LNH – J16

Ivry fait la bonne affaire

Martinez Ivry

Il reste encore dix journées à disputer, et tout peut encore se passer. Mais l’US Ivry a fait la bonne affaire en l’emportant hier soir face à Toulouse (33-29).

La claque reçue à Nantes (25-35) la semaine passée a eu le mérite de réveiller les Ivryens. Trop légers dans tous les secteurs du jeu, ils ont pris leur deuxième valise de la saison face au H mais ont su parfaitement redresser la barre hier soir, pour le première de 2016. “On se devait de rebondir et la semaine a été très dure après en avoir pris dix à Nantes” explique Thomas Cauwenberghs. Hier encore ils ont pris leur temps, ne creusant l’écart qu’en début de première période. Le début de match avait été un duel à distance entre les frères Bataille côté locaux et un côté droit survitaminé côté FENIX. Valentin Porte et Goce Georgievski avaient marqué plus de la moitié des buts de leur équipe à la pause, ce qui n’a forcément pas échappé à Rastko Stefanovic à l’heure de retourner au vestiaire (16-14, MT).

Chapon et Badi, détonateurs ivryens

Chapon IvryLe coach rouge et noir ordonnait une stricte sur Porte, mais aussi sur Alvaro Ruiz Sanchez, le virevoltant demi-centre espagnol, laissant Vasko Sevaljevic composer sur la base arrière. Un des tournants du match selon Miha Zvizej, le pivot toulousain. “Ivry a bien compris le danger que Valentin représentait et la capacité qu’il a à faire jouer les autres. Une fois qu’il est sorti du jeu, on n’a pas su s’adapter” disait-il, tout en insistant sur un manque d’agressivité criant en défense. En effet, que Welsey Pardin ou Cyril Dumoulin occupe la cage toulousaine, ils étaient tous les deux livrés à eux-mêmes face à la furia de la jeunesse ivryenne. Parfaitement incarnée par Walid Badi, puis relayée par Léo Martinez, celle-ci creusait l’écart en revenant de la pause (25-20, 43′), sans que personne ne puisse l’arrêter. Quelques arrêts importants de François-Xavier Chapon, dont trois sur pénalty, et Ivry ramassait les deux points qui lui tendaient les bras. “Ce qu’on retiendra ce soir, c’est notre prestation offensive, on a perdu très peu de ballons et on a su apporter du danger de partout” commentait Sebastian Simonet, bien conscient que cette victoire 33-29 n’était qu’une étape de plus vers le maintien. “On était dans l’obligation de gagner avec les victoires de Tremblay et Chartres la semaine passée” souligne le demi-centre argentin. “Cette victoire va nous permettre d’aborder les gros matchs, PSG, Montpellier, Saint-Raphaël, un peu plus relâchés”.

US IVRY – FENIX TOULOUSE 33:29 (16:14)

IVRY : Chapon (17/46 dont 3/5 pén), Gervelas; S. Simonet (2/5), M. Bataille (4/4), P. Simonet (1/2 dont 1/1 pén), Cauwenberghs (1/3 dont 0/2 pén), Stankovic (7/10), B. Bataille (6/8), Martinez (4/4), Chipurin (0/1), Kollé, Popovic, Badi (8/10 dont 6/7 pén), Ruiz Margaria

TOULOUSE : Pardin (6/28 dont 2/5 pén), Dumoulin (3/14 dont 1/5 pén); Sevaljevic (5/8 dont 0/1 pén), Chelle (4/8 dont 1/1 pén), Georgievski (7/10), Gilbert (0/2), Ruiz Sanchez (3/8 dont 1/2 pén), Ilic (2/3 dont 0/1 pén), Morency, Zvizej (3/4), Calvel, Porte (4/8), Bonilauri (1/1), Osmajic

Kevin Domas

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. René MZ - le 18 février 2016 à 13h57

    Thomas ZIRN ne joue plus à Ivry ou il est blessé ?

  2. Jp - le 18 février 2016 à 22h10

    Blessé

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).