Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Proligue

Fin de série, mais montée assurée pour Ivry !

, par Lanfillo

Simon Ooms (US Ivry HB)

Sur une série de 21 victoires consécutives, Ivry est finalement tombé ce vendredi à Massy (33-30). Mais comme son premier poursuivant, Pontault-Combault, a également été battu à Dijon, les Ivryens assurent malgré tout leur montée en Starligue à cinq journées de la fin.

Cinq journées avant la fin de la saison régulière, la première place est officiellement assurée par l'US Ivry. Pas une surprise : les Ivryens roulent sur le championnat de Proligue depuis plusieurs mois, avec de loin la meilleure attaque du championnat (32 buts de moyenne par match) et face à des poursuivants bien moins constants. Ivry a écrasé le championnat. Tout le championnat ? Non, une équipe est parvenue à résister encore et toujours au rouleau compresseur rouge et noir.

Match sans pour Ivry, mais montée assurée grâce au réveil de Dijon

Jeremy Hakkar (Massy Essonne HB)

Massy était déjà la seule équipe à avoir battu l'USI cette saison, lors de la troisième journée. 21 succès ivryens plus tard, les hommes de Sébastien Quintallet ont retrouvé le MEHB, cette fois en Essonne, et ils n'ont pas davantage trouvé la solution qu'à l'aller. Après un très bon premier quart d'heure, Massy prend cinq buts d'avance face au leader (9-4, 17'), et conserve cet écart à la pause (16-11, 30'). La base arrière massicoise est en réussite, Arthur Muller confirme sa bonne forme du moment (8 buts), et Jérémy Hakkar est décisif (13 arrêts). L'écart grandit pour Massy au retour des vestiaires (24-16, 42'). Le baroud d'honneur d'Ivry en fin de rencontre ne lui permet pas de revenir à moins de trois buts (33-30). Défaite logique pour l'USI, mais la déception de la fin de série a pu être tempérée par l'officialisation de la montée.

Sven Horvat (Pontault-Combault Handball)

En effet, alors qu'il ne reste plus que cinq matchs à jouer et dix points à prendre, Ivry a conservé ses onze points d'avance sur son dauphin, Pontault-Combault. Le PCHB s'est incliné face à un concurrent pour la montée, Dijon (25-24). Les futurs hôtes des Finales de Proligue ont pris l'avantage au score en début de deuxième période, mais sans jamais creuser l'écart sur les Franciliens qui, avec les dix buts de Jean-Pierre Dupoux et les quatorze arrêts de Sven Horvat, auraient pu espérer prendre le dessus. Mais les Dijonnais, appuyés sur une grosse défense, ont tenu jusqu'au bout et signent la bonne opération de la journée. Au-delà des deux points, cette victoire face à un gros du championnat va apporter beaucoup de confiance au DMH après un mois de mars très compliqué et un seul succès sur les six rencontres précédentes.

La lutte fait rage pour les play-offs

Reida Rezzouki (JS Cherbourg)

Pontault est désormais rejoint à la deuxième place par Cherbourg. L'équipe de Frédéric Bougeant n'avait pas le droit à l'erreur en recevant Angers, dernier du championnat et qui se rapproche de plus en plus de la descente. Mission réussie pour la JSC, qui a très vite mis Angers à distance (11-4, 21') et a bien su gérer sa rencontre. Les Normands ont baissé le pied dans les cinq dernières minutes, permettant au SCO de recoller sur la sirène à un but, sans conséquence sur la répartition des points à l'issue du match (35-34). Reida Rezzouki a été particulièrement performant (8 buts) tandis que côté angevin, les buts des ailiers Steeven Corneil (8 buts) et Williams Manebard (7 buts) n'ont pas été suffisants pour inverser la tendance. Le SCO jouera ses dernières chances de maintien au retour de la trêve, avec la réception de Valence.

Etienne Mocquais (Tremblay Handball)

Pontault et Cherbourg ont cinq points d'avance sur leur premier poursuivant et vont lutter pour la deuxième place, qualificative directement pour les Finales. Derrière, c'est très serré avec cinq équipes qui se tiennent en deux points, pour trois tickets pour les play-offs. Massy, huitième, reste dans le jeu, tandis que Dijon a fait la bonne opération. Les Bourguignons restent au contact de Tremblay, vainqueur jeudi soir de Sarrebourg. Dans un match riche en pertes de balle (15 pour Tremblay, 19 pour Sarrebourg), le club du 93 a fait l'essentiel de la rencontre en tête, bien aidé par les réalisations d’Étienne Mocquais (8 buts) et les arrêts de Cyril Dumoulin (14 parades). Sarrebourg s'incline logiquement de cinq buts (33-28). Sélestat a réalisé l'autre bonne affaire du vendredi. Les Alsaciens ont dominé chez eux Nice, leur concurrent direct, en particulier grâce à un bon Mehdi Harbaoui (15 arrêts, à 43%). Les Sélestadiens ont creusé l'écart après la vingtième minute de jeu pour ensuite ne plus le lâcher, et s'imposent confortablement (29-22). Ils repassent devant le Cavigal et s'installent à la sixième place, qualificative pour les play-offs.

Derrière, un statu quo défavorable à Villeurbanne

Jackson Pavadé (Valence). Crédit photo : Martin Remigy

Deux rencontres étaient importantes pour la course au maintien ce vendredi soir. Premiers non relégables à égalité, Besançon et Valence étaient face à face dans la Drôme. Soutenus par leur public, les Valentinois ont eu le match en main : après une première période serrée (17-17, 30'), ce sont bien les locaux qui ont réussi à prendre le dessus et mener de quatre buts (27-23, 44'). A dix minutes de la fin, le VHB compte toujours quatre longueurs d'avance (30-26, 50'). Mais Besançon, grâce notamment à un Milos Mocevic décisif (14 arrêts à 42%, dont 4 dans les dix dernières minutes), parvient à recoller au score et à empêcher Valence de marquer à nouveau. Abdoulah Mané égalise à trois minutes de la fin, et aucun but n'est marqué dans les trois dernières minutes tendues. Les deux équipes se quittent dos à dos (30-30) et Valence, en panne offensive dans les dix dernières minutes, peut avoir des regrets.

Enzo Druguet (Villeurbanne). Crédit photo : Martin Remigy

Villeurbanne, dans la zone rouge, joue sa peau tous les week-ends. En meilleure position qu'Angers, quatre points derrière, les Rhodaniens doivent néanmoins engranger des points pour revenir au contact de Valence, Besançon ou Strasbourg, son adversaire du soir. A Schiltigheim, le VHA parvient à prendre le dessus en fin de première période (14-17, 30') et continue de mener la danse en deuxième période (23-28, 48'). Mais le club de l'Eurométropole a de la ressource. Avec notamment des buts de Clément Damiani à dix minutes de la fin et un nouveau but de l'incontournable Joffrey Bonnemberger (7 buts) pour l'égalisation, Strasbourg assure le point du nul dans la dernière minute avec un dernier but de Dorian Vallet sur penalty (30-30). Strasbourg s'en sort bien et réalise, au vu du scénario du match, une bonne opération. Pour Villeurbanne, le temps file et trois points séparent toujours les hommes de Semir Zuzo du premier non relégable. Le VHA a joué tous ses adversaires directs, et devra donc réaliser des exploits, notamment dans deux semaines avec la réception de Tremblay.

Un dernier match aura lieu ce samedi après-midi (15h15) entre Billère et Caen. Les deux équipes ont assuré leur maintien (officiellement pour Billère, quasiment pour Caen), et semblent désormais trop éloignées de la course aux play-offs. Le classement est disponible à l'onglet Résultats.

Mickaël Georgeault

Prochain match TV

JDA Dijon Hand

19:00

Sam. 18 Mai.

Metz Handball

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bouboule00
Bouboule00
2 années il y a

L’US Ivry est un grand Club !
Retour mérité en starligue ou ivry est à sa place.

Kris73
Kris73
2 années il y a

Il manque à Ivry une salle à la taille du club.

Philippemhb
Philippemhb
2 années il y a
Répondre à  Kris73

Il faut d'abord remplir la salle existante avant de projeter d'en construire une autre…

Philippemhb
Philippemhb
2 années il y a

Pratique de se savoir assuré d'intégrer la Starligue dès mi avril.
Ça permet plus de liberté quand au recrutement avec cet argument de taille qui est une force d'attraction…

Antinomique
Antinomique
2 années il y a
Répondre à  Philippemhb

Les clubs ne peuvent pas attendre de savoir à quel niveau ils joueront la saison suivante pour lancer leur recrutement. A la mi avril, le recrutement pour la saison suivante est déjà plus qu'avancé. Entre les prolongations de contrats, les arrivées officiellement annoncées et les contrats pré-signés mais pas encore rendus publics, une très grosse partie de la future équipe est déjà connue par les dirigeants.

Chantereyne
Chantereyne
2 années il y a

L accession d ivry est actée depuis de longues semaines ce qui a coup sur aura facilité leur recrutement . Par contre pour d autres clubs au moyen plus limitée comme la JSC , les joueurs recrutés pour l instant sont des profil proligue et très jeunes . Si accession il y a il faudra absolument aller chercher quelques joueurs plus costaud pour existé sinon ……

Chantereyne
Chantereyne
2 années il y a

A la vue des résultats la 6 ème place va être chère….cependant je vois Massy passer devant Selestat qui est champion de irrégularité…ainsi que Nice qui pourtant pouvait prétendre mais la grosse défaite du WE les renvois vers le ventre mou . Pour la seconde place la venue de Pontault a chantereyne désignera sûrement le second qualifié d office pour les PO en sachant que la JSC finira à Tremblay ….chaud la biscotte . au pire un JSC Massy en A/R comme la saison dernière pour allez à Dijon. ….à suivre .

Bebert94
Bebert94
2 années il y a
Répondre à  Chantereyne

Effectivement, si Massy joue comme contre Ivry vendredi dernier, la qualification peut être en vue ! Drôle d'ambiance pour les ivryens à la fin du match à Massy, presque plus déçus d'avoir perdu que contents de fêter une montée acquise malgré la défaite ; les joueurs (qui ont probablement fait leur plus mauvais match de la saison : gardiens moyens, arrières gauches absents les trois quarts du match, pertes de balles en série…) étaient vexés et ont donné l'impression de ne plus rien vouloir lâcher, malgré la montée déjà acquise. C'est une bonne nouvelle pour la fin du championnat et son équité, Ivry devant encore rencontrer trois candidats à la montée…

8
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x