LFH – J8

Fleury réalise le coup parfait face à Dijon

En battant Dijon (27-23) sur son parquet hier soir, Fleury a réalisé la très belle opération de cette huitième journée. Combiné aux défaites de Besançon à Bourg de Péage (27-28) et de Chambray à Nice (27-29) samedi dernier, ce succès permet aux Fleuryssoises de se hisser à la sixième place du classement général. Son adversaire du soir est désormais à six longueurs tandis que Nantes, cinquième, compte deux points de plus. Avec cette septième défaite en huit matchs, Dijon, de son côté, reste scotché à la onzième place.

Il y a parfois des entrées en matière qui laissent présager d’une belle soirée. Après un début de match poussif de la part des deux formations, Diankenba Nianh est celle qui ouvre le score. L’arrière des Panthères profite de la malchance de Noura Ben Slama qui voit le ballon d’abord repoussé par son poteau puis rebondir sur elle-même avant d’aller mourir au fond des filets. Le match est alors lancé.

Après un temps-mort rapidement posé par Christophe Maréchal (5-3, 10′), le CDB met plus de vitesse dans son jeu pour prendre la défense de Fleury à défaut sur attaque placée. Emmenée par une Barbara Moretto aux jambes de feu (8 buts), Dijon prend même l’avantage malgré une belle première période d’Adrianna Placzuk dans son but (8-9, 16′). Mais à la mi-temps, c’est le FLHB qui pointe devant (13-12, MT). “On fait jeu égal avec Fleury en première période mais on n’arrive pas à faire d’écarts sur nos temps forts, regrette Christophe Maréchal, le technicien dijonnais. On bute sur une bonne gardienne, au profil atypique, mais nous le savions. Et au retour des vestiaires, on ne marque pas pendant une longue période, ce qui nous met un gros coup sur la tête.”

Début de période tonitruant pour Fleury

En début de deuxième période, Fleury inflige en effet un cinglant 4-0 (17-12, 35′) dont Dijon ne se remettra jamais. La relation avec Laura Kamdop au pivot porte ses fruits et Amina Sankharé à la barre de l’attaque fleuryssoise multiplie les choix judicieux. “C’est dans ces moments là où nous devenons très fébriles, trop fébriles face à une équipe qui avait déjà gagné trois fois auparavant, note Christophe Maréchal. On prend même un but alors que Fleury est à deux joueuses de moins… On hésite dans nos choix alors qu’en face, ça y va franchement.” Au quart d’heure de jeu pourtant, le CDB revient à un but, profitant des erreurs techniques adverses (20-19, 46′) mais n’arrive finalement pas à passer devant. Après temps-mort bien senti de Christophe Cassan, ce sont Adriana Craciun et Laura Kamdop qui redonnent de l’air à Fleury. A nouveau assommé alors qu’il était mieux, le CDB n’aura pas l’énergie pour revenir. Les Panthères s’imposent pour la quatrième fois de la saison (27-23) en livrant une prestation très sérieuse et continuent tranquillement leur bonhomme de chemin en se rapprochant du wagon de tête.

“Après dix jours sans jouer, on avait un peu peur de manquer de rythme dans ce match très important pour nous, explique Christophe Cassan, l’entraîneur fleuryssois. Mais finalement, nous l’avons emporté et j’ai été très satisfait de l’engagement des joueuses pendant toute la rencontre. Elles se sont appliquées, ont bien respecté le plan de jeu, ce qui était très important car nous savions que ce match pouvait être un tournant d’équipe mais également pour notre projet global sur la saison. Je sens que la confiance s’accumule, je pense que mon groupe prend un gros virage dans sa saison.”

Ce samedi, Dijon accueillera Metz dans son Palais des Sports (20h). “On joue Metz, Besançon et Brest avant la trêve, énumère Christophe Maréchal. Ce match face à Fleury était vraiment important pour nous. Avec la victoire de Bourg de Péage, c’est une mauvaise soirée.” De son côté, les Loirétaines iront justement en Franche-Comté pour y affronter l’ESBF, tombeur de Bourg de Péage (27-28). “Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour nous que Besançon ait perdu juste avant de nous recevoir, annonce Christophe Cassan. Jouer dans leur Palais des Sports est toujours très difficile mais on Clément Machy, mon adjoint qui fait un travail génial, travaille sur cet adversaire depuis une bonne semaine. On sait que ça sera difficile mais on y va pour gagner.”

Fleury – Dijon 27-23 (13-12)
Fleury. Gardiennes : Placzek (11 arrêts/31), Errin (1/3). Joueuses : Sankhare (5 buts/6), Craciun (2/4), Agathe (2/5), Baudouin (6/8), Nianh (3/7), Keita (2/3), Atila (0/1), Le Bihan (2/3), Foppa, Dapina (0/1), Kamdop (4/5), Dias-Minto (1/1).
Dijon. Gardiennes : Le Borgne (5 arrêts/15), Ben Slama (6/23). Joueuses : Lathoud (2 buts/4), Rysankova (5/10), Gravelle (0/1), Moretto (8/11), Mercuzot, Bouchard (2/4), Sylla (2/4), Dewez (0/1), Paulsen (1/3), Skolkova (3/7), Lahcene (0/1).

Clément Domas

Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).