Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Pro D2 - J8

Billère, Nancy et Sélestat enchaînent

, par Mocanu

vergely-billère3.jpg

Billère a poursuivi sa très bonne série en évitant le piège tendu par le toujours surprenant promu saranais (31-28). Si le choc au sommet entre Dijon et Besançon a accouché d’un match nul (30-30), Sélestat en a profité pour imposer sa loi contre Istres (25-21), tout comme Nancy à Massy (26-30). C’est en revanche toujours la soupe à la grimace pour Angers et Valence, battus pour la huitième fois en huit journées.

L’affiche du week-end

Credit photo : Guillaume Boitiaux
Credit photo : Guillaume Boitiaux

Sélestat – Istres : il y a un an, ce duel aurait été qualifié de match à six points pour le maintien en LNH. Une relégation en Pro D2 plus tard, les deux formations en sont désormais à se reconstruire. Si leurs performances de début de saison ont souvent été hésitantes, il semble que Sélestat ait désormais trouvé son rythme de croisière. L’équipe de Christian Gaudin enchaîne en effet un troisième succès de rang (25-21) après Dijon et Pontault. Oui, le SAHB est parti pour retrouver les premiers postes de Pro D2.

Les alsaciens ont construit leur victoire sur une défense hermétique et des gardiens efficaces dans les cages, que ce soit Meyer (12 arrêts) ou Sargenton (7 arrêts). L’attaque n’a pas été en reste non plus dès les premières minutes, avec un trio Joli – Lenne – Beauregard auteur de 15 buts au total. Dans ces conditions, Istres a rapidement dû hausser son niveau de jeu pour ne pas se faire décramponner (5-4, 9’). Les joueurs de Gilles Derot soutiennent la comparaison avec les alsaciens, en s’appuyant notamment sur Jonsson et Ruiz, auteurs d’un 3-0 (10-10, 26’). Lenne et Joli donnent un coup de collier avant la pause : le SAHB rentre aux vestiaires avec deux longueurs d’avance (14-12).

En seconde période, le mano à mano se poursuit. Aucune des deux formations n’arrive à véritablement creuser l’écart. Auteur de six buts, Boschi répond aux attaques adverses et laisse Istres en bonne position à l’approche du money-time (21-20, 54’). Le public s’attend alors à un final sous tension, mais Sélestat s’évite une fin de match au couteau. Profitant des espaces laissés par les istréens, le SAHB inscrit un 4-1 qui lui offre un nouveau succès (25-21). Istres peut regretter sa fin de match alors qu’il a fait jeu égal avec son adversaire pendant près de 55 minutes.

Le joueur du week-end

besançonCela faisait bien longtemps que le derby entre Besançon et Dijon n’avait pas cristallisé autant d’attentes. Vendredi soir, tous les regards étaient tournés vers le palais des sports de Besançon. Le choc a tenu ses promesses, avec un véritable mano à mano entre les deux formations conclu par un match nul (30-30). Les bisontins ont pu s’appuyer sur un joueur en pleine forme, éblouissant à la finition : Luka Brkljacic. L’ancien raphaëllois a inscrit 13 buts sur 15 tentatives, s’affirmant journée après journée comme l’un des joueurs les plus complets de Pro D2. Avec une telle performance, il est le meilleur joueur du week-end.

Retrouvez le compte-rendu complet du match entre Besançon et Dijon en cliquant ici. Ce match nul permet au GBDH de conserver la tête du classement, avec un point d’avance sur Billère et deux sur le DBHB. La semaine prochaine, les joueurs de Christophe Viennet se déplacement à Pontault, la seule équipe à avoir fait jeu égal au classement avec eux pendant les cinq premières journées.

Les autres matches

Ighirri Mulhouse 8 (2)Pontault-Combault n’a rien pu faire contre Mulhouse, s’inclinant dans les grandes largeurs (38-28) une semaine après avoir chuté à domicile contre Sélestat. Le match contre le SAHB a laissé des traces puisque trois joueurs manquaient à l’appel, blessés : Taskovic, Vranic et Lagier-Pitre. Avec un effectif de base déjà limité quantitativement, la mission était quasi impossible pour les pontellois. En face, Mulhouse a su en profiter pour d’abord jauger son adversaire dans les 10 premières minutes (6-5, 9’). Pontault subi alors un énorme passage à vide, se montrant incapable de trouver la solution en attaque. Mulhouse inscrit un terrible 6-1, avec six buts de Medhi Ighirri ! Pontault est déjà loin au score (12-6, 19’). Tchitombi et Moreno se battent pour stopper l’hémorragie mais l’addition est salée à la pause (19-11). Le MHSA a le match bien en main mais Pontault, à force d’abnégation et de courage, va effectuer un retour à seulement trois longueurs (24-21, 42’). Le manque de rotations va ensuite se payer cash. Le MHSA repart au combat et détruit tout sur son passage (30-23, 49’). Les joueurs de Brahim Ighirri s’imposent sans trembler (38-28) et reviennent à un point de leur adversaire du jour au classement.

Manebard Cherbourg 3Valence continue à voir la vie en noir. Pour la huitième fois de la saison les valentinois ont été battus. C’est Cherbourg qui est venu chercher les trois points de la victoire (25-32). En manque de points et de confiance, Valence a résisté pendant un quart d’heure. Roby et Obradovic trouvent des failles dans la défense adverse. Soudani et Redei ne sont pas en reste pour la JS, qui prend les devants au tableau d’affichage (6-8, 19’). Manebard se déchaine ensuite sur l'aile, en inscrivant cinq buts de suite qui laissent les drômois complètement sonnés (7-14, 28’). Valence a alors le sentiment que le match vient de lui échapper, puni en quelques minutes. A la pause, les locaux comptent sept buts de retard (8-15). Jamais les joueurs de Milorad Davidovic ne seront ensuite en mesure d’inquiéter leur adversaire du jour. Manebard et Soudani font tourner le compteur cherbourgeois avec réussite (15-27, 49’). La fin de match est un nouveau chemin de croix pour le VHB, qui s’incline lourdement (25-32). L’état d’urgence est proche pour une équipe toujours à la recherche de sa première victoire cette saison.

ProD2 - Limoges - RobyUne autre formation attend aussi son premier succès : Angers. Les angevins sont passés complètement au travers de leur rencontre contre Limoges, battus de 14 buts (25-39). Rarement Angers n’avait semblé autant démuni et dépassé par les évènements. Limoges confirme au passage sa bonne forme et prend des points précieux pour le maintien. Benali aura été dans tous les bons coups, avec pas moins de 11 buts à son actif. En face, les 10 buts de Plaza-Lara n’ont pas pesé grand-chose tant les angevins ont été dominés. Rien ne laissait pourtant présager d’un cavalier seul limougeaud lors de la première période. Angers soutient la comparaison, avec Plaza-Lara et Damiens à la finition (8-7, 11’). Limoges peut de son côté compter sur Roby et Benali pour prendre un premier avantage (10-12, 19’), qui se poursuivra jusqu’à la pause (14-17) après avoir inscrit un 4-0. Les ennuis commencent alors pour les joueurs de Laurent Sorin, qui encaissent un 5-0 rédhibitoire (19-27, 44’). Limoges se joue de la défense adverse avec une facilité déconcertante et un Benali déchaîné (23-37, 55’). Angers boit la tasse (25-39) et va vite devoir réagir pour sortir la tête hors de l’eau.

ProD2 - Saran HB - DrouhinQuatrième victoire à domicile pour Billère qui s’est à nouveau montré solide face à Saran, s’imposant de 3 buts (31-28). Les joueurs d’Aitor Etxaburu ont mené pendant toute la rencontre et ont créé un écart décisif après un quart d’heure de jeu. Crépain, Vergely et Donoso sont en réussite, repoussant rapidement le promu à six buts (9-3, 12’). L’entraîneur billérois fait confiance au même sept majeur pendant quasiment tout le premier acte, ce qui semble réussir à sa formation puisque Saran ne parvient pas à effacer son retard. Ahouari et Vozab trouvent pourtant des solutions, mais Saran compte un important retard à la mi-temps (19-13). Le début de seconde période est bien maîtrisé de la part des billérois, qui gardent les commandes du match avec autorité (22-17, 37’). Progressivement, Saran grapille son retard et trouve davantage de solutions dans la défense adverse (24-20, 43’). Mieux, les joueurs de Fabien Courtial inscrivent un 3-0 qui relance complètement le suspense (25-23, 49’). Billère ne tremble pas et remet le bleu de chauffe, avec Vergely, Verdier et Mouroux. Le public peut savourer ce nouveau succès (31-28) acquis de belle manière.

Soltane NancyVainqueur de ses quatre derniers matches de Pro D2, Nancy a réussi la passe de cinq samedi soir à Massy (26-30). La performance est d'autant plus remarquable pour les hommes de Stéphane Platin qu'ils ne s'étaient jamais imposés à Massy depuis 2011. Ce Nancy version 2015-2016 a donc quelque chose en plus qui pourrait rapidement en faire un prétendant aux play-offs. Avec Soltane toujours aussi important dans le jeu offensif, les nancéens ont construit leur victoire de manière méthodique, pierre après pierre. Le début de rencontre est équilibré, les joueurs de Benjamin Braux faisant même la course en tête (5-4, 10'). Le temps fort francilien sera de courte durée : un 5-1 inscrit par les visiteurs inverse le rapport de force (6-9, 16'). A partir de ce moment là, Nancy va faire la course en tête jusqu'au bout. Réault est pourtant toujours aussi prolifique en attaque (10 buts) mais les nancéens tiennent la cadence (12-16 à la pause). Les massicois ne parviennent pas à inverser la tendance en seconde période. La défense nancéenne reste attentive et l'attaque est au diapason (17-22, 43'). Massy revient pourtant à trois buts après un doublé de Réault, mais les visiteurs appuient immédiatement sur l'accélérateur. La messe est dite : Nancy s'impose de quatre buts (26-30).

Olivier Poignard

Prochain match TV

Füchse Berlin

20:45

Mar. 23 Avr.

HBC Nantes

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Selestadien
Selestadien
8 années il y a

Ca fait plaisir de voir Sélestat enfin enchaîner les victoires !

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x