pour se mettre dans les meilleures dispositions (23-23, 42' ; 29-24, 48'). Valero Rivera n'y est pas pour rien, avec ses 11 buts en 12 tirs, mais son équipe va totalement s'écrouler dans les derniers instants. Un 6-1 infligé en 5 minutes, notamment par les coups de Rahmel et Moreno, vont remettre les équipes dos à dos, et les Nantais ne parviendront pas à rattraper la victoire sur leur dernière attaque (33-33, 60'). Le H se redescend ainsi à la 4ème place de ce haut de tableau très serré, à un point de son adversaire du jour et des Danois de Gudme, vainqueurs de Lemgo.

Aymeric Minne (HBC Nantes)

À domicile, GOG a parfaitement géré la réception du TBV Lemgo Lippe, prenant l'avantage dans les premiers instants et ne le relâchant jamais. Le scoring du soir est occupé par le droitier Emil Laerke (7/11) et l'encore plus jeune Emil Madsen (9/11) et l'écart grimpera jusqu'à 6 unités avant une victoire logique (34-28). Enfin, dans le match entre les deux dernières équipes de la poule, les Finlandais de Cocks semblent avoir déjà laissé passer leur dernier espoir de qualification en s'inclinant à domicile face au Medvedi Chekhov. Si les Russes avaient surtout montré jusqu'ici leurs qualités offensives, ils ont pu s'appuyer sur d'excellents gardiens avec 10 arrêts pour Grushko et 8 pour Pavlenko. En résulte un écart de 10 buts à la pause, maintenu logiquement dans le second acte (27-33).

Poule C : Toujours pas pour Aix

Pour enfin trouver le chemin de la victoire, Aix-en-Provence est allé tenter sa chance du côté de Logrono, sans succès. Agustin Casado se montre une nouvelle fois dangereux en attaque, et les Espagnols créent un écart conséquent qui grimpe jusqu'à 8 unités (16-8, 23'). Et malgré la prestation d'Ian Tarrafeta (8/10), excellent face à ses compatriotes, les Français sont impuissants et subissent les assauts adverses, brillament conclus par le pivot Thomas Moreira (10/11). Un score sans discussion possible (33-26, 60'), et un écart qui se crée avec la dernière place qualificative.

Plus haut, les Suédois d'IK Savehöf ont réalisé la bonne opération de la soirée en allant s'imposer à Velenje. Une nouvelle fois porté par sa pépite féroéenne Elias Ellefsen a Skipagotu (7/11) et deux brillants ailiers Karlsson (9/9) et Westby (7/8), les Nordiques sont parvenu à garder l'avance tout au long du match pour s'imposer sur un écart toutefois plus large que ne le laissait supposer la tenue des débats (31-35). Côté local, c'est l'ailier droit slovène de 23 ans Kenan Pajt qui a été le plus en vue avec 9 buts. Enfin, le SC Magdeburg n'a pas tremblé à domicile face à Nexe. Les Allemands ne laissent pas le champ à la discussion (10-3, 13') et s'imposent logiquement avec notamment un bon Mike Jensen dans sa cage, avec 14 arrêts à 36% (32-26).

Poule D : Nîmes en tête, bien suivi par Bitola

En Hongrie, Tatabanya a tout fait pour faire douter Nîmes, qui est fortement accroché dans le premier acte. Le vétéran Zsolt Balogh (9/11) est intraitable sur pénalty tandis que les internationaux Ancsin et Gyori s'illustrent au shoot (17-16, 30'). Mais en face, l'USAM fait mieux que suivre le rythme. Restant au contact dans la première partie du match, les Gardois vont nettement prendre la direction de la victoire dans la seconde. Les Verts peuvent aussi s'appuyer sur un Mohammad Sanad une nouvelle fois stratosphérique avec 15 buts en 17 tirs : avec Luc Tobie, ils vont se partager les 11 buts des leurs entre la 33e et la 48e, laissant le suspens dans un état lamentable (23-29, 47'). Les dernières minutes sont bien gérées, Mathieu Salou (6/7) en profite pour faire parler son bras et les jeunes Guéric Vincent et Baptiste Joblon peuvent aussi trouver le chemin des filets (30-38, 60').

SANAD Mohammad (USAM Nîmes Gard)

Mais derrière le leader Nîmois, les Macédoniens d'Eurofarm Pelister se retrouvent en embuscade, dans une position qu'on n'aurait pas forcément imaginé en début de saison. Car leur double confrontation avec le Sporting, après le nul de la semaine passée, se conclut par une victoire macédonienne (31-25). Portés par leurs habituels hommes forts Stipe Mandalinic et Josip Peric (7 buts chacun), les locaux ont su faire le dos rond dans le premier acte pour clairement prendre la main sur la rencontre par la suite. Enfin, les Kadetten Schaffhausen ont su éviter le piège grec à Athènes dans une rencontre disputée jusque dans les derniers instants (28-31). L'arrière gauche Christodoulos Mylonas (7/10) a une nouvelle fois été précieux pour les siens tandis que la marque suisse a été grandement monopolisée par un quatuor composé de Joan Canellas, Samuel Zehdner, Erik Schmidt et Maximilian Gerbl (23 buts à eux 4).

Retrouvez tous les résultats et classements dans l’espace Résultats du site.

Antoine Piollat

Prochain match TV

Paris 92

20:00

Mer. 22 Mai.

Metz Handball

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Moutarde
Moutarde
2 années il y a

Il n’y a que Montpellier qui fait un beau parcours cette saison en Coupes d’Europe ! Le reste c’est relativement décevant !

Barto04
Barto04
2 années il y a
Répondre à  Moutarde

Un peu dur comme jugement
C'est surtout Aix qui déçoit. Pas sur que la coupe d'Europe soit leur priorité, comme l'année dernière d'ailleurs où il n'avaient pas passé le tout préliminaire pour ensuite faire un début de saison canon. Si leur but c'est d'aller chercher la qualif en LDC pour ensuite faire la même chose, autant qu'ils laissent la place aux autres
Pour le reste, Nantes un peu mais Nîmes ( et sa cascade de blessés) premier et Toulouse 3ème derrière Plock et Berlin c'est vraiment très bien
Et le PSG dans une sacré poule remonte petit à petit et ne sera pas loin des 2 premières places à la fin je pense

Gaston
Gaston
2 années il y a

Le H a déjà du mal avec les pivots adverses depuis le début de saison, alors quand il y en a 3…

Jack3544
Jack3544
2 années il y a
Répondre à  Gaston

Chema Rodriguez a posé des pièges et surpris son pote Entrerrios, qui lui n'a pas trouvé de solutions.
Le coach de Benfica a battu celui de Nantes.

Portos
Portos
2 années il y a
Répondre à  Jack3544

Pour moi l’événement de ce soir c’est certainement pas la performance des ailiers du Benfica (cf. résumé) mais le jeu à sept contre six avec trois pivot dans la défense. Je n’avais jamais vu ça !! C’était moche mais efficace : À chaque attaque les Portugais avait une solution de tir très facile.

Jack3544
Jack3544
2 années il y a
Répondre à  Portos

Le portugais ont développé le jeu à 7 en équipe nationale à un niveau assez Top qui leur a permis de grimper dans la hiérarchie, avec leur demi-centre super rapide et une circulation efficace.
Là Chema l'a transformé avec un dispositif "innovant". C'est sûrement avce ça qu'ils évoluent de temps en temps
Pourquoi n'avions nous pas cette info? manque de prépa ou nouveauté absolue?
D'habitude ils s'appuient plus sur Djorzic. Son absence a peut-être été un bien finalement pour eux…A méditer.

Billou44
Billou44
2 années il y a

Nimes est premier de son groupe, que peuvent ils faire de mieux?
Pour Nantes, c'est dommage mais ça se sentait, "l'expérience" de Lazarov a permis au Benfica de revenir et le jeu à 7 avec 3 pivots a été efficace, pas joli à regarder avec ce jeu dans les 9m. J'ai trouvé que l'individuel de De La Bretèche sur l'arrière droit fonctionnait bien (période ou l'on fait l'écart en 2eme) mais on ne l'a pas poursuivi. Ovnicek moins performant que l'an passé et beaucoup de flopping à mon gout, Minne a eu peu de temps de jeu sur le poste de demi centre alors qu'il aurait apporté plus de danger de loin. La série XXL démarre moyennement.

max
max
2 années il y a

Nul décevant du H ! A voir si le Hall XXL ne représente pas trop de pression pour l’Equipe !

jebthebear
jebthebear
2 années il y a
Répondre à  max

Je dirais a l'inverse que c'est un surplus de motivation pour les visiteurs d'avoir autant de monde dans les tribunes (record en EHFEL d'ailleurs).
Les nantais, eux , sont habitués depuis le temps.

BorzovH44
BorzovH44
2 années il y a

Max
Oui on est déçus et eux surtout car ce sont de sacrés compétiteurs
Mais question ? Quel joueur professionnel n’a pas envie de jouer dans une telle ambiance chaude et énorme et qui respecte l’adversaire !!!

lucio
lucio
2 années il y a

On peut pas empêcher Aix de se qualifier en coupe d’Europe l’an prochain ? S’ils sont qualifiés, on donne la place au suivant. 😇

loic
loic
2 années il y a

Les gardiens nantais cachent un peu la pauvreté du jeu depuis le début saison. C’est assez rare pour le souligner mais les 2 n’ont pas été vraiment au niveau sur cette rencontre conduisant à ce nul et un retour à la 4e place qui est un peu décevante juste qu’à présent…
Il faudra avoir au moins 1 des 2 gardiens performant pour espérer quelque chose contre Paris voire Chambéry qui est souvent capable de bons résultats à Nantes…

Gallego
Gallego
2 années il y a

Complètement d’accord avec vous, surprenant mais très efficace,les coaches devront intégrer cette solution….

Bouboule00
Bouboule00
2 années il y a

A noter le match remarquable de Robin Cantegrel, gardien de Toulouse, qui fait 66 % d’arrêts à Presov !

Tolérance 44
Tolérance 44
2 années il y a

Pas d’accord avec Loïc la remarque était vraie en début de saison depuis il y a eu des sacrés matchs Montpellier Gog aller et retour mais une constante les fins de mi-temps sont difficiles le H mène souvent 25 minutes dans chaque mi-temps et cède sur les dernières. Le nul a Gog déjà, hier soir même Montpellier et même le match de Gog où ils doivent gagner au moins de 6 buts et prennent un 3 0 pour finir. Concentration ? Physique ?

Jack3544
Jack3544
2 années il y a

Par contre, on m'a reporté à plusieurs reprises la mauvaise attitude des supporters portugais, qui auraient insultés des personnes qui leur demandaient de s'assoir quand ils sont descendu dans les escaliers pour la fin du match et qui auraient cassé des sièges.
Dommage, car sinon l'ambiance était au TOP.

Chalanaa
Chalanaa
2 années il y a

Cantegrel est même top 1 des arrêts ehf de la semaine. C’est vrai qu’il fait souvent de belles prestations mais a peu de temps de jeu. il mériterait de jouer plus avec Toulouse.

oeil52
oeil52
2 années il y a
Répondre à  Chalanaa

l'autre gol est bon donc c'est plus dur aprés rien n'interdis au coach des leurs faire faire plus ou moins du temps de jeux à chacun mais bon cela nous regarde pas si on peu dire !

oeil52
oeil52
2 années il y a

He op encore une équipe française qui ce prend le tapis contre une équipe espagnole . Ha oui c'est toujours un championnat facile (esp) mais chaque année les équipes espagnoles bates des françaises Heureusement que le championnat espagnol est dis Facile , si non les équipes françaises seraient innexistante ! Faudrait etre plus humble je crois !!!

19
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x