Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LDC (F) – J14

Les Brestoises sonnent le match nul à Györ

, par Mork

 

Après une première mi-temps exceptionnelle des deux équipes, le BBH aura su trouver les armes jusqu’à la dernière seconde pour aller infliger le match nul à Györ (32-32).

Cette dernière journée de phase de groupe nous a réservé deux belles affiches pour nos deux clubs français. Les Brestoises s’offrent le deuxième choc franco-hongrois du weekend, quelques minutes après la qualification de Metz pour les quarts de finale contre FTC.

Actuellement en pleine confiance, les Brestoises devront sortir les crocs chez l’ogre hongrois, déjà qualifié pour les quarts de finale. Oui mais, les Hongroises ne voudront pas donner cette dernière victoire aux Françaises qui signifieraient une troisième défaite consécutive en Ligue des champions après la défaite contre Bucarest et Debrecen. A noter, les absences du jour, côté Györ pour la gardienne Silje Solberg, et les arrières droites Eun-Hee Ryu et Anna Gros, et de Julie Foggea à Brest.

Une affiche exceptionnelle

Et le match promet un beau tableau avec déjà douze buts marqués et quatre arrêts de Sandra Toft, non plus dans les cages brestoises mais dans celles de Györ (6-6, 8’). Le rythme est incroyable, les joueuses totalement libérées, tout pour nous offrir une entame de match exceptionnelle. Les Brestoises répliquent parfaitement, et montrent clairement à leurs adversaires qu’elles sont venues avec des intentions. Un premier break est fait par les Brestoises passé le premier quart d’heure de jeu (12-14, 16’), après un nouveau missile lancé par Valériia Maslova.

Le premier temps-mort posé par Ulrik Kirkeky permet de se rendre compte qu’il s’est déjà écoulé 25 minutes de jeu (16-17, 25’), et de faire souffler tout le monde y compris les spectateurs. Le chassé-croisé peut reprendre et on n’est déjà pas loin de dépasser le score laissé au match aller (23-24). Toft soigne sa huitième parade sur Jenny Carlsonqui avait encore trouvé la faille, rejoins quelques secondes plus tard par Katharina Filter (5/23) sur le buzzer. Les équipes rejoignent le vestiaire après une première mi-temps exceptionnelle (18-18, MT).

Les Hongroises devant….

Le retour des vestiaires reprend sur le même rythme : un décalage sur Veronica Krisitiansen, deux missiles de Maslova, une lucarne d’Estelle Nze Minko, les actions sont toutes aussi belles les unes que les autres. Mais l’effort défensif des Hongroises leur permet de faire le break (22-20, 36’), puis de prendre l’ascendant à l’image de la connexion norvégienne Oftedal-Kristiansen (25-21, 40’). Pablo Morel pose son temps mort une minute plus tard, et demande à ces joueuses moins d’hésitation en attaque. Mais malgré la première exclusion de Linn Blohm, après la foudre d’Aïssatou Kouyaté, le BBH n’arrive toujours pas à revenir (27-24, 46’).

Il reste dix minutes à jouer et on sent que l’énergie laissée en première mi-temps ne donne plus le même engouement, et la fatigue arrivée. Hawa N’Diaye en fait les frais, mais Filter permet de stopper la balle de +3 en soignant sa 9èmeparade. Les Brestoises n’ont pas dit leur dernier mot et se raccrochent (28-27, 54’), portées par Maslova toujours aussi efficace (8/13) (30-30, 57’).

… Jusqu’à ce que Pauletta Foppa et Katharina Filter offrent le nul

Finalement on va se retrouver dans le même money time que les Messines. L’exclusion de Nze Minko pourrait offrir une solution franche aux Brestoises, mais Emilie Hovden continue de marquer sur son aile droite (32-30, 58’), conduisant Pablo Morel à poser son dernier temps-mort. Coralie Lassource marque rapidement sur son aile gauche (32-31, 59’30) profitant de la supériorité numérique. Et au tour du coach de Györ de poser son temps mort, mais la dernière possession hongroise ne se passe pas comme prévu, N’Diaye décidant d’intercepter le drible de Bruna De Paula. Pour le reste, il suffit de donner la balle à Pauletta Foppa pour trouver le chemin du but, et à Filter de faire une dernière parade pour s’offrir un match nul face à Györ (32-32).

Les Brestoises n’auront rien lâchées après avoir longuement été menées en deuxième mi-temps et se félicitent de ce nouveau match nul, comme elles en ont l’habitude face à cette équipe. Il reste donc à attendre le résultat entre Odense et Bucarest pour connaître le chemin des huitièmes de finale pour les Brestoises.

0 0 votes
Évaluation de l'article
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jack44
Jack44
1 mois il y a

De semaines en semaines les brestoises m’épates. Des belles perspectives à venir. Je pense que l’équipe équipes vont croiser les doigts pour les éviter..

bdid
bdid
1 mois il y a

Si Odense bat le CSM, Brest se retrouve 3e et Odense reste 2e. Si c’est le contraire, Odense fini 3e et Brest reste 4e. Il me semble.Donc match important ce dimanche ..

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x