ALL – J13

Les leaders se promènent

svan-hansen-flensburg

Kiel, Flensburg et Rhein-Neckar Löwen ont tous trois clairement gagné cette semaine en Bundesliga. De son côté, Göppingen a enfin remporté un match charnière contre Gummersbach, tandis que Hanovre a pris la cinquième place.

Le match de la semaine : TVB Stuttgart – SG Flensburg-Handewitt

Comparé aux semaines précédentes, l’affiche de la treizième journée de Bundesliga proposée aux téléspectateurs avait un peu moins d’attrait puisqu’elle opposait Stuttgart, treizième avec huit points, à Flensburg, deuxième avec 20 points. Les visiteurs étaient donc ultra-favoris. La question avant ce match était alors assez simple : comment réagirait Flensburg après avoir dû jouer trois fois en dix jours son meilleur ennemi et leader du championnat, Kiel, tant en championnat qu’en Ligue des champions (la dernière fois mercredi dernier, avec une victoire de Kiel à Flensburg 25-26) ? Deux options : la première serait celle d’un relâchement face à une équipe plus faible mais néanmoins dangereuse. La seconde, celle d’un rythme maintenu et donc d’une partie en rouleau compresseur.

Pas de suspense inutile : c’est l’option n°2 qu’il fallait retenir. Le premier but du match, signé Lasse Svan sur une passe dans le dos d’Holger Glandorf, est un modèle de circulation de balle. La réponse de Stuttgart est un bijou : Marian Orlowski conclut un kung-fu à une main pour débloquer le compteur des siens (1-2, 3′). On peut considérer que Stuttgart est toujours au contact après six minutes de jeu (3-4, 6′). Mais la défense agressive de Flensburg pose de réels problèmes aux locaux, qui jouaient dans une Porsche-Arena archi-comble avec plus de 6000 spectateurs. Ajoutez quelques arrêts de Mattias Andersson, et il n’en faut pas plus pour faire bloquer le compteur du TVB en attaque pendant neuf minutes. Celui de Flensburg, à l’opposé, tourne à plein régime. Un 8-0 plus tard, on voit mal comment Stuttgart peut revenir dans le match (3-12, 15′).

En fait, Stuttgart était trop faible pour rêver de l’option n°1. Il lui aurait au moins fallu être à 100%, mais avec quatre blessés parmi ses joueurs majeurs dont son gardien Johannes Bitter, la mission semblait impossible et elle l’a été. Le retour à -7 après un but de Michael Schweikardt (8-15, 20′), permis par le passage à sept joueurs de champ, ne mène pas les locaux plus loin. Tout réussit à Flensburg en attaque, et notamment à Lasse Svan, extrêmement propre sur son aile droite (13 buts en 15 tirs). Flensburg compte le double de buts de son adversaire à la mi-temps (12-24, 30′), et le festival se poursuit après la pause. Kentin Mahé (7 buts), spectateur en première période, se retrouve actif en deuxième et marque le 26e but des siens (13-26, 36′). Svan marque aussi un kung-fu sur une passe de son gardien alors que le portier du TVB était sur le banc (15-31, 40′). Flensburg se promène et signe une victoire impressionnante (28-46). Le seul regret pourrait être que le SG est passé à un but d’égaler le record de buts marqués à l’extérieur (Kiel avait battu Minden 25-47 en mars 2004). « C’est déprimant, » a déclaré de son côté le coach du TVB Stuttgart (et accessoirement candidat à la succession de Dagur Sigurdsson comme sélectionneur de l’Allemagne), Markus Baur. On le comprend.

Kiel et Rhein-Neckar Löwen gagnent encore

Dans la série « je suis bien placé au classement et je gagne régulièrement, » voici le THW Kiel et Rhein-Neckar Löwen. Les Zèbres recevaient Leipzig, surprenant cinquième et coaché par le grand favori pour être prochain sélectionneur national, Christian Prokop. Si on reprend nos deux options proposées dans le cas de Flensburg, on était plus parti sur l’option n°1 en début de rencontre, puisque Leipzig est devant dans les vingt premières minutes (9-10, 20′). Mais comme souvent, Kiel se met à imposer son tempo et prend les devants avant la mi-temps (18-12, 30′). Kiel fait en sorte de toujours garder deux buts d’avance minimum, et s’en sort sans trop de problème malgré un bon match de son adversaire (29-25). Le THW peut remercier Domagoj Duvnjak, auteur de 9 buts. Pas de retour immédiat à la maison pour le SC DHfK : le groupe reste dans le nord avant le match en retard (6e journée) contre Flensburg, disputé mercredi prochain.

Rhein-Neckar Löwen, de son côté, allait à Minden entre ses deux rencontres contre le Vardar Skopje. Après la défaite à domicile du week-end dernier contre les Macédoniens, RNL a su se rendre le match pas trop compliqué face au GWD. Un 5-0 conclu par Gudjon Valur Sigurdsson (7-12, 20′), encore excellent (9 buts), permet de créer un écart consolidé progressivement en deuxième période. Les Lions se sont imposés 23-33, et ont pu enchaîner en allant battre Skopje en Ligue des champions (26-29). C’est ce qu’on peut appeler une bonne semaine.

Hanovre nouveau cinquième, dans la douleur

Leipzig a perdu sa place de cinquième, et on s’y attendait, puisque personne ne voyait Hanovre ne pas gagner à domicile contre le dernier, Coburg. Et pourtant, la victoire n’a pas été évidente pour les Preux chevaliers. Coburg, porté par son arrière gauche Nico Büdel (13 buts dont 2 pen.), accroche son adversaire (10-10, 20′), et son léger retard à la pause (15-13, 30′) est vite compensé. Les Bavarois restent au contact à l’entrée du money-time (24-24, 52′). Coburg prend même l’avantage, et est devant à deux minutes du terme (27-28, 58′). Mais un but du champion olympique Morten Olsen, puis une réalisation de l’ailier Timo Kastening (10 buts) permettent à Hanovre de repasser devant à quelques secondes de la fin, et Coburg ne parvient pas à égaliser. Le TSV remporte donc un succès difficilement acquis (29-28), mais essentiel pour sa quête européenne.

Wetzlar et Magdebourg en embuscade

Derrière Hanovre et Leipzig, deux équipes arrivent à suivre. La première, Wetzlar, s’est imposé mercredi face à Lemgo (31-29). Porté par les 7m de Kristian Björnsen (8/8), le HSG réalise une belle première période (16-10) mais se fait rattraper par son adversaire, premier relégable (25-24, 52′). Le TBV Lemgo n’arrive cependant pas à égaliser, et Wetzlar assure sa victoire avec deux buts de Kasper Kvist dans les derniers instants de la rencontre.

La deuxième, c’est Magdebourg. Remis de l’éclat pris à domicile contre Hanovre la semaine précédente (22-37), le SCM a battu Bergischer, dans la zone rouge avec Lemgo et Coburg (24-31). Avec notamment 17 arrêts de Jannick Green, Magdebourg a fait la course en tête à partir de la fin du premier quart d’heure et s’est définitivement mis à l’abri avec un 5-0 dans les dix dernières minutes (21-23, 50′ ; 21-28, 55′). Le SCM a enchaîné avec une nouvelle victoire à Nise en Serbie contre Nexe, dans le cadre de la Coupe EHF (27-30).

Le réveil de Göppingen a sonné !

Très inquiétant depuis plusieurs semaines en championnat avec une seule victoire sur les huit derniers matchs, Frisch Auf! Göppingen a enfin montré des signes rassurants cette semaine. A domicile contre Gummersbach, Göppingen a toujours été devant au score (8-4, 12′ ; 19-15, 30′) et a réussi à maintenir son niveau de manière constante sur la deuxième période (30-25, 52′). « Enfin ! », se réjouissait le coach du club souabe, Magnus Andersson, à la fin du match, lui qui pestait contre l’irrégularité de son équipe. Les partenaires de Primoz Prost (14 arrêts) l’emportent avec huit buts d’avance (37-29) et s’éloignent de la zone rouge. Ils ont à nouveau gagné à domicile ce dimanche contre les Suisses de Winterthur en Coupe EHF (33-30).

Succès capital pour Erlangen

Balingen, premier non-relégable, affrontait Erlangen, promu au bon début de saison. Un match très important pour les deux équipes en vue du maintien. Si Erlangen prend l’affaire par le bon bout (3-7, 13′), Balingen ne se laisse pas décrocher (11-11, 26′). Les visiteurs s’échappent à nouveau (15-19, 37′ ; 18-23, 46′) mais le HBW parvient à recoller à la toute fin de la rencontre. Matthias Flohr ramène les siens à un but à 45 secondes de la fin, et Erlangen ne va pas au bout de son action. La fin de match est quelque peu rocambolesque : Martin Strobel marque le but de l’égalisation mais après la sirène, puis la table de marque signale qu’un temps-mort a été posé par Balingen à une seconde de la fin de la rencontre. La dernière tentative de Tobias Wagner est néanmoins repoussé par Nikolas Katsigiannis, et Erlangen, après avoir tremblé, rapporte un succès précieux de Souabe (27-28).

Retrouvez le classement de la Bundesliga sur notre site, sachant qu’une rencontre a été reportée. Le duel entre les Füchse Berlin et le MT Melsungen sera disputé le 7 décembre, puisque Berlin jouait ses deux matchs de Coupe EHF dans la même semaine : les tombeurs de Chambéry au tour précédent se sont qualifiés aux dépens de Velenje, non sans difficultés (victoire 24-29 en Slovénie, défaite 29-32 à domicile samedi). Melsungen a également assuré sa qualification, beaucoup plus facilement face à Zamet (32-20). Il y aura donc quatre clubs allemands en phase de poules de la Coupe EHF : Berlin, Melsungen, Magdebourg et Göppingen, le tenant du titre.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).