Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

N1E - J7

Saintes et Cournon frappent un grand coup !

, par Zorman

US Saintes (crédits : Frédéric Bocquenet)

Pour sa reprise, la N1 élite n'a pas déçu. Le bas de tableau se révolte, avec Saintes qui se relance à Gonfreville, ou Cournon qui s'offre le scalp du PSG ! Bordeaux, Mulhouse et l'Élite Val d'Oise ont tenu leur rôle de favori tandis que le choc entre Frontignan et Annecy est reporté pour cause d'un cas de coronavirus.

Après près de 3 semaines loins des parquets, avec la trêve internationale, la Nationale 1 a repris ses droits, et la poule élite a été une nouvelle fois le terrain d'affrontements dantasques. Cette semaine, c'est sur l'exploit des Auvergnats de Cournon, qui se sont offert la réserve du PSG, que nous revenons plus particulièrement avec les coachs Lukas Buchta (Cournon) et Thierry Perreux (PSG II).

Léo Villain, PSG Handball (crédits : Sébastien TORCHIO - Annecy CSAV Handball)

Le public répond présent à Cournon

Pour son 4ème match à domicile, Cournon d'Auvergne, qui n'a jusqu'ici toujours pas gagné dans sa salle, se voit opposer le PSG. Le centre de formation des champions de France de Starligue, s'il affichait un début de saison sans faute, sort de deux courtes défaites d'un but et peut voir en ce déplacement une occasion idéale de reprendre la compétition. Pour l'occasion, le gymnase Raymond Boisset affichait complet, avec plus de 1000 Auvergnats présents pour défendre les Dragons.

Portés par leur public, les locaux vont mettre un quart d'heure avant de parvenir à se détacher de leurs adversaires pour prendre une réelle avance à la pause (17-13, 30'). "On a eu 2 semaines pour préparer ce match face au PSG et, hier soir, toutes les consignes ont été appliquées de A à Z", se satisfait le coach cournonnais Lukas Buchta. Et c'est logiquement dans le second acte que tout s'est joué. "Leur jeune ailier droit [Valentin Bzdynga (12/13)] nous a fait très mal, et on savait que Pelleka était très fort dans les duels donc lorsqu'ils se sont plus appuyés sur lui on a été en difficulté, résume le tacticien tchèque, qui voit ses adversaires revenir dangereusement dans la fin de match (24-19, 46' ; 24-23, 51'). Mais tout ça c'était des choses qu'on avait travaillés pendant la semaine, pour limiter les dégâts. Et limiter les dégâts ça veut dire que derrière on a une chance de rester accrochés et rester dans notre match."

Thierry Perreux, PSG Handball (crédits : Sébastien TORCHIO - Annecy CSAV Handball)

Une victoire dans les dernières secondes

Mais malgré ce travail en amont, la précipitation des tireurs cournonnais et les arrêts d'un bon Léo Villain vont relancer totalement le match dans les derniers instants, tant et si bien qu'à quelques secondes du terme, les deux adversaires sont dos à dos (28-28, 59'). C'est Maxime Bouquet, sur pénalty, qui va inscrire son 10ème but de la soirée pour permettre aux siens de célébrer un beau retour à la compétition (29-28, 60'). "Ça fait trois fois qu'on perd d'un but en 3 matchs, donc c'est un peu dur, déplore l'entraîneur parisien Thierry Perreux. Sur ces matchs on est derrière et à la fin on craque un peu, on manque de lucidité, de maîtrise sur ces derniers ballons qui ont plus de poids. On a certes une grande majorité de l'équipe qui n'est encore qu'en première ou deuxième année au centre, mais il y a vraiment du potentiel et il faut réussir à l'exprimer au mieux." Du côté des Dragons auvergnats, l'entraîneur se satisfait de la performance collective, de l'important soutien du public et que son équipe soit parvenue à ne pas "plonger la tête sous l'eau" lors des temps faibles.

Des satisfactions qui seront à transformer sur le prochain match, alors que la dernière victoire obtenue (à Saintes, J4) n'avait pas entraîné la dynamique positive attendue. "Le prochain déplacement à Poitiers, on ne peut pas passer à côté, annonce Buchta avec détermination. Là il va falloir tout de suite remobiliser le groupe et faire comme si on repartait de 0." Situation différente pour leurs adversaires, qui se préparent à recevoir Bordeaux. "C'est sans doute la meilleur équipe du championnat. Ils se sont fait piéger sur le premier match mais ensuite ils ont tout gagné, rappelle l'entraîneur parisien. Il faudra préparer ce match avec le plus grand sérieux. Quand on rentre sur le terrain c'est toujours pour gagner, mais c'est sûr qu'après 3 défaites on va vraiment vouloir retrouver la victoire."

Maximiliano Soliani, US Saintes (crédits : Frédéric Bocquenet)

Saintes négocie parfaitement son déplacement à Gonfreville

Du côté d'un habitué des joutes de N1 élite, les joueurs de Saintes ne partaient pas favoris en allant à Gonfreville. Et pourtant, ce sont bien les hommes de Yannick Verdier qui font la course en tête d'entrée (2-5, 11' ; 7-10, 23'). Mais les locaux, emmenés notamment par le jeune Maël Fouga, auteur de deux buts coup sur coup, vont parvenir à reprendre le match à leur compte en un temps record pour virer en tête à la pause (13-12, 30'). Pour autant, les Saintais reprennent sur leur bonne dynamique dans le second acte et ne laisseront pas d'air aux Normands. Contrairement au premier acte, la fin de mi-temps reste maîtrisée et Antoine Jean-Baptiste-Simonne plante son 5ème but pour clore la belle performance à l'extérieur de son équipe (20-24, 60').

Saintes peut aussi se satisfaire de la performance de l'arrière gauche Adama Ouedraogo (5/5) et de son gardien italien Maximiliano Soliani, monstrueux du début à la fin de la rencontre (13/33, 39%). Gonfreville, qui a une nouvelle fois pu compter sur l'inusable Pierre Fitte-Duval (7/13), se déplacera à Annecy le weekend prochain. Une équipe qui reprendra le championnat, sa rencontre face à Frontignan ayant été reportée pour un cas de coronavirus. Saintes se déplacera de son côté à Vernouillet, pour tenter d'enchaîner.

Ivan Vekic, Bordeaux Bruges-Lormont (crédits : Handshoot)

Mulhouse écrase, Bordeaux assure

À domicile face à Pau Nousty, la formation bordelaise a assuré la victoire, sans briller pour autant. Malgré de nombreux tirs manqués, Bordeaux Bruges-Lormont garde la main sur le match et agrandit même son écart avant la pause (15-11, 30'). Les Palois restent au contact jusqu'à l'entrée du money time, où les hommes de Philippe Gardent et Benoît Peyrabout remettent un coup d'accélérateur pour s'offrir une victoire maîtrisée (27-24, 60'). Chez les locaux, Xavier Moreau a une nouvelle fois livré une prestation plus qu'aboutie (7/10) tandis qu'Ivan Vekic a été bien présent dans sa cage (13 arrêts). Pau Nousty a une nouvelle fois pu compter sur Alexandre Thiel (6/10) mais également son pivot Yann Le Bigot (7/7). Les hommes de Michel Laborde retrouveront leur salle la semaine prochaine avec la réception de l'Élite Val d'Oise.

Chris N'Kuingoua, Élite Val d'Oise (crédits : Vanessa Broussier)

Une Élite Val d'Oise qui n'a pas fait de quartier à domicile face à une équipe de Dreux-Vernouillet qui rentre en Eure-et-Loire les valises pleines (31-20, 60'). Même scénario du côté de Mulhouse-Rixheim qui n'a laissé aucun doute face à Poitiers. À domicile, les Alsaciens ont étouffé toute opposition : 7 buts d'avance à la pause, la barre des 10 buts vite franchie, et un succès tranquille au bout de 60 minutes (34-22, 60').

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l'espace Résultats !

Antoine Piollat

Prochain match TV

Orlen Wisla Plock

20:45

Mer. 21 Fév.

Montpellier HB

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sisi
Sisi
2 années il y a

Pas de Lauriere et Naffrichoux dans les travées de lormont hier soir ! Courage fuyons

Chantereyne
Chantereyne
2 années il y a

Une victoire bordelaise contre le PSG le we prochain confirmerait définitivement les ambitions du club . Captain MOREAU semble en grande forme ce qui est de bonne augure pour négocier ce virage important ..

Nadia
Nadia
2 années il y a

Moi ce que j’espère c’est un grand club voit le jour à Bordeaux et ça semble bien parti
Sisi tu régleras tes comptes directement

Chantereyne
Chantereyne
2 années il y a

Je ne connais pas dans le détails l organigramme et les ambitions du club mais la présence de coach GARDENT, son aura , son carnet d adresses sa très grande expérience, la présence de captain MOREAU qui est passé par le cotentin avec une belle période et de bons souvenir , lui aussi expérimenté et mentalité de gagneur , le potentiel financier , un potentiel public énorme à conquérir…les ingrédients sont la …..apres c est du sport avec ses incertitudes …

Nos derniers articles

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x