All

Ca repart avec la coupe !

Flensburg

Toujours plus tôt, toujours plus fort, la compétition reprend dès demain en Allemagne avec le premier tour de la coupe. Inaugurant là un nouveau format loin de faire l’unanimité.

Ne demandez pas à Alfred Gislason ce qu’il pense du nouveau format de la coupe d’Allemagne. “Les joueurs ont déjà passé le nombre limite de matchs qu’ils peuvent physiquement encaisser. Ils devraient s’unir et se mettre en grève” tonnait avant-hier le coach islandais de Kiel dans les couloirs de la Sparkassen Arena. Il est vrai que jamais les matchs n’avaient repris aussi tôt pour les têtes d’affiche de la Bundesliga. Auparavant, les six premiers du championnat étaient exempts du premier tour de la coupe et n’entraient en liste que courant octobre. Cette saison, tout le monde est sur le pont dès le weekend du 15 août. Le nouveau format de la compétition est en cause. Chaque équipe de Bundesliga participera à un tournoi à quatre ce weekend, donc à deux matchs en deux jours face à des équipes de division inférieure. Demi-finale samedi, finale dimanche et le vainqueur est directement qualifié pour les huitièmes de finale. Si bien sûr le THW Kiel n’a, à priori, pas grand chose à craindre d’Essen, de Fredenbeck ou de Flensborg (ses adversaires du weekend), on peut comprendre qu’avec la supercoupe mercredi et la reprise du championnat dimanche prochain, ça râle un peu dans les chaumières.

Finalement, les plus mal lotis dans l’histoire, ce sont les Rhein-Neckar Löwen, dauphins de Kiel en Bundesliga la saison passée. Ils sont tombés dans un des rares tournois à deux équipes de Bundesliga et affronteront Bittenfeld-Stuttgart, le promu dès samedi, avant de sans doute rejoindre Friesenheim le dimanche, une équipe qui était dans l’élite la saison dernière. Nikolaj Jakobssen, le coach des lions, est tout aussi dubitatif que son collègue kieler : “Je ne comprends pas bien l’utilité de nous faire commencer dès la mi-aout, et donc de nous faire reprendre à la mi-juillet. L’idée de nous faire affronter deux équipes en deux jours alourdit le calendrier de façon inutile”. Il est vrai qu’en cette année olympique, avec un TQO qui attend les Allemands pour gagner leur place à Rio, on ne voit pas bien l’intérêt. Les seuls gagnants finalement, sont les fans, puisque les tournois se dérouleront dans des salles de 2. Bundesliga, peu habituées à voir évoluer les équipes de l’élite. En tout cas, la course à la succession de Flensburg-Handewitt, sacré la saison dernière, commence demain !

Kevin Domas

Pub Espace Pronos Allemagne

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Frenchi - le 14 août 2015 à 13h58

    Ouaip ! D'accord avec Alfred et jakobsen mais ils peuvent rien y faire ils ont refusé une extension de l'effectif… Voilà la raison pour laquelle ça devrait être autorisé pour ceux qui étaient encore sceptiques !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).