LNH – J20

Montpellier passe l’obstacle cristollien

Dolenec-Montpellier-2
Montpellier garde la tête du championnat après sa victoire hier soir à Créteil, 34 à 30.

Cela n’a pas été simple, mais Montpellier a globalement maitrisé la partie face aux Cristolliens, dans un Palais des Sports une nouvelle fois rempli comme un oeuf. Les leaders du championnat avaient à coeur de ne pas laisser leurs adversaires prendre confiance et l’ont montré dès le départ. Deux arrêts d’Arnaud Siffert et une perte de balle, autant d’occasions converties par la triplette slovène Dolenec, Gajic et Mackovsek pour faire le break d’entrée (0-3, 4′). Mais ce n’était qu’un problème de réveil pour les Cristolliens. Cela va prendre un quart d’heure, mais les hommes de Christophe Mazel vont revenir dans le match en poussant les ballons et en attaque placée, en privilégiant la solution sur la base avant. Descat et Toto en profitent pour combler le retard, tandis que Cardinal, titulaire à l’aile droite, s’en donne à coeur joie. Il profite de deux pertes de balle pour aller tromper Siffert tout seul, et donner deux buts d’avance aux locaux après dix-neuf minutes de jeu (9-7, 19′). Un peu froissé par la tournure des événements, Patrice Canayer pose son temps-mort et remet ses ouailles dans le bon sens. La défense reprend du poil de la bête tandis qu’en attaque, les pertes de balle ont disparu. La paire Simonet-Dolenec fait feu de tout bois et répond du tac au tac à Hugo Descat, impressionnant de justesse. C’est d’ailleurs tout à fait logique que les deux équipes rentrent au vestiaire sur un score de parité, 15-15.

Montpellier reste serein

mackovsek-Montpellier-2Le retour des vestiaires va être fatal aux Cristolliens, qui écopent rapidement de deux sanctions pour deux minutes. Et forcément, c’est plus compliqué, d’autant plus que les Montpelliérains appuient sur l’accélérateur. Gaber, Simonet et Kavticnik profitent des espaces et c’est sur un but du gaucher slovène, après une nouvelle perte de balle de Créteil que le MAHB prend pour la première fois du match quatre buts d’avance (18-22, 36′). Plus jamais, les hommes de Patrice Canayer ne seront rejoints. Borko Ristovski, qui avait réussi quelques beaux arrêts en première mi-temps, n’y est plus et Sunjic, rentré à sa place peine à sortir les ballons. Mackovsek et Dolenec sont performants de loin et à un quart d’heure de la fin, Créteil est cinq buts derrière (24-29, 46′). C’est le moment traditionnellement choisi par les hommes de Christophe Mazel pour leur come-back de fin de match. Mais si cela avait pu marcher, par exemple face à Aix ou au PSG il y a deux semaines, cette fois-ci Patrice Canayer ne s’y laisse pas prendre. Voyant ses hommes buter deux fois de suite sur Sunjic, puis Siakam réduire l’écart à deux unités, le technicien héraultais pose son temps-mort (28-30, 51′). Kavticnik puis Guigou se chargent de mettre les balles au fond tandis qu’Arnaud Siffert ressurgit de sa boîte pour doucher les derniers espoirs cristolliens. Le MAHB s’impose 34 à 30 et continue sa chevauchée en tête du classement.

Ils ont dit :

Christophe Mazel (Coach Créteil) : “Il nous a manqué un peu de maitrise, un peu d’expérience dans les moments chauds. On court deux fois après le score en première période et on arrive à revenir, en deuxième période on était à deux doigts de revenir mais malheureusement, quelques montées de balle précipitées et des mauvais choix ont fait que ce qui aurait pu passer face à une équipe moins forte que Montpellier n’est pas passé. Face à cette équipe, il faut faire un super match pour l’emporter. Une des satisfactions est qu’on les a poussé dans leurs retranchements pour les obliger à aller chercher cette victoire. Ils ont réussi à le faire, il faut les féliciter d’autant plus que c’est une belle équipe qui tourne très bien. Nous avions des absents, mais eux aussi. Je n’ai pas l’habitude de me plaindre sur le taux de remplissage de mon infirmerie, eux non plus, ils jouent tout simplement. On a fait un beau match, je suis fier de mes joueurs mais on a pu mesurer la différence qu’il existe entre une équipe très expérimentée de niveau européen comme Montpellier et la nôtre”.

Jure Dolenec (Montpellier) : “C’était un match très important ce soir, nous avions anticipé le fait que ce ne serait pas un match facile. Ils nous ont posé beaucoup de problèmes, Créteil est une belle équipe qui a embêté beaucoup de monde chez elle. Le match aujourd’hui était un peu comme la première des neuf finales qu’il nous reste, sachant qu’on a trois points d’avance au classement. Le prochain match contre Nîmes va être important dans cette optique, pour mettre un peu de pression sur Paris. C’est vrai qu’il nous reste plus que le championnat à jouer, mais on n’en est pas forcément très content, même si la finale de la coupe de France aurait été un match de plus on aurait voulu aller la jouer…Mais c’est fait, il faut qu’on se concentre sur les matchs à venir, faire en sorte d’arriver sur le match du PSG avec trois points d’avance et voir ce qu’il y a à faire”.

LNH, 20ème journée
US CRETEIL HB
30 (15)
MONTPELLIER AHB
34 (15)
Créteil, Palais des Sports
Arbitres: Khalid Sami, Saïd Bounouara
Descat
Malinovic
Siakam
Toromanovic
Pintor
A. Ferrandier
De La Salud
Sissoko
Grosas
Csepreghi
Cardinal
Toto
9/10 dont 4/4 pén
3/7
1/4
4/4
0/0
2/3
1/3
0/1
0/0
5/10
3/4
2/2
D. Simonet
Tej
Dolenec
Guigou
Borges
Gutfreund
Gaber
Kavticnik
Villeminot
Fabregas
Gajic
Mackovsek
4/5
5/5
5/6
6/7 dont 4/4 pén
0/0
0/0
1/1
4/7 dont 0/1 pén
0/0
0/0
4/8 dont 1/3 pén
5/8
Sunjic
Ristovski
4 arrêts / 13 tirs dont 0/2 pén
5 arrêts / 29 tirs dont 2/5 pén
Mesnard
Siffert
0 arrêt / 2 tirs dont 0/2 pén
14 arrêts / 42 tirs dont 0/2 pén
Entraîneur: Christophe Mazel Entraîneur: Patrice Canayer
Exclusions: 6 min (Siakam, Cardinal, Toto) Exclusions: 6 min (Mackovsek x2, Tej)

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj - le 10 avril 2015 à 15h36

    Il est sympa Ferrandier, mais faudrait quand même lui expliquer que le joueur à la chasuble n'a pas à aller au tir. S'il loupe, ça fait quasiment but pour l'adversaire dans la foulée et, s'il le réussit, l'effet est nul sur l'attaque qui suit (comme ce soir). Dans ce cas, il est bien plus utile et intelligent d'aider les autres faire le boulot.

    Je sais bien que l'autre jour il a marqué puis sauvé son but juste derrière, mais quand on a eu un gros coup de bol une fois, on évite de prendre des risques la suivante.

  2. Cocol - le 11 avril 2015 à 13h00

    Juste pour info, l'objectif d'un 2 min pour l'équipe qui attaque c'est de pas prendre un -2. Donc lorsqu'il marque, si possible en fin de possession, il gagne du temps sur le 2 minutes. Alors même s'il risque de reprendre un but juste derrière, je pense que c'est assez judicieux, au moins ils ont encore une possession derrière. En sachant que marquer en évitant le contre du milieu du terrain n'est pas chose facile, c'est aussi risqué de tirer du milieu du terrain.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).