Starligue

La répartition des droits TV et Marketing

karabatic-psg

Nos amis de SportBuzzBusiness ont dévoilé aujourd’hui une étude intéressante sur la répartition des droits marketing de la LNH depuis l’arrivée du distributeur allemand qui a acquis le naming du championnat de 1ère Division. Même si nous sommes à des années lumière des droits marketing du football ou encore du rugby, la LNH a décroché pour la première fois de son histoire un partenaire naming pour un montant de 1 million d’euros par an. A ces droits marketing, il faut ajouter une partie des 4 millions d’euros versés par le diffuseur TV, beIN SPORTS, pour chaque saison. Cela fait donc environs 5 000 000 € à répartir, en partie, pour les clubs et la LNH.

Un mode de répartition très classique est mis en place avec une partie fixe assurée, dont les droits marketing et les droits tv, et une partie variable liée uniquement à la partie droits tv. Chaque club de Starligue touchera cette saison la somme de 41 600 € de manière fixe représentant une partie des droits marketing (41 600 x 14 = 582 400 € sur les 1 million d’euros total) ainsi que la somme de 127 175 € pour la partie droits tv. Donc du PSG Handball à Sélestat, on peut d’ores et déjà prévenir son banquier de l’arrivée sur son compte bancaire d’une somme de 168 775 € minimum. Alors même si du côté des qataris, cela ne représente pas grand chose…pour des petits clubs comme Saran ou Sélestat, c’est un véritable trésor de guerre.

A cela, et comme dans tous les autres sports télévisés, il y a une partie variable qui est versée et qui dépend du classement final de la fin de la saison. La somme de 463 050 € est à répartir entre 14 clubs. Du champion de France qui empochera la somme de 97 241 € au 12ème qui encaissera la somme de 6946 €, les performances sportives restent déterminantes pour décrocher le “pactol” proposé par la LNH. Le futur champion de France peut donc espérer repartir avec une enveloppe de 266 016 € !

La répartition du variable des droits tv :

1/ 97 241€
2/ 83 349€
3/ 74 088€
4/ 50 936€
5/ 37 044€
6/ 32 414€
7/ 27 783€
8/ 18 522€
9/ 13 892€
10/ 11 576€
11/ 9 261€
12/ 6 946€
13/ 0€
14/ 0€

Merci à SportBuzzBusiness pour ces chiffres.

HandNews & CasalHand

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 29 novembre 2016 à 08h57

    Article très intéressant ! 😀
    C'est sur que pour les clubs comme Sélestat, 168 775 € c'est pas rien !

    Pour les droits variables, si les relégués n'ont rien à la fin de la saison ; est-ce que les promus de proligue touchent quelque chose ?

  2. Isakovic - le 29 novembre 2016 à 09h05

    Non ils ne touchent rien.

  3. Averell - le 29 novembre 2016 à 10h22

    A chaud et vue de loin, ca parait pas tres juste:
    – pourquoi les relegables ne touchent rien des droits variables TV? Ils sont pourtant aussi diffuses a la TV au moins une, voire plusieurs fois?
    – Ecart de 1 a 10 entre le 1er et le 11e pour les droits variables! Certes, je comprends la logique qui dit que de sont les premiers du classement qui generent le plus d'audience, mais en meme temps c'est une repartition qui augmente les inegalites financieres, donc sportives. C'est le systeme du foot espagnol ou a part le Barca et le Real, seuls 2-3 clubs peuvent pretendre a rivaliser, les autres sont largement en dessous.
    Surtout que comme souligne dans l'article, pour PSG ca ne change pas grand chose, alors que pour le ventre mou du classement ca permettrait d'essayer d'ameliorer la competitivite de l'equipe, et par ricochet, du championnat…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).