Proligue – J7

Cartons pour Dijon et Nancy, 5/5 pour Sarrebourg

Crédit photo : Martin Remigy

Pontault-Combault s’est imposé à Valence et continue de mener la danse devant Dijon, Tremblay et Saran, qui ont également gagné ce week-end. Les Dijonnais ont signé le carton du week-end face à Billère, Nancy étant l’autre équipe largement vainqueur du week-end, face à Cherbourg. Bordeaux a difficilement retrouvé la victoire, tandis que Sarrebourg enchaîne un cinquième succès de rang.

Sur le papier, ce n’était pas le match le plus difficile pour Pontault-Combault. Mais un déplacement à Valence, qui sort d’un match accompli à Saran d’où les Valentinois ont ramené un nul, est toujours potentiellement dangereux. Les hommes de Guillaume Saurina ne sont pas tombés dans le piège : après un 5-0 dans le premier quart d’heure (4-9, 14′), les Franciliens ont su conserver leur avantage tout au long de la partie pour s’assurer in fine un succès tranquille (26-33). Plus justes sur la partie (7 pertes de balle, contre 14 côté VHB), le PCHB a encore pu compter sur son capitaine et meilleur buteur Jean-Pierre Dupoux, auteur de la bagatelle de 10 buts (dont 5/5 pen.), mais aussi sur les 13 arrêts de Sven Horvat. Pontault conserve ainsi sa première place, et il a plutôt bien fait, car ce week-end, ce n’est pas juste le premier, mais les sept premiers du classement qui l’ont emporté.

Dijon et Saran déroulent, Villeminot sauve Tremblay

Le dauphin de Pontault, Dijon, a donc bien gagné, et avec la manière devant son public. Le DMH a réalisé un festival offensif devant Billère, qui fera le long voyage retour avec 40 buts dans la soute (40-27). Les Bourguignons poursuivent leur très bon début de saison avec une victoire en équipe, pas moins de sept joueurs marquant au moins quatre buts – Alexis Bon termine meilleur buteur de la partie avec un 6/6. Billère a rapidement été impuissant face au rouleau compresseur dijonnais. Et quand Dijon souffre face à l’attaque de Dijon, Massy, de son côté, s’est cassé les dents sur la défense de Saran, également dans le groupe de tête. Tout le match derrière au score, le MEHB a craqué en fin de première période (9-11, 25′ ; 10-17, 30′), avant de ne marquer que sept petits buts en deuxième période, quatre de moins que Saran qui s’impose largement (17-28). Corentin Boé (7 buts) a été bien seul offensivement côté massicois. Luka Radovic a marqué 8 buts, tandis que Dan Tepper a réalisé une grosse deuxième période avec 8 arrêts, à 57% de réussite.

Allan Villeminot (Tremblay en France HB)

Tremblay complète le groupe de tête avec sa victoire acquise ce samedi soir face à Caen (30-29). Victoire de justesse qui doit beaucoup à Allan Villeminot, auteur d’un grand match. C’est lui qui marque trois buts de suite pour donner cinq buts d’avance aux siens (10-5, 15′), et il est ensuite un acteur majeur, avec Abderrahim Berriah (7 buts), pour maintenir les siens devant, surtout dans le dernier quart d’heure. Enfin, c’est lui qui marque le dernier but de Tremblay dans la dernière minute pour sécuriser le succès finalement d’un souffle. L’ancien Cessonnais a marqué au total 13 buts (dont 5/5 pen.), ce qui fait de lui le grand artisan de la victoire des hommes de Chérif Hamani.

Sarrebourg et Bordeaux suivent

Thibaud Arteaga (Besançon) face à Mario Cvitkovic (Sarrebourg). Crédit photo : Martin Remigy

Derrière ce quatuor, Sarrebourg continue de suivre le rythme. Les Mosellans remportent une cinquième victoire de rang, cette fois face à Besançon (32-30). Un succès acquis au terme d’un match accroché, où les gardiens se sont particulièrement mis en évidence (17 arrêts pour Mario Cvitkovic, 16 pour Milos Mocevic), même si la rencontre a été riche en buts, marqués notamment par Thibaud Arteaga côté bisontin (7) ou Marco Mengon côté sarrebourgeois (8). Sarrebourg a longtemps été devant, mais Besançon est revenu, et alors que le score était de parité à quatre minutes de la fin, le SMSHB a réussi à faire basculer la partie de son côté. Sarrebourg compte désormais 10 points, autant que Bordeaux, qui a retrouvé le goût de la victoire à Strasbourg. Le dernier du championnat avec toujours zéro point a pourtant livré une bonne partie, probablement sa meilleure depuis le début de la saison, bien aidé par la très bonne partie de Jean-Emmanuel Kouassi dans les buts (15 arrêts) et le gros match de Dia Wora (9 buts). Mais Bordeaux a réussi à s’accrocher en fin de rencontre pour décrocher un succès d’un cheveu (22-23).

Nancy se rassure, Villeurbanne inquiète

Rohnan Conte-Prat (Nancy). Crédit photo : Martin Remigy

On attendait le choc entre Nancy et Cherbourg, deux équipes qu’on aurait pu attendre, vu leur statut respectivement de relégué de Starligue et de dernier finaliste de Proligue, plus haut au classement. Le duel a finalement tourné court et à l’avantage de Nancy, qui signe un gros succès qui lancera peut-être sa saison. Porté par un Rohnan Conte-Prat meilleur buteur de la journée, encore mieux que Villeminot à Tremblay puisqu’il marque, lui, la bagatelle de 14 buts, Nancy a creusé l’écart dans le deuxième quart d’heure de la première période (7-6, 19′ ; 14-8, 30′) avant de s’envoler en deuxième période, bien aidé aussi par les 16 arrêts d’Andreas Haagen (42%) et les 15 pertes de balle cherbourgeoises. Le score final, 34-22, est sans appel. Nancy retrouve des couleurs, tandis que le mauve de Cherbourg est bien pâle actuellement.

Dans le bas du classement, derrière Cherbourg, on retrouve évidemment Valence et Strasbourg, mais aussi Villeurbanne, qui jouait gros face à Frontignan, le promu du championnat. Mais le club de la banlieue lyonnaise n’a pas encore réussi à lancer véritablement sa saison, et s’incline lourdement face au club héraultais (26-34). Le FTHB n’a jamais vraiment été inquiété durant la partie, avec un avantage qui a toujours excédé les trois buts d’avance après les dix premières minutes de jeu. Le VHA devra relever la tête la semaine prochaine en déplacement chez une autre bête blessée… Cherbourg.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Proligue

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Chantereyne - le 30 octobre 2022 à 18h43

    La JSC est catastrophique depuis le début de saison des que l opposition est de qualité, la saison va être très tres longue dans le cotentin ….. le match à venir contre villeurbanne un premier tournant , après avoir battu valence et strasbourg une victoire permettra de ne pas sombrer …..le sort de EDU fernandez risque de se jouer sur ce match mais de toute façon avec l effectif actuel qui voudra venir le remplacer….

    • drauglin09 - le 31 octobre 2022 à 10h35

      J ene veux pas faire peur mais suis pas sur que Nancy soit une opposition de qualité, certes, ils descendent avec l'étiquette qui va avec mais depuis le début de saison, c'est très très poussif.

  2. chantereyne - le 31 octobre 2022 à 17h28

    Salut Drauglin en effet entre équipe qui vont mal Nancy a été la plus performante et c est l essentiel surtout conte prat l ancien cherbourgeois à fait son match de l année comme souvent les joueurs contre leur ancien club tant mieux pour vous pour nous un long tunnel sans visibilité commence …..et un maintien je l espère…. concernât la première place je persiste en jouant Dijon…..équipe expérimenté valeur sur de proligue et qui a peu bouge à l intersaison et une très belle salle qui ne demande qu à s enflammer

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).