N1 élite – J1

La saison est lancée !

Valentin Bzdynga, PSG II (crédits : Handshoot)

La première journée de Nationale 1 élite aura été marquée par les belles prestations livrées par les 4 nouvelles formations, qui augurent d’une nouvelle saison relevée.

Si les résumés de N1 élite sur Handnews ont eu du retard à l’allumage, ce n’aura pas été le cas des 14 équipes engagées dans ce championnat. Et comme la saison passée, cette première journée nous a livré des duels au couteau, dont la plupart se sont joués dans les derniers instants. Ces premiers duels présagent une nouvelle fois un championnat équilibré, et Handnews reviendra dans les prochaines semaines sur les présentations de chacun de ces challengers au titre, à l’accession en Proligue ou au maintien.

Lafleur n’attend pas le printemps pour éclore

Un premier choc se tenait à Annecy, où se déplaçait Vénissieux. Les ambitieux Rhôdaniens ont réalisé un beau recrutement cet été et comptent bien réaliser une belle performance pour leur entrée dans cette poule 1. Après un départ canon des visiteurs, portés par l’ex-Poitevin Florent Joli (7 buts dont 4 dans les 6 premières minutes), ce sont les Haut-Savoyards qui vont reprendre la main. Si les locaux ont perdu leur pépite Tom Vinatier à l’intersaison, parti à Sélestat, le jeune Matt Lafleur semble bien déterminer à le faire oublier. Sur ce premier match, le demi-centre de 24 ans sera un atout offensif précieux pour les siens, avec pas moins de 12 buts en 14 tentatives. De quoi aider les joueurs de Guillaume Dupin à virer largement en tête à la pause (15-10, 30′). Mais dans le second acte, l’ex-Istréen Nicolas Boschi et l’ailier de 22 ans Guillaume Bressy (6/6) vont se montrer particulièrement prolifiques avec 11 buts à eux deux, et ramener les visiteurs dans la rencontre (21-21, 45′). Bien aidés par les arrêts de Kalim Zahaf (10 arrêts), le mano à mano se poursuit jusqu’au bout du money time, où les deux équipes se quittent sur un score de parité (28-28).

Maximiliano Soliani, US Saintes (crédits : Frédéric Bocquenet)

De l’autre côté de la France, Saintes recevait les Alsaciens de Mulhouse-Rixheim. Sur leurs terres, les hommes de Yannick Verdier vont parvenir à créer un écart de 3 unités dans la fin du premier acte et le conserveront leur matelas tout au long du match. Car si les effectifs de part et d’autres ont évolué, une constante demeure : Maximiliano Soliani. En février dernier, le portier italien avait déjà été décisif face aux hommes de Mehdi Ighirri. Il n’aura pas été plus tendre en cette première journée avec 22 arrêts, et aidera les siens à s’envoler au score en fin de match (27-19, 50′). À noter également les prestations des recrues Tanguy Le Fur (7/10, dont 5 pénaltys) et Lucas Rancé (5/7), qui auront été précieux dans ce premier succès saintais à domicile (29-25). De leur côté, les Loups auront leur première occasion à domicile dès ce dimanche, face à l’Élite Val d’Oise.

Lanester & Hazebrouck réussisent leurs premières !

À domicile le weekend passé, l’Élite Val d’Oise a été dépassée par les promus de Lanester. Subissant les flèches décochées par l’ailier gauche Meddy Hoguel-Siphar (10 buts) et les coups de canon de l’ex-Angevin Darko Georgievski (8 buts), les Franciliens sont contraints de s’incliner face à leur public. On soulignera toutefois, pour les hommes du nouveau coach Christian Latulippe, les performances offensives des deux arrières gauchers Simon Lavialle et la recrue Ibrahima Sall, avec respectivement 7 et 6 réalisations (26-28). Les Morbihannais chercheront eux à confirmer dans leur salle la semaine prochaine face à Annecy.

Alexandre Thiel, Pau Nousty (crédits photos : Pau Nousty Sports)

Autre nouveau de la poule qui démarre par une victoire : Hazebrouck. Les Nordistes recevaient en cette première journée une formation venue de loin : Pau Nousty. Bien entrés dans leur match, les Béarnais mènent au quart d’heure de jeu mais vont lâcher du lest au pire moment. Repassée devant à la pause, la formation hazebrouckoise met un coup d’accélérateur au retour des vestiaires (15-16, 32′ ; 23-17, 40′). Les buts du capitaine Alexandre Thiel (7 réalisations) ne suffiront pas et ce sont bien les locaux qui s’offrent un premier succès en Nationale 1 élite dès leur premier tour de piste (30-28). Les hommes de Michel Laborde tenteront de lancer leur saison dans leur antre ce weekend, avec la réception de la réserve du Paris Saint-Germain.

Wallem-Konrad Peleka, Paris Saint-Germain (crédits : Handshoot)

Les jeunes talents de la capitale ont justement démarré leur saison de la meilleure des manières face à Martigues. Avec ses deux serial-buteurs au rendez-vous, Valentin Bzdynga (10/13) et Wallem-Konrad Pelleka (7/9), un écart se crée progressivement (15-12, 30′). En face, les Bucco-Rhôdaniens résistent avec un Matthieu Limousin en vue (9/13), mais l’écart se creuse et les hommes de Franck Bulleux s’inclinent (29-26). Ces derniers joueront leur prochaine journée sur leurs terres, face à la lanterne rouge du dernier championnat.

Haute intensité entre Cournon et Gonfreville, Angers ne tremble pas

Avec un effectif remanié et un statut VAP en poche, Dreux-Vernouillet compte bien démarrer sa saison sur de meilleures bases que la précédente. Mais pour cela, c’est un adversaire pas des moins coriaces qui s’est dressé sur sa route : Angers, fraîchement relégué de Proligue. L’ancien joueur de Zagreb Filip Vucelic fait bonne impression pour les locaux (7/10), mais ce sont bien les joueurs d’Issam Tej qui vont maîtriser la rencontre à partir du second acte. Portés en attaque par Swan Lemarie, Achraf Saafi (7 buts chacun) et l’ailier droit de 20 ans Tom Balesme (8/8), le SCO s’impose sans trembler et se hisse à la première place du classement au soir de la J1 (25-31). Pour enchaîner, les visiteurs retrouveront leur salle ce weekend pour accueillir une autre formation ambitieuse : Cournon d’Auvergne.

Maël Fouga, Gonfreville l’Orcher (crédits : Jonathan Chapon)

Privés de leurs recrues-stars Yassine Idrissi et Robin Dupont-Marion, les hommes de Lukas Buchta recevaient les Normands de Gonfreville pour leur première. Comme on pouvait s’y attendre, Cournon d’Auvergne et son adversaire ont livré un duel offensif de haute intensité durant l’ensemble de la rencontre. Adrien Canoine (7 buts) n’a pas perdu ses marques en attaque, et la recrue Laurent Lagier-Pitre fait un beau retour en poule élite (5 buts). Mais dans le second acte, ce sont les visiteurs qui vont prendre les devants. Après une belle saison dernière, le demi-centre de 23 ans Maël Fouga fait un retour tonitruant dans son championnat avec 14 buts, dont 9 dans la seconde période. L’ex-Caennais Maxime Langevin met un terme aux espoirs de ses adversaires à deux minutes du terme et ce sont bien les hommes d’Ibrahima Diallo qui s’imposent (33-35).

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l’espace Résultats !

Antoine Piollat

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Starbucks31 - le 9 septembre 2022 à 10h11

    C’est quand même fou que les meilleurs articles du site soit ceux sur la N1.
    Moi j’adore la N1 donc continuez comme ça M. Piollat mais si vous avez le temps, vous nous ferez bien plaisir à écrire sur les plus grosses rencontres.

    Si on arrive à prendre du plaisir sur un résumé de Annecy-Venissieux, qu’est-ce que ca pourrait être sur du Kielce-Nantes ???

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).