Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

N1 Elite - J3

Mulhouse défait à Annecy !

, par Zorman

Clément Bludzien, Annecy CSAV (crédits : Sébastien TORCHIO Annecy CSAV Handball)

Avec la victoire d'Annecy face à Mulhouse (36-34), plus personne n'est à 100% de victoires dans la poule Fédérale. Dans les autres matchs, Tremblay enregistre sa première victoire face à l'Élite Val d'Oise (28-27) et Lanester accroche le match nul à Paris (23-23).

En cette troisième journée, la réception de Mulhouse-Rixheim par l'Annecy CSAV a tout d'un choc. Entre le 3e et 2e du précédent exercice, un match de haute volée s'annonçait, et le public des Glaisins n'a pas été déçu. Les bases offensives sont hautes, et les deux formations se répondent coup pour coup.

L'artilleur en chef Bludzien

La relation entre David Eponouh (9/17) sur la base arrière et son pivot Antoine Jean-Baptiste-Simonne (6/6) fonctionne à merveille pour les visiteurs, qui prennent la tête à la pause à la faveur d'un 4-0 (17-16, 24' ; 17-20, 29'). Les Haut-Savoyards sont toutefois loin d'avoir dit leur dernier mot, et vont pouvoir s'appuyer grandement sur l'ex-Villeurbannais Clément Bludzien. Déjà auteur de 5 buts dans le premier acte, l'arrière gauche est injouable dans la suite du match et terminera à 13 buts en 15 tirs (1 pénalty). Bien aidés par le temps fort de Tanguy Cuvelier, qui plante 4 buts en 3 minutes (24-24, 39' ; 28-25, 43'), les Annéciens prennent les rênes du match. Le carton rouge du capitaine Simon Mayayo aurait pu tout faire basculer (31-30, 52'), mais les cadres des Verts tiennent bon et s'imposent dans un final à suspens (36-34). Les joueurs de Guillaume Dupin s'offrent un match de haut niveau pour acter leur lancement de saison, et devront confirmer dès la semaine prochaine du côté du PSG.

Jules Portet et Maxime Richeton, Annecy CSAV (crédits : Sébastien TORCHIO Annecy CSAV Handball)

Les jeunes du Paris Saint-Germain se sont retrouvées largement contenus par leurs visiteurs bretons. Face à Lanester, le début de match des joueurs de la capitale est pourtant idéal (7-2, 17'), avec des arrêts de leur gardien Léo Villain (8 arrêts en 15 minutes) et les buts de Wallem-Konrad Peleka (8/11). Le second acte verra à nouveau les Violets faire la course derrière, mais l'attaque de feu des joueurs de Paris reste bien contenue par la défense bretonne, tandis que Maxime Pagès se montre aussi efficace entre ses poteaux (11 arrêts). Aussi, alors que tout semblait joué (22-19, 56'), les visiteurs vont réaliser le hold-up, égalisant dans la dernière minute. Peleka remet les siens devant, mais l'ailier gauche Andy Dumitrache, meilleur buteur lanésterien avec 6 unités, recolle au score alors que son gardien sécurise le match nul (23-23). C'est le deuxième match nul pour les Dragons, qui chercheront leur première victoire la semaine prochaine face à une équipe en difficulté : Gonfreville.

Graciel-Yanis Quere au four et au moulin

Autre équipe en difficulté jusqu'ici, la réserve de Tremblay a relevé la tête en s'offrant une première victoire face au voisin Val d'Oisien. Une victoire acquise après un premier acte très sérieux (12-7, 22'). Le gardien Graciel-Yanis Quere est une nouvelle fois précieux pour Tremblay avec 14 arrêts, et c'est aussi lui qui allonge l'avance des siens avec 2 buts de suite dans le coeur du second acte (16-16, 40' ; 20-16, 42'). Rien n'est gagné pour autant et l'Élite Val d'Oise ne se laisse pas dépasser. À 5 minutes du terme, le très jeune Ian Delobel plante ses sixième et septième buts pour ramener les siens à hauteur (25-25, 55'). Le renversement de situation n'est pas loin, mais la jeunesse tremblaysienne tiendra bon (28-25, 59' ; 28-27).

Pierre Lagrange, Gonfreville l'Orcher (crédits : Sports 7&co)

Une seule équipe reste donc à 100% de défaites : les Normands de Gonfreville, défaits par Martigues. Le duel aura pourtant été accroché pendant 60 minutes, durant lesquelles le jeune arrière gauche Pierre Lagrange s'est battu comme un lion (11 buts). Toujours à un score de parité l'entrée du money time (27-27, 50'), les Buccho-Rhôdaniens vont passer un coup d'accélérateur et l'emporter à l'expérience. Samir Settouti sort 4 précieux arrêts dans les derniers instants (19 arrêts pour Martigues, 9 pour Gonfreville), tandis que Teddy Aubert et Matthieu Limousin éteignent le suspens (28-32). Les hommes de Franck Bulleux se retrouvent ainsi dans les deux premières places du classement en fin de J3, aux côtés de Saintes... qu'ils recevront la semaine prochaine.

Théo Lebon, Dreux-Vernouillet (crédits : US Dreux-Vernouillet)

Dreux-Vernouillet confirme ses ambitions

Les joueurs de Saintes n'ont en effet pas fait dans la dentelle face à Hazebrouck, qui a pris un coup de froid en Nouvelle-Aquitaine (35-25). Tanguy Le Fur, Sébastien Chatillon (7 buts chacun) ou Aristide Ewe dans ses buts (11 arrêts) n'ont laissé aucuns espoirs à leurs adversaires en pliant la rencontre dès la pause (20-11, 30'). Même scénario à Dreux-Vernouillet face à Boulogne-Billancourt (37-30). Avec un avantage de 6 buts à mi-parcours (20-14, 30'), Théo Lebon (11 buts), Dmytro Gunko (8 buts) et l'infranchissable Louis Prevost (20 arrêts) ont pu sécuriser un solide succès. Après 3 matchs, les Euréliens semblent confirmer qu'ils seront une équipe sur qui il faudra compter cette saison, et qu'ils ne comptent pas rester, comme les saisons passées, dans le bas du classement.

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l'espace Résultats !

Antoine Piollat

Prochain match TV

Paris 92

20:00

Mer. 22 Mai.

Metz Handball

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
jpf_hb
jpf_hb
7 mois il y a

La N1 Elite / Fédérale est toujours aussi passionnantes, dommage que derrière les finances de certains clubs ne suffisent pas pour aller à l'échelon au dessus quand ils se qualifient sportivement… ça gâche la fête…

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x