LNH – J15

Le PSG gagne le bras de fer savoyard

Nikola Karabatic (PSG Handball)

Dans un match qui fut un combat proposé par Chambéry au PSG, Paris a su garder son sang froid et imposer sa puissance pour l’emporter 30 à 25 dans une arène surchauffée.

D’entrée de jeu, le message est clair pour Paris : rien ne sera offert. Tifosi géant, ambiance électrique… Chaque action sera agrémentée de la pression d’un public venu en nombre et affichant guichet fermé. Si Onufryenko offre le premier avantage à Paris, c’est bien le contre de Traoré et l’inspiration de Da Silva qui donne le ton sur le terrain (2-1, 3e).

Opposition de style

Chambéry ressort sa défense en 1-5 qui avait bien fonctionné au match aller, avec Queido Traoré en défenseur avancé. Très agressif, elle perturbe fortement l’attaque Parisienne. Mikkel Hansen, lui, ne s’en formalise pas. Avec Nikola Karabatic, ils installent un jeu de perforation qui est efficace et permet de jouer serré au score (6-6 ; 8-8 ; 10-10 ; 12-12). Car en face, Chambéry montre d’excellentes choses en attaque tout en déplorant la nouvelle absence de Edin Basic et Timothey N’Guessan pas à 100%. Joao Da Silva et Melvyn Richardson amènent une vivacité qui perturbe la défense de Henrik Molgaard et Luka Karabatic. Comme Matulic transforme les sanctions par ses jets de sept mètres (5/6 dans cet exercice) tandis que Grégoire Detrez se fraye des failles dans les tours parisiennes, Chambéry prend l’avantage (15-14, 28e). Malgré la mésentente entre les arbitres et Mikkel Hansen, sanctionné pour une passe au gardien qui offre la balle à Chambéry, les parisiens gagneront tout de même les vestiaires avec un nul logique (15-15, MT).

L’expérience l’emporte

Joao Pedro Francisco Da Silva (Chambéry)Le retour du vestiaire avait été compliqué pour Chambéry contre Cesson et Ystads. Paris ne fera pas exception. Nikola Karabatic prend la main sur le match, et Thierry Omeyer se montre… Des buts et des arrêts qui font basculer la rencontre (16-20, 37e). Au vue de l’exultation de son meneur, le club de la capitale pense avoir fait le plus dur. Le temps-mort de Ivica Obrvan va rallumer la flamme du Phare, la 3-2-1 de Chambéry rencontre un beau succès, les Savoyards ont même la balle d’égalisation (19-20, 40e). Sauf qu’ils la manquent, et l’exclusion de Pierre Paturel va se payer chère (19-23, 43e). La meilleure gestion des infériorités numériques va donner l’avantage définitif aux visiteurs. Une fin de match sérieuse où l’issue ne fait plus de doute malgré l’exclusion définitive de Molgaard et le réveil de Yann Genty (25-30, SF). Chambéry rend les armes avec les honneurs, et Paris continue son chemin vers le panthéon.

Réactions à chaud

Timothey N’Guessan : “On a fait un bon match, on s’est bien battu… Il faut qu’on garde ça en tête, il y a encore plein d’autres matches : on va les enchaîner ! Pas de panique, c’est Paris, et c’est pas “normal” qu’on perde mais c’est une grosse équipe. On va continuer comme ça, faire un très gros match contre Créteil et ça va vraiment falloir le gagner, jouer comme on a fait, physique, ça marche. On y a cru car on était pas mal, mais c’est une équipe incroyable, on avait moins de pression se soir, avec ce public énorme. C’est pour ça aussi qu’on a voulu se battre jusqu’au bout”

Luka Karabatic: “On essaye d’être constant pendant 60 minutes et on sait que si on arrive à faire ça on arrivera à faire craquer la plupart des équipes. C’est bien qu’on ait encore réussit à le faire aujourd’hui, on a pas paniqué même si on était à match nul à la mi-temps. Chambéry jouait bien aussi… c’est normal que ce soit difficile. On a su rester calme, pas paniquer, et continuer à faire notre jeu. C’est toujours un plaisir de jouer ici, même si t’en prend plein la tête c’est super d’être là.”

Ivica Obrvan (entraîneur Chambéry) : “Nous avons joué contre une grande équipe avec des excellents joueurs. Notre engagement en défense en première mi-temps fut très bon, la deuxième fut plus difficile, spécialement contre Nikola Karabatic qui a fait un excellent match notamment sur les un contre un. Je suis satisfait de l’engagement, mais Paris est une très grande équipe. Créteil sera très important mercredi après ce match difficile.”

Feuille de match

Chambéry – 25

Exclusions : Pierre Paturel (40′) ; Marko Panic (48’48).

Yann Genty (13/43 – GB) ; Radivoje Ristanovic (GB) – Benjamin Gille (Cap) ; Remi Feutrier ; Queido Traoré (3/5) ; Damir Bicanic (4/9) ; Joao Da Silva (2/7) ; Timothey N’Guessan (0/2) ; Marko Panic (2/5) ; Alexandre Tritta (0/1) ; Melvyn Richardson (2/7) ; Jerko Matulic (7/8 dt 5/6 à 7m) ; Pierre Paturel ; Grégoire Detrez (5/5).

Paris SG – 30

Exclusions : Molgaard (22’36, 37’25, 52’58), Nikola Karabatic (26’40), Jeffrey M’Tima (44’52)

Thierry Omeyer (13/33 GB), Patrice Annonay (3/8 GB) – Mikkel Hansen (9/12 dt 4/4 à 7m) ; Nikola Karabatic (8/12) ; Luka Karabatic (4/6) ; Igor Vori ; Sergiey Onufryenko (4/7) ; Robert Gunnarsson ; Benoît Kounkoud ; Luc Abalo (0/1) ; Daniel Narcisse (2/4) ; Henrik Molgaard (1/2), Jeffrey M’Tima (1/2) ; Samuel Honrubia (1/1).

Découvrez l’énorme tifo réalisé par les clubs de supporters des Frega12 et Fondu en ouverture de la rencontre :


Tifosi géant Chambéry – PSG par Handnews

Maxime Thomas

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 14 février 2016 à 19h16

    Je viens de Phare; Quel match de ouf ! avec des supporter Savoyard ! On est bien dans le duché de Savoie.

    C'était la première mi temps : les deux équipes jouent coude à coude. On ne sait pas qui domine parce que c'est un match très fermé.
    La deuxième mi temps, ce qui a compliqué les Chambé : Psg est en mode rouleau compresseur et il attende au bon moment pour crucifier les Chambé. Comme l'article a bien dit : l'exclusion d'un Chambé qui est le tournant du match. A partir de ce moment la, Chambé ne peut plus rattraper son retard. PSG s'est contenté de bien gérer le match sans perdre le controle. Genty a tout fait mais derrière, Chambé loupe "trop" de but !… C'est vrai qu'Omeyer est en forme.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves