CdF (F) – 1/2

Brest, c’est fou !

Brest

Crédit photo : O.Stephan / BBH

Au terme d’un match maîtrisé, le Brest Bretagne Handball a éliminé Metz (21-18) hier soir, dans son Arena pleine à craquer. Un nouvel exploit pour les filles de Laurent Bézeau qui avaient déjà éliminé Fleury en huitièmes de finale (28-26). Les Bretonnes rencontreront Toulon Saint-Cyr Var Handball en finale, le 21 mai prochain à Bercy. Les Varoises avaient en effet éliminé Nice un peu plus tôt dans la soirée (20-17).

Dès les premières minutes de la rencontre, un drôle de climat planait sur l’Arena Brest. En effet, les Messines se révélaient être bien maladroites au shoot tandis que les Brestoises ne parvenaient pas non plus à inscrire le moindre but. Cependant, c’est finalement Alice Durand – impeccable durant l’ensemble de la rencontre – qui ouvrait enfin les hostilités (1-0, 6′). Sans cesse et durant toute la rencontre, le jeu d’attaque messin aura été contrarié. Grace Zaadi, timide au demi-centre est alors entourée d’Ana Gros et Xenia Smits, muselées comme jamais. Les huit ballons perdus en attaque ne font pas non plus les affaires des Dragonnes, ce qui laisse la possibilité aux Bretonnes d’imposer leur propre rythme (5-4, 16′) ! Daniela Pereira, dans les cages armoricaines, fait, de son côté, vivre un vrai cauchemar aux tireuses lorraines en réalisant notamment 5 arrêts sur pénalty. Emmanuel Mayonnade demande à ses joueuses de rester calme mais elles peinent toujours à trouver des solutions de tirs. Avant la mi-temps, Metz se prend un nouveau but de la virevoltante Alice Durand depuis son aile sur un kung-fu parfait lancé… en double infériorité numérique. A la mi-temps, Brest mène alors tranquillement face à Metz (8-7, MT).

Au retour des vestiaires, la musique semble avoir changé. Moins véloces sur leurs attaques, les Brestoises butent également sur Marina Rajcic dans les cages lorraines. Les cadres étant sorties, ce sont les jeunes qui prennent le contrôle de l’attaque messine avec Tamara Horacek et Laura Flippes, les deux seules à surnager avec leur gardienne. Un pari gagnant puisque, pour la première fois du match, Metz passe devant au tableau d’affichage et prend même deux unités d’avance (10-12, 41′). Mais il en faut plus au déjà très expérimenté collectif brestois pour paniquer. Un 4-0 en quatre minutes plus tard et les Bretonnes sont à nouveau devant (14-12, 46′). Tout réussit alors aux locales qui, portées par leurs 4200 supporters, finissent par assommer l’ogre messin. Tout leur réussit, à l’image de l’improbable shoot pris par Maud-Eva Copy depuis son aile alors que son équipe est en supériorité numérique. Dans une ambiance qu’on a déjà hâte de revoir l’an prochain en LFH, Brest l’emporte face à Metz (21-18, FT).

Brest Bretagne Handball – Metz Handball 21-18 (8-7)

BBH – Gardiennes : Pereira (13 arrêts /30), Dangueuger – Joueuses de champ : Tisser (0/1), Durand (4/6), Le Hir (2/3), Copy (2/2), Le Maire, Ntsama-Akoa (1/4), Le Calvé (5/8), Carla Alberto (3/7), Limal (0/1), Desgrolard (2/4), Marie Joseph, Mangue (2/7)

Metz Handball – Gardiennes : Glauser (3 arrêts /8), Rajcic (9 arrêts /25) – Joueuses de champ : Kanto (2/3), Gros (2/9), Zaadi (0/3), Flippes (3/4), Horacek (2/3), Pop-Lazic (1/2), Lévêque (0/1), Smits (2/9), Maubon (2/2), Luciano (4/5), Aoustin (0/1), Burlet

Au lendemain de cet échec, le président messin, Thierry Weizman a d’ailleurs réagi sur le site du club. Voici un extrait.

“Je suis très en colère contre les joueuses. Pour des questions d’emploi du temps, je n’ai pas pu être à Brest et je ne suis pas à Nice. Elles ont de la chance mais elles doivent s’attendre à entendre parler du pays très bientôt. Après la défaite du club en Coupe de la Ligue contre Fleury, les joueuses affichaient une volonté farouche de disputer la finale de Coupe de France à Paris. Visiblement, entre les paroles et les actes, il y a un fossé.

Je n’ai vu aucune guerrière sur le terrain de Brest hier soir. En fait, j’ai vu une équipe qui marchait et l’autre qui mettait ses tripes dans le match. Pour atténuer un peu ce constat, je veux quand même sortir Laura Flippes et Tamara Horacek du lot. Les deux jeunes ont été au rendez-vous de cette demi-finale. Même si Laura Flippes ne sera pas sur la feuille de match à Nice car elle s’est déboîtée l’épaule.”

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. lamirabel29 - le 21 avril 2016 à 15h13

    ah cool ,enfin un bel article, ça valait le coup d'attendre, merci handnews 🙂
    Sinon le président de Metz devrait venir sur place au lieu de rabaisser son équipe, on lui donne rdv l'année prochaine dans le chaudron, qu'il comprenne ce que ses joueuses avaient sur le dos lolll
    Il y aura match des supporters aussi l'an prochain, je pense que la Brest Arena rendra jaloux les Arènes 🙂

  2. Sasori9 - le 21 avril 2016 à 18h19

    Ouh la. le président et moi n'avons pas regardé le même match… parce que les Messines se sont bcp battu pour battre Brest. Malheureusement, les Dragonnes jouent dans un Arena chaud comme la braise avec un public en feu !
    C'est vrai que c'est rare de voir un public en feu chez LFP !!!! Même au Havre il n'y a pas ca. Les Dragonnes n'ont pas l'habitude. Ca se voit, elles sont nerveuses par moment…

    Je ne sais plus que j'ai déja dit ou pas mais cet Arena, je l'aime bcp. J'espère que le public sera comme ca l'année prochaine. Battre Fleury en huitième puis Metz en demi, chapeau ! C'est vrai qu'il y a pas mal d'Ex Hac dont Desgrolard dans cette équipe !
    Toulon qui a très mal démarré le championnat a su battre IPH et Nice chez les Aiglons pour aller en finale.
    C'est deux grosses surprises de la coupe de France !!!!
    LE vainqueur de cette coupe de France sera qualifié en coupe EHF puisque la coupe des vainqueurs de coupes est supprimé dès la prochaine saison. ( Dommage)

  3. Kévin - le 21 avril 2016 à 19h08

    On verra si Brest continuera dans sa lancée: le 21/05 contre Nice en CDF
    Et contre Chambray le 8/05 en championnat!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).