Euro (M) – J4

Les Bleus ne font qu’une bouchée des Pays-Bas

Aymeric Minne (crédits : Fédération Française de Handball).

Pour son premier match du tour principal, les Bleus ont su surclasser les Pays-Bas dans le second acte, notamment grâce à par un grand Aymeric Minne qui réalise sa plus grosse prestation en bleu (34-24).

Après un tour préliminaire impeccable, les Bleus étaient ce soir opposés à la surprenante formation hollandaise. Tombeurs des Portugais et de l’hôte hongrois à la surprise générale, les Pays-Bas n’ont rien à perdre face aux champions olympiques. Les Français auront notamment la lourde tâche de contenir un Kay Smits intraitable depuis le début de la compétition, avec 34 buts en 3 matchs depuis son poste d’arrière droit.

Un départ canon, puis la panne

Pour son premier match dans la Budapest Arena, l’équipe de France ne s’est pas faite prier et réussit une entame parfaite. Vincent Gérard entre immédiatement dans son match, l’attaque tourne bien et Nicolas Tournat se régale (5/5 sur le premier quart d’heure). Cinq buts en autant de minutes pour démarrer dans les meilleures dispositions (5-0, 5′). Pourtant, rien n’est gagné. Au quart d’heure de jeu, avec les sorties de Nikola Karabatic et Dika Mem et la défense 5-1 de leurs adversaires, les attaques françaises se font plus poussives tandis que Bart Ravensbergen se régale des tentatives lointaines des arrières bleus. Et comme, de l’autre côté du terrain, les Hollandais scorent en contre-attaque et profitent des exclusions françaises pour viser le but vide, les hommes d’Erlingur Richardson rappellent qu’ils n’ont pas prévu de se faire distancer si tôt (12-11, 22′).

Nicolas Tournat (crédits : Fédération Française de Handball).

La jeunesse française plie le match

Le temps mort de Guillaume Gille ne porte pas immédiatement ses fruits, mais le temps mort hollandais qui suit subira le retour des tricolores qui vont mieux gérer les derniers instants. Vincent Gérard reste infranchissable et sèche tour à tour Smits sur pénalty et son coéquipier du PSG Luc Steins, à 6 mètres. De l’autre côté du terrain Aymeric Minne et ses partenaires trouvent plus de mouvement et des solutions, pour finir avec un bel écart avant de rejoindre les vestiaires (15-12, 30′). Et les Bleus reviennent sur le terrain avec les mêmes ambitions qu’avant la pause.

Minne reprend bien et score dès la première montée de balle. Il est vite suivi par Melvynn Richardson, entré à la pause, puis par le boulet de canon du patron Karabatic (19-12, 33′). Les Pays-Bas tentent un sursaut, mais l’attaque semble débloquée pour les Bleus tandis que Gérard est toujours aussi costaud. C’est d’ailleurs une impressionnante parade de ce dernier face à une tentative de kung-fu qui semble donner le coup de trop sur les têtes hollandaises. Dylan Nahi confirme sur contre-attaque, à deux reprises, et plie le match (26-18, 45′). Richardson et Minne continuent de fusiller la cage adverse, et c’est le capitaine Porte qui plante le +10 à 8 minutes du terme (30-20, 52′).

Dylan Nahi (crédits : Fédération Française de Handball).

L’ex-retraîté Gerrie Eijlers prend place dans sa cage pour les dernières minutes mais le match est terminé. Les hommes de Guillaume Gille se dirigent paisiblement vers une victoire méritée au terme d’une seconde mi-temps impeccable où tous les joueurs ont pu s’exprimer (34-24). À noter la performance majuscule d’Aymeric Minne, entré en fin du premier acte et auteur de pas moins de 8 buts en 10 tirs : “J’essaie de ne pas me mettre la pression, d’apporter ce que je peux à l’équipe, déclare humblement le concerné après la rencontre. C’est une équipe qu’on craignait quand même parce qu’ils ont fait un super premier tour, donc c’est bon pour la suite.” Une suite particulière dès samedi, face à des Islandais pas épargnés par le covid. “C’est une honte pour le handball cette compétition. Ce qui est malheureux c’est que ces contaminations ne dépendent même pas de nous, c’est la lotterie deux fois par jour, déplore Vincent Gérard en sortie de match. Sans Palmarsson, Gustavson, … Quelle valeur a cette compétition ?

Statistiques :

France – Pays-Bas 34-24 (15-12)
Budapest, MVM Arena , 5055 spectateurs
Arbitres : T. Tonnies, R. Schulze

France :

Entraîneur : Guillaume Gille

Gérard (14 arrêts / 32 tirs dont 1/2 pén), Pardin (1 arrêt / 5 tirs); Y. Lenne, Minne (8/10), Lagarde (2/4), M. Richardson (3/5), Mem (2/6), Tournat (5/8), Gérard (0/1), N. Karabatic (3/4), K. Mahé (3/6), Fabregas (1/2), Descat (3/3 dont 1/1 pén), Porte (2/3), Kounkoud, Nahi (2/2), Briet (0/1).

Exclusions temporaires : Briet (8’, 47’), Fabregas (15’), Porte (20’), Mahé (21’), Tournat (28’).

Pays-Bas :

Entraineur : Erlingur Richardsson

Ravensbergen (8 arrêts / 39 tirs dont 0/1 pén), Eijlers (3 arrêts / 4 tirs); Ravensbergen (1/2); Stavast (2/3), Kooij, Ten Velde (3/5 dont 1/1 pén), Bourget (0/4), L. Steins (1/4), Benghanem (2/4), Schagen (1/2), I.Steins (0/1), Adams, Smit (2/3), Smits (4/9 dont 1/3 pén), Falke (1/2), Jansen (3/6), Baijens (4/4).

Exclusions temporaires : Benghanem (10’), Adams (18’, 38’), Ten Velde (30’).

Antoine Piollat

42 CommentairesPoster un commentaire

  1. daniel nircasse - le 20 janvier 2022 à 19h30

    Quel match des Bleus ! et quel match de Minne ! J’espère le voir en Bleus sans interruption au moins jusqu’aux JO 2032 !

  2. sam - le 20 janvier 2022 à 19h31

    Minne semble s’être bien remis de la Covid à l’image des autres joueurs qui l’ont eu !

  3. Nico - le 20 janvier 2022 à 19h33

    Le seul véritable adversaire des Bleus dans cet Euro, c’est le protocole EHF !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).