Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

N1 élite - J17

L'Élite Val d'Oise s'offre le leader, Martigues impressionne encore

, par Zorman

Simon Lavialle, Élite Val d'Oise (crédits : Vanessa Broussier)

La 17ème journée densifie encore la lutte pour le Top5. Au rang des éclats du weekend, on note la brillante victoire de l’Élite Val d’Oise, qui se relève en infligeant la seconde défaite de la saison d’Angers (32-26), ou encore Martigues qui poursuit son excellent retour avec un succès dévastateur à Saintes (16-33).

Lors du dernier match sur ses terres, l’Élite Val d’Oise s’était montrée bien fébrile face à Mulhouse. Mais face à Angers, solide leader qui n’a jusqu’ici perdu que 3 points, les joueurs d’Ile-de-France se sont surpassés. En effet, les hommes de Christian Latulippe vont prendre leur écart dans la seconde moitié du premier acte : Chris Nkuingoua verrouille la cage (11 arrêts sur la mi-temps), tandis qu’en attaque, le danger est porté à tous les postes (18-11, 30’). Le second acte sera marqué par l’avalanche de cartons rouges, Fares Ghoul pour les Angevins, puis Léandry (5 buts) et Sall dans le money time pour les locaux. Pour autant, et malgré les nouvelles belles prestations de Williams Manebard ou Lemarie (6 buts chacun), le SCO ne parviendra pas à se rapprocher à moins de 3 unités et s’incline logiquement (32-26). Un véritable tour de force pour l’Élite Val d’Oise, qui affrontera lors de la prochaine journée la seule autre équipe à être venue à bout du leader… Martigues.

Qui arrêtera Martigues ?

Et depuis cette victoire face à Angers le 10 décembre dernier, les joueurs de Martigues ne sont plus les mêmes. Début décembre, les Buccho-Rhôdaniens étaient embourbés en zone rouge mais depuis, ces derniers ont enchaîné les victoires et rien ne semble pouvoir les arrêter. La dernière formation a en avoir fait les frais aura été, ce weekend, Saintes, qui se voit doubler au classement par son adversaire du jour. Solides dans le premier acte (8-13, 30’), les joueurs de Franck Bulleux vont complètement faire exploser les renards dans la seconde partie de la rencontre. Samir Settouti ne laisse rien passer dans son but (15 arrêts) et l’attaque, portée par l’arrière gauche Thomas Cometto (7/7) et les frères Matthieu & Théo Limousin (7 et 5 buts), ne fait pas de cadeaux. Le score final est sans appel, et Martigues fait une entrée fracassante dans le top 5 (16-33). Sur une série de 4 lourdes défaites, Saintes cherchera à relever la tête en allant affronter le PSG lors de la prochaine journée.

Matthieu Limousin, Martigues (crédits : Guillaume Boitiaux, Martigues Handball)

Solide succès pour les Dragons

Les jeunes du PSG sortent eux aussi d’une large défaite du côté de Cournon d’Auvergne. Les joueurs de Marjan Kolev ont maîtrisé la rencontre de bout en bout, et Daniel Dupjachanec confirme une nouvelle fois sa belle arrivée dans les cages auvergnates (15 arrêts). En face, le show de Baptiste Clay (8/13) n’aura pas permis d’éviter une large défaite (30-23). Le prochain adversaire des Dragons n’auront pas vécu une meilleure soirée : Dreux-Vernouillet a dû aller s’incliner à Pau Nousty, enchaînant un 4ème revers en autant de matchs en 2023. Avec un Adjiri Corcher en feu (10/14), les Palois parviennent à faire le break en seconde période (25-20, 46’) et s’imposent logiquement (29-26).

Annecy & Vénissieux poursuivent leur course sur le podium

Dans le haut de tableau, si Vénissieux attend toujours la décision de la CNCG depuis la semaine passée, les joueurs ont su se montrer concentrés sur le terrain face à Lanester. Une rencontre rondement menée, avec des Matéo Grosjean (11/15) et Guillaume Bressy (8/9) intenables en attaque. Et avec un écart conséquent à la pause (20-11, 30’), la résistance du jeune ailier droit Corentin Boy (7/9) ne permettra pas aux Morbihannais d’éviter une lourde défaite (37-27). Toujours aux côtés des Vénissians, Annecy s’est aussi imposé sur ses terres face à Gonfreville. Un duel accroché où les Haut-Savoyards ont su faire la course en tête une bonne partie de la rencontre, avant que les Normands ne se permettent d’espérer le hold-up (28-29, 58’). Mais de précieux buts, dans les derniers instants du capitaine Simon Mayayo (8/10) et des buteurs Cuvelier et Georgen (6 et 5 buts) permettent de sécuriser une victoire précieuse (31-29).

Mateo Grosjean, Vénissieux (crédits : Nathalie JAMAIS)

La compétition fait rage aux portes du Top 5

Derrière ces deux tenants du podium, Mulhouse-Rixheim poursuit son ascension et est désormais seul 4ème après son match nul à Hazebrouck (26-26). Pour les Nordistes, c’est le troisième weekend de suite que les joueurs terminent le match sur un score de parité, et le déplacement à Gonfreville devra être l’occasion de renouer avec la victoire, qu’ils n’ont plus connu depuis décembre. Par ailleurs, on notera au classement une concentration d’un important nombre d’équipes en ambuscade, et en attente d’une décision de la CNCG pour Vénissieux. Car derrière le club de la banlieue lyonnaise, 6 équipes se tiennent en 2 points, dont 5 formations disposant du statut VAP. De quoi offrir une bataille acharnée pour la montée en Proligue…

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l'espace Résultats !

Antoine Piollat

Prochain match TV

HBC Nantes

20:45

Ven. 31 Mai.

USAM Nîmes Gard

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jpf_hb
jpf_hb
1 année il y a

A noter pendant le match Hazbrouck Mulhouse : https://www.leparisien.fr/sports/handball-le-club

Déplorable et inadmissible…

cochonne
cochonne
1 année il y a
Répondre à  jpf_hb

Bonjour jpf
Le bon côté c'est que les gardes fous ont rempli leur fonction et que l'indėlicat a ėtė raccompagnė à la sortie, par contre le mauvais est que le club d'Hazebrouck risque d'en faire les frais.
il m'est arrivė d'assister à des matchs de jeunes et dėjà à ce niveau là il y a des imbéciles qui beuglent après les gamins, que ce soit les joueurs ou les jeunes arbitres.
J'ai souvenance d'un parent qui est carrėment montė sur le terrain a la fin du match pour dire à la jeune fille qui devait avoir quatorze ans et son accompagnateur qu'elle avait ėtė nulle et qu'elle ferait mieux d'arrêter l'arbitrage.
Eh bien la jeune fille en question ne s'est pas dėmontėe et a consigné les faits et paroles sur un rapport ce qui avait stupéfait la vingtaine de personne prėsente qui essayaient de minimiser les faits…en vain.

jpf_hb
jpf_hb
1 année il y a
Répondre à  cochonne

Oui, malheureusement ce genre d'affaire arrive trop souvent. Je ne fais pas de suivi de jeunes arbitres (ou alors par "chance" quand je suis dans le gymnase avant un match de l'équipe première), mais j'ai pu déjà assister à ce genre de scènes : en arrivant dans un gymnase pour un match de N1 pour faire un suivi des arbitres, un match de -15 Région terminait juste avant et les jeunes arbitres se faisaient insulter par un entraineur d'un côté… et le délégué du match de N1 ensuite les pressaient de boucler la FDME pour ne pas commencer le match de la N1 en retard… J'ai calmé tout le monde en prenant les jeunes arbitres et entraineurs du match de -15 avec moi dans les vestiaires arbitres pour boucler la FDME et la rédaction d'un rapport. Tant pis pour l'éventuel retard du match de la N1 (retard qui n'a même pas eu lieu au final), et j'ai passé une bonne partie de la soirée à discuter avec ce délégué de N1 qui ne respecte pas le travail de jeunes arbitres. Aussi haut où on arrive dans le sport (que ce soit en tant que joueur, arbitre, entraineur, délégué…), il ne faut jamais oublier la base !

Pour en revenir au match de Hazebrouck, la communication du président du club est intolérable et le déni de réalité dont il fait preuve également (les joueurs du clubs se sont désolidarisé de ce président et sont allé s'excuser auprès des joueurs de Mulhouse)

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x