CdF – 1/8

Créteil premier qualifié

Descat Créteil

Créteil n’a pas fait de quartier ce soir et s’est imposé sur un Selestat décimé par les blessures. Ce succès lui ouvre les portes des quarts de finale de la coupe de France, dont on connaitra les qualifiés ce weekend.

Il a fallu dix minutes à la défense cristollienne pour prendre le dessus sur l’attaque alsacienne. Le temps pour Maté Sunjic de prendre le pas sur les tireurs sélestadiens, et pour ses coéquipiers de monter rapidement les ballons. Au bout de vingt minutes, le trou est creusé (11-7, 21′). Si côté Sélestat, Beauregard tient son rang, on ne peut pas en dire autant des autres membres de la base arrière, en grande difficulté ce soir. Même Pesic, le pivot, ne trouve pas la solution au shoot, envahi par le doute comme nombre de ses coéquipiers. Résultat, Sélestat ne score qu’une fois dans les dix minutes avant la pause et Créteil, sans forcément être très brillant, passe le cap de la mi-match avec cinq unités d’avance (13-8, MT).

Beauregard SélestatChristophe Mazel en profite pour faire tourner et donner du temps de jeu à chacun tandis que Christian Gaudin lance ses jeunes dans la bataille, à l’image de Yannis Lenne et Lucas Weiss. On voit même Thierry Fleurival, d’ordinaire cantonné en défense, gagner du temps de jeu au poste de pivot. Sélestat stabilise l’écart avant d’exploser dans le dernier quart d’heure. Les tirs ratés se multiplient, les pertes de balle aussi, et Créteil en profite. Avec Descat et Conta à la finition et Csepreghi une nouvelle fois en grande forme (7 buts), l’écart grandit jusqu’à onze unités avant qu’un dernier but de Fleurival ne le réduise à dix juste avant le gong (28-18, FM). Créteil continue donc sa bonne série en 2015 tandis que Sélestat s’enfonce un peu plus dans le doute.

Il a dit :

Christophe Mazel (coach Créteil) : “On est qualifiés, on continue notre série et on a réussi à endosser notre costume de favori qu’on n’avait pas eu depuis très longtemps, donc forcément il y a une satisfaction. On se relâche sur la fin, mais on ne va pas faire la fine bouche. C’était un match très intéressant car nous avons bâti notre succès petit à petit et Sélestat a fini par exploser dans le dernier quart d’heure parce qu’on avait plus de rotations qu’eux. C’est dans la lignée de ce qu’on a fait depuis le début, face à un adversaire valeureux mais diminué qui ne pouvait pas tenir sur le rythme du premier quart d’heure”.

Statistiques :

Créteil : Sunjic (8 arrêts / 16 tirs), Ristovski (7 arrêts / 16 tirs dont 0/1 pén); Descat (4/6 dont 0/1 pén), Malinovic (3/4), Toromanovic (0/1), Pintor (0/0), Rémili (4/7), Ferrandier (1/2), De la Salud (1/2), Minel (5/7), Grosas 0/0, Csepreghi (7/10), Toto (0/0), Conta (3/6). Entr: C.Mazel

Sélestat : Kappelin (12 arrêts / 36 tirs dont 1/1 pén), Fulop (2 arrêts / 6 tirs); Lenne (1/4), Jung (0/1), Weiss (0/2), Pesic (1/4), Beretta (1/1), Beauregard (6/12), François-Marie (2/5), Fleurival (1/1), Vujovic (5/10), Clémentia (1/2 dont 1/1 pén)

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Danibar - le 26 février 2015 à 18h03

    Siakam est-il blessé actuellement ?

    • Dalibor - le 26 février 2015 à 22h09

      A l'épaule oui, mais rien de grave.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).