LSL

Saint-Raphaël reste dans la continuité

Quatrième la saison passée, Saint-Raphaël va aborder la saison prochaine avec un effectif quasi identique à celui de la saison dernière. Avec les mêmes objectifs mais aussi la même envie, sans tomber dans la routine.

Décidément, à Saint-Raphaël, on aime bien la Biélorussie. Pourtant pas la plus familière des contrées pour nos clubs hexagonaux, la petite république (enfin, sur le papier) va accueillir pour la troisième fois en un peu plus d’un an les joueurs varois, cette fois pour un tournoi de préparation. Et si, lors des compétitions officielles, c’était dans la capitale Minsk qu’ils avaient posé leurs valises, les joueurs de Joël Da Silva, dont le pivot local Artsem Karalek, vont cette fois se rendre à la frontière polonaise, du côté de Brest, pour y effectuer leurs premiers matchs amicaux de l’été. Avec, comme adversaires, trois équipes qu’on verra en Champions League la saison prochaine : les locaux du Meshkov, qui croiseront la route du Paris Saint-Germain, mais aussi le Dinamo Bucarest (Roumanie) et les Finlandais des Riihmaën Cocks, qui participeront au tour de qualification. “Nous sommes dans une période d’affutage et nous allons affronter des équipes plus en avance que nous. Nous avons choisi d’aller à l’étranger pour nous retrouver entre nous pendant cinq jours et aussi pour jouer des formations avec des profils différents” explique le coach Joël Da Silva, qui entame sa quatrième saison sur le banc. “On va en profiter pour faire une revue d’effectif après quatre semaines de préparation où nous avons alterné beaucoup d’activités”.

Demaille, Barachet, deux visages bien connus

Une revue d’effectif ? Pas que l’entraineur du SRVHB ait tant besoin que ça de voir ses joueurs en condition de match, puisqu’il les connait déjà tous très bien. Seul deux nouveaux visages sont apparus à la reprise, ceux du gardien de but Alexandre Demaille et de l’arrière droit Xavier Barachet. Deux têtes bien connues, puisque le premier, formé au club, avait été prêté à Dunkerque pendant deux saisons et revient donc au bercail tandis que le second, après trois ans à Paris, fait son retour dans un club où il avait été prêté une saison, en 2013/14. “Dans le jeu, nous allons gagner du temps. Xavier connait les enclenchements et certains des joueurs autour. Il a joué dans de grands clubs, son intégration a été naturelle dès le premier jour” continue Da Silva, avant d’insister sur les raisons qui l’ont motivé à faire venir l’ancien Chambérien. “C’est un joueur qui sort d’une période de frustration, qui a une grosse envie et l’ambition d’être important. Il a une très bonne lecture du jeu, il joue très bien avec les autres et je ne m’interdis pas de le faire jouer en demi-centre. Et comme en plus, il a toujours très bien défendu et c’est notre marque de fabrique…”

La stabilité, le secret de la réussite ?

Cette stabilité dans l’effectif, après un seul gros mouvement l’été dernier (avec l’arrivée de Daniel Sarmiento), semble être une partie du secret de la réussite à Saint-Raphaël. Et la base que Joël Da Silva a sous la main semble lui convenir parfaitement, témoin les nombreuses prolongations longue durée officialisées dernièrement. Que ce soit les deux Roumains Simicu ou Popescu (liés au club jusqu’en 2022) ou l’Espagnol Sarmiento (2020), tous seront de l’aventure encore un bon bout de temps. “Ils correspondent aux profils recherchés et l’envie de prolonger était mutuelle. Quand on fait de gros résultats en coupe d’Europe, les joueurs sont exposés et sollicités. Qu’ils restent chez nous est gratifiant, cela signifie que notre travail est reconnu” continue le technicien varois, qui aimerait d’ailleurs bien pérenniser la qualification européenne ces prochaines saisons. Il en a d’ailleurs fait son objectif pour l’exercice à venir, ainsi qu’une place en phase de groupes de la coupe EHF. “Mais notre début de championnat, avec Dunkerque, Chambéry, Nantes, Paris et Montpellier en six journées nous permettra d’affiner cet objectif. Nous en saurons plus au soir de la sixième journée” conclut-il.

Kevin Domas

33 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kinetor - le 16 août 2017 à 14h55

    Pas sur que srvhb a les moyens € d avoir d autre joueurs. On sent le club approcher de c limites. Sportives et financières.
    A suivre

  2. Kinetor - le 16 août 2017 à 14h56

    Ca manque d ambition. …..

  3. yano - le 16 août 2017 à 15h01

    Aucune réel envie du club pour développer le centre de formation laissent des jeunes joueurs partir ailleurs

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).