N1 élite – J13

Annecy chute avant les fêtes

Ludovic Assati, Hazebrouck (crédits : Laloux Laurent / Stealphotos)

Avant la trêve, plusieurs équipes ont marqué les esprits. Hazebrouck s’est notamment brillamment relevé face à son public en dominant Annecy (31-27), qui perd du terrain sur son rival direct Vénissieux, pourtant accroché face à l’Élite Val d’Oise (30-30). Dans le bas de tableau, c’est Martigues qui bouscule l’équilibre en grimpant à la 9ème place après son beau succès à Pau Nousty (28-31).

Cela faisait un mois qu’Hazebrouck, monté à la 5ème place, ne subissait que des défaites. Mais avant un mois de trêve, les Nordistes ont su relever la tête de la plus belle des manières face à l’un des adversaires les plus costauds du championnat : Annecy. Exceptionnellement au Stade de Flandres, l’antre de l’US Dunkerque, les locaux parviendront à créer l’écart et prendre les rênes de la rencontre. Face à un Ludovic Assati solide en pivot et un Julien Cadel toujours imperturbable face au but, Annecy va accuser un retard de 4 unités et rentrera aux vestiaires avec (12-8, 21′; 17-13, 30′). L’écart va se maintenir aux retours sur le terrain mais, à l’approche du money-time, les Haut-Savoyards vont tout donner pour revenir dans la rencontre (23-18, 45′).

Julien Cadel, Hazebrouck (crédits : Laloux Laurent / Stealphotos)

Avec un Simon Mayayo toujour en forme (7/11), un Jules Portet à 100% en pivot (6/6) et de précieux arrêts de Tom Omnes, les hommes de Guillaume Dupin sont de retour dans la partie en un instant (24-24, 50′). Pourtant, la double exclusion annécienne ouvrira un boulevard à l’attaque relancée d’Hazebrouck – illustrée par les ailiers Théo Hurez et surtout Julien Cadel (11 buts) – et les locaux refont leur avance pour s’imposer logiquement (31-27). Le HBH71 passera donc les fêtes au chaud dans le Top5, alors que leur adversaire accuse sa 3ème défaite de la saison.

Vénissieux aurait-il rompu la malédiction ?

On l’a dit, les parcours d’Annecy et de Vénissieux semblent liés cette saison. Si l’on omet les rencontres des deux équipes face au leader Angevin, elles ont, à chaque journée, subi le même destin. Victoire pour l’une, victoire pour l’autre, défaite pour l’une, défaite pour l’autre, match nul pour l’une, match nul pour l’autre. Mais ce samedi, les Rhôdaniens ont peut-être brisé le sort les liant à leur voisin Rhônalpin. Opposés à l’Élite Val d’Oise, ils ne sont toutefois pas passés loins de la défaite. Pour cause, les joueurs d’Ile-de-France apportent une nouvelle fois du danger à tous les postes et mènent à la pause. Les locaux reprennent la main dans le second acte, et parviendront à se tenir à une légère distance dans le dernier quart d’heure, grâce à leurs jeunes arrières Yanis Dury à gauche et Matéo Grosjean à droite (7 buts chacun). Mais malgré 3 buts d’avance à 5 minutes du terme (28-25, 55′), les arrêts précieux de Chris N’Kuingoua et les 3 buts en autant de minutes de l’éternel Armand Civil rebattent les cartes. Et la dernière minute d’attaque des locaux ne permettra pas d’éviter aux deux formations de se quitter dos à dos (30-30). Le point pris est ainsi un très beau résultat pour l’Élite Val d’Oise qui n’a perdu qu’une de ses 5 dernières rencontres. Côté VHB, la seconde place lui est enfin entièrement dévouée. Le gros mois de trêve sera précieux et mis à contribution pour préparer le retour à la compétition le 21 janvier prochain, pour une rencontre qui pèsera lourd, avec la réception d’Annecy.

Théo Lebon, Mulhouse-Rixheim (crédits : @gaaabart)

Deux autres formations se sont quittées sur un match nul : Mulhouse-Rixheim et Cournon d’Auvergne. Dans un match accroché de bout en bout, les Alsaciens ont cru pouvoir s’échapper avant le money time (20-17, 50′), mais ils seront rattrapés par l’expérience de Laurent Lagier-Pitre (7 buts) et Adrien Canoine (23-23, 58′). Et à quelques secondes de la sirène, c’est Robin Dupont-Marion qui permet aux Auvergnats de conserver un point de leur déplacement dans le Grand Est (24-24). Côté locaux, Théo Lebon s’est une nouvelle fois montré extrêmement précieux au shoot et termine meilleur buteur de son équipe avec 6 réalisations.

Martigues enchaîne et s’éloigne du bas de tableau !

Derrière Mulhouse au classement, on retrouve Martigues qui enchaîne après son succès de prestige face à Angers. En déplacement à Pau Nousty, les hommes de Franck Bulleux ont tenu la rencontre et leur légère avance durant 60 minutes, portés par des Matthieu Limousin et Lucas Ruiz efficaces au but (8 et 6 buts). Subissant le retour des tauliers palois Lamude et Alexandre Thiel (5 et 6 buts), les Martégaux restent solides et engrangent un succès précieux pour le maintien (28-31). À égalité avec les joueurs des Bouches-du-Rhône, on trouve les jeunes du PSG, qui ont subi la sentence d’Angevins remontés. Après leur amère défaite, les joueurs du Angers SCO Handball ne font pas dans la dentelle et vont totalement asphixier leur adversaire après le premier quart d’heure (19-13, 30′ ; 30-20, 42′; 39-25). Williams Manebard s’est une nouvelle fois particulièrement régalé (9/10), tandis qu’en face, Peleka et Mendy terminent meilleurs buteurs avec 6 unités.

Matthieu Limousin, Martigues (crédits : Guillaume Boitiaux, Martigues Handball)

Saintes plus que jamais dans la course pour la Proligue

Enfin, dans le bas de tableau, Lanester a subi une nouvelle défaite, face à Saintes, et reste lanterne rouge. Les Néo-Aquitains, portés par leur trio Axel Rosier, Tanguy Le Fur et Lucas Rancé (7, 7 et 5 buts) vont dominer une grande partie de la rencontre (13-18, 32′). Avec de bons Thomas Houry et Lucas Musy (6 et 7 buts), les Bretons parviennent à revenir dans la rencontre (22-23, 45′), mais ça ne suffira pas. Et malgré la grande partition de Maxime Pagès dans les cages (15 arrêts, soit trois de plus que Maximiliano Soliani), Lanester s’incline logiquement (26-32). Les Morbihannais passeront donc les fêtes en queue de classement avant de reprendre la compétition avec l’arrivée de leur nouveau coach, Lukas Buchta. Côté Saintes, la 4ème place est fermement tenue, et les hommes de Yannick Verdier reviennent à hauteur d’Annecy. À un seul point de Vénissieux, seconde équipe au classement des VAP, les Saintais savent que l’accession en Proligue est loin d’être jouée.

Fenotina-Bryan Doisel, Dreux-Vernouillet (crédits : US Dreux-Vernouillet)

Pour finir, Gonfreville et Dreux-Vernouillet se sont livrés un duel peu prolifique en buts. Et c’est le moins qu’on puisse dire. Et si les Normands prennent le premier écart à la pause (10-7, 30′), ils passeront 20 minutes sans marquer le moindre but dans le second acte (14-10, 39′ ; 14-17, 57′). Dans ces conditions, difficile d’imaginer l’emporter (17-19). Côté Eurélien, Filip Vucelic et Bryan Doisel auront marqué la majorité des buts de leur équipe (12 à eux deux) et profitent de ce succès pour doubler leur adversaire du jour au classement.

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l’espace Résultats !

Antoine Piollat

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).