LSL – Amicaux

Nantes convaincant, Montpellier perfectible en Allemagne

Nantes et Montpellier ont passé la semaine en Allemagne, et concluaient par des tournois ce week-end. Les deux participants français à la Ligue des champions reviennent dans l’Hexagone avec de bons résultats.

Les gros tournois de présaison avaient lieu ce week-end en Allemagne, une semaine avant la reprise de la saison outre-Rhin avec la Coupe d’Allemagne. Montpellier et Nantes, en préparation cette semaine en Allemagne, ont participé chacun à un tournoi, face à des équipes allemandes ou du reste de l’Europe. Le bilan est plutôt positif.

Montpellier, deux sur trois à la Heide-Cup

Le MHB était présent à Schneverdingen, une bourgade au sud de Hambourg, pour participer à l’Internationaler Heide-Cup, un des tournois les plus réputés de la présaison. Pour leur premier match face à Leipzig, huitième de Bundesliga l’an passé, les hommes de Patrice Canayer ont pris les commandes en début de rencontre et sont parvenus à conserver l’avantage tout le long du match, même si le club saxon est passé parfois près d’égaliser. Ce premier match se termine néanmoins par une victoire méritée des Héraultais (31-27). Que dire alors du deuxième, face à Wetzlar, sixième du dernier exercice en Allemagne. Après vingt premières minutes assez équilibrées au tableau d’affichage, les partenaires de Jonas Truchanovicius et de Valentin Porte (6 buts chacun) prennent les devants avant la pause (9-13) avant de larguer le HSG qui explose en plein vol au retour des vestiaires. Avec dix longueurs d’avance à quinze minutes de la fin (13-23, 45′), Montpellier s’impose facilement (19-31) et se qualifie pour la finale de la compétition de dimanche.

Pour ce dernier match du week-end face aux Suédois de Kristianstad, les Montpelliérains commencent avec l’avantage au score (3-1, 4′), mais les hommes d’Ola Lindgren, à la faveur d’un 4-0, les distancent plus tard (9-5, 20′). Malgré quelques changements sur la base arrière, le club français ne revient pas au score. Mené de six buts à la mi-temps (15-9), le MHB subit le jeu rapide des Suédois qui élargissent encore leur avance (21-13, 39′). L’international suédois Albin Lagergren fait mal à Montpellier (7 buts), autant que le gardien de Kristianstad, l’ancien sélestadien Richard Kappelin, auteur de parades décisives. C’est donc par une défaite méritée (27-21) que Montpellier rentre d’Allemagne, avec assurément quelques éléments à revoir pour la troupe de Patrice Canayer. On pourra voir les possibles progrès dès le week-end prochain, aux Masters de Grenoble.

Nantes prend le dessus sur Berlin et Veszprém

De son côté, le HBC Nantes était plus au sud, à Ehingen près d’Ulm pour participer à la Sparkassen-Cup. C’est un retour pour les Nantais qui sont tenants du titre. Samedi, les hommes de Thierry Anti jouaient deux matchs presque coup sur coup. Pour son entrée en lice à 17h, Nantes affrontait Stuttgart, sauvé à la dernière journée la saison dernière en Bundesliga. Le H a vite pris en main la rencontre face au futur dernier du tournoi (5-1, 8′ ; 12-5, 15′) et a ensuite su conserver l’avantage, et ce même si Stuttgart s’est bien repris par la suite. Nantes s’impose néanmoins sans trembler (29-23) avant de remettre le couvert un peu plus tard, à 21h face à un plus gros morceau, Berlin. Mais là encore, les Nantais font preuve de maîtrise, creusant un écart avant la pause (14-18) et confirmant leur avantage par la suite. Cyril Dumoulin est décisif avec 14 arrêts, tandis que Kiril Lazarov (5 buts) et surtout Olivier Nyokas (7 buts) maintiennent l’avance du club français. Au final, Nantes s’impose logiquement face au dernier finaliste de la Coupe EHF (28-34).

On monte encore en gamme en finale avec un match contre le champion de Hongrie Veszprém. Cyril Dumoulin, décidément dans un bon week-end, est encore décisif (40% d’arrêts) dans une rencontre très serrée, où l’avantage passe d’une équipe à l’autre. Nantes mène ainsi à la pause (15-17), mais les partenaires de William Accambray – qui a joué, mais sans marquer – reprennent plus tard l’avantage (23-21, 43′). Dans le dernier quart d’heure, le H se détache et, alors que Veszprém revient à un but dans les ultimes secondes, Julian Emonet marque le dernier but du match quasiment sur la sirène (32-34). Voilà une victoire de prestige pour le H et un nouveau trophée dans la vitrine. Même si celui-ci compte pour du beurre… Prochaine occasion de voir Nantes jouer : le week-end prochain du côté de Vannes pour le trophée Morbi’Hand.

HandNews & CasalHand

10 CommentairesPoster un commentaire

  1. Syahn - le 14 août 2017 à 13h43

    J'ai vu aucun des matchs, mais les noms accrochés par Nantes font clairement partie des "gros", à voir ou ils en étaient de leur prépa mais c'est un sacré résultat !

  2. The Fan - le 14 août 2017 à 14h07

    Le PSG a de quoi s’inquiéter…

  3. Pseudo - le 14 août 2017 à 14h59

    Excellente intégration de Lazarov et Emonet ! Reste à voir ce que donne Faluvegi qu’on a pas forcément énormément vu (il a du marquer 2-3 buts sur le tournoi il me semble)

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).