EHF Cup (M)

Les Allemands toujours invaincus

Après deux matchs, on est déjà au tiers du chemin dans la phase de poules de la coupe EHF. Si aucun des quatre clubs allemands n’a encore perdu un match, Saint-Raphaël, le seul club français, est en difficulté.

Groupe A :

Que Berlin pointe à la première place du groupe après deux matchs, cela ne choquera pas grand-monde. Que ce soit à Ribnica (25-20), avec un effectif diminué, ou face à Saint-Raphaël (33-31), les renards ont fait honneur à leur statut de favori. La réception de l’autre équipe invaincue du groupe, les Danois de Gudme, dans dix jours, pourrait permettre aux Berlinois de se détacher seuls en tête. Pour Saint-Raphaël, la double confrontation face aux Slovènes de Ribnica s’annonce d’ors et déjà décisive. A Ljubljana dans quinze jours, la victoire sera impérative pour pouvoir encore croire à la qualification. L’adversaire n’a rien d’insurmontable, il a dominé largement par Gudme samedi (27-32), mais les Raphaëllois vont devoir améliorer leur secteur défensif, pour l’instant le plus mauvais de toutes les équipes engagées.

Groupe B :

Les tenants du titre Göppingen font la course en tête dans le groupe B. Après l’avoir emporté de justesse lors de la première journée face à Grannollers (29-28), les Allemands se sont imposés plus confortablement hier soir à Porto (31-27). Pourtant menés à la pause, ils ont trouvé la solution grâce à des belles performances de Daniel Fontaine et de Marcel Schiller (8 buts chacun). Dans l’autre match de cette seconde journée, Granollers s’est imposé chez lui contre les Danois de Midtjylland (34-32). Malmenés en première période par le duo norvégien Tanger-Lie Hansen, les Espagnols ont retourné la situation en deuxième période dans le sillage de Marc Canellas. Au classement, les deux équipes comptent deux points tandis que Porto ferme la marche.

Groupe C :

Après s’être neutralisés en ouverture (25-25), les deux favoris Kolding et Magdeburg se retrouvent en tête de la poule avec trois points chacun. Les Danois sont allés s’imposer à Tel-Aviv, la lanterne rouge (31-25), malgré les mises au repos de Konstantin Igropoulo et Lars Jorgensen, blessés depuis le début de la compétition. Quant à eux, les Magdeburgers l’ont emporté face à Tatabanya (30-25), grâce à un nouveau gros match de Michael Damgaard (9 buts). Au classement, Tel Aviv est lanterne rouge sans aucun point, tandis que Magdeburg et Kolding sont en tête avec trois points. Les prochaines journées, avec les double confrontations entre Magdeburg et Tel-Aviv d’un côté et Tatabanya et Kolding de l’autre devraient permettre à la situation de se décanter.

Groupe D :

Là aussi, c’est le club allemand qui fait la course en tête. En l’occurrence, Melsungen a acquis sa deuxième victoire en autant de matchs de haute lutte sur le terrain des Finlandais de Cocks (29-28). Comptant jusqu’à trois buts d’avance, les coéquipiers des frères Müller se sont fait remonter et n’ont du leur salut qu’à un dernier but de Momir Rnic à dix secondes de la fin. Cette réalisation du Serbe leur permet de garder, seuls, la tête du groupe puisque derrière, tout le monde se neutralise. Après l’avoir emporté face à Cocks lors de la première journée (30-24), les Espagnols d’Anaitasuna ont du baisser pavillon au Portugal, face au Sporting (28-33). Au classement, les deux équipes partagent la seconde place avec deux points tandis que les Finlandais ferment la marche avec zéro point.

Retrouvez tous les résultats et les classements de la coupe EHF ici.

Kevin Domas

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 20 février 2017 à 12h51

    Si ca continue, ce sera un FF 100% Allemands……

  2. Jalme44 - le 20 février 2017 à 13h05

    Même si note niveau augmente, la marche est encore haute. Notre championnat est le deuxième en Europe, ailleurs’ il n’y a souvent qu’une ou deux équipes. Mais les allemands sont encore la reference. Seul Paris jouerai le haut de tableau. Nantes et Montpellier joueraient au Max la 5ieme place. On grignote peu à peu, ça va venir. Mais notre championnat est plus intéressant que les autres (hors Bundesliga )

    • seb - le 20 février 2017 à 13h25

      Oui il y a encore un grand écart entre la Bundesliga et la Lnh ainsi que les autres championnats mais à la fois je trouve que depuis 2 saisons et la victoire de Flensbourg en ldc, les grosses écuries allemandes (Kiel, Flensbourg, Lowen) ne sont plus vraiment en mesure de rivaliser avec Paris, Vezsprem, Barcelone, Vardar voire Kielce, bien qu’en retrait cette saison, pour une victoire finale au FF voire une qualif pour le FF même si Kiel a bien éliminé le Barca en 1/4 l’an passé…
      Et honnêtement, cette saison je pense que Nantes jouerait mieux qu’une 5e place en Bundesliga (sans être spécialement supporter Nantais)..
      En tout cas, Kiel est loin le temps où il était quasiment impossible de gagner chez les zèbres..bien qu’ils finissent à domicile je sais pas trop comment à -1 de Vezsprem la semaine dernière en jouant franchement bof bof.
      Bref, je pense sincèrement que cette saison, un match aller retour Kiel Nantes tourne en la faveur des nantais…et je ne vois pas forcément Lowen et Flensbourg bien supérieurs à Kiel..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves