Mondial 2017 (F) – 1/4

Les Pays-Bas font craquer la Tchéquie

Plus belle surprise de ce championnat du monde, la République Tchèque a du rendre les armes en quart de finale face aux Pays-Bas (30-26). Encore à un but à six minutes de la fin, une double exclusion en fin de match n’a pas été de trop pour permettre aux Oranjes de faire craquer leur adversaire. Elles retrouveront la Norvège en demi-finale à Hambourg vendredi (17h30).

Toutes les belles histoires ont une fin. Composée essentiellement de joueuses d’un niveau amateur, la formation tchèque est passée à deux doigts d’un nouvel exploit à Magdebourg. Portées par Lucie Satrapova (41% d’arrêts), leur gardienne, les filles de Jan Basny ont su revenir dans une rencontre qu’elles avaient débuté la tête dans le sceau (7-1, 10′). Sans s’affoler, comme face à la Roumanie où elle était mené de cinq buts en première période, Iveta Luzomova a montré la voie à son équipe pour revenir dans le match (10-9, 21′). “Après un bon début de match, mes joueuses se sont mises à vouloir multiplier les un-contre-un en sous-estimant la qualité de la défense tchèque”, regrette Helle Thomsen, l’entraîneur néerlandais. Mais, par deux fois, les Tchèques louperont une balle d’égalisation, laissant les Néerlandaises garder le contrôle de la rencontre (17-16, MT).

Toujours dans la roue de leur adversaire en début de seconde période, les Tchèques n’ont cependant jamais réussi à contrôler Lois Abbingh, étincelante depuis le début de la compétition. L’arrière gauche d’Issy-Paris a une nouvelle fois porté sa formation, parfois à bout de bras, dans les moments les plus difficiles pour les Oranjes (21-19, 36′). Angela Malestein, discrète sur son aile pendant tout le match, n’a pas non plus tremblé sur son aile au moment d’enfoncer la Tchéquie. Et c’est finalement au moment où les Tchèques furent réduites à deux de moins – de façon sévère – que les Pays-Bas ont pu souffler dans les cinq dernières minutes (30-26, FT). “Mes joueuses ont bien négocié les dix dernières minutes en jouant très bien en équipe et en gardant un bon état d’esprit même si la République Tchèque nous a posé pas mal de problèmes”, se satisfait Helle Thomsen.

“Je ne peux qu’être fier du bilan de mon équipe sur ce tournoi, explique Jan Basny, le sélectionneur tchèque. Sur nos trois premiers matchs, nous avons joué à la limite de nos moyens. On ne pouvait pas espérer jouer mieux que ça. Je ne peux même pas dire que je suis déçu… Mon équipe dégage une force incroyable : mes joueuses sont tristes car elles voulaient se qualifier en demi-finale.

Elles ont de hautes ambitions mais par rapport au jeu qu’elles ont produit sur cette compétition, je crois qu’elles sont justifiées. J’ai croisé Thorir Hergeirsson, l’entraîneur norvégien, après le match de la Roumanie et il m’a expliqué qu’il ne comprenait pas ce qu’avait mon équipe de si spécial. Mais moi je sais : c’est sa force mentale. Je suis très fier de mon équipe. Maintenant, on va essayer de se qualifier pour le prochain Euro mais ça va être dur.”

A Magdebourg, Clément Domas

Pub Espace Pronos EDF

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 13 décembre 2017 à 22h56

    Ce n'est pas les Néerlandaises qui ont fait craquer les Tchèques mais les deux minutes débiles de la part arbitrage infligé à une joueuse tchèque à la 55ème minute. L'arbitrage n'a pas à donner deux minutes….. mais ils se font par avoir par une fourbe néerlandaise….
    Les Tchèques ont fait un mondial très réussi. S'il n'y a pas deux minutes, les Hollandaises ont été cuit….

    Par contre, je remarque le point faible de Pays Bas ; arrogante !!!!!

    • ANues - le 14 décembre 2017 à 13h29

      Ls hollandaises ont été fidèles a ce qu'elles ont montré durant tout le mondial. Une inconstance chronique.

      Le banc tchèque na aucune profondeur il faut compter sur la dépendance à leur meilleure joueuse: Luzumova sinon elles galèrent.

      Donc dès le départ le match était équilibré. Ce qui m'a gonflé ce n'est pas une erreur mais les 3 ou 4 dans le dernier quart quand les équipes se tiraient la bourre en étant à égalité. Des ballons redonnés aux hollandaises qui auraient (peut-être) pû conduire à des prolongations ?

      Mais il faut faire avec l'arbitrage , bon ou mauvais. Si y a pas de réclamations tchèques …

      • Sasori9 - le 14 décembre 2017 à 19h05

        Oui je sais qu'il faut faire avec l'arbitrage.

        C'est juste que je ne suis pas d'accord avec le titre de cet article. Les Tchèques n'ont pas craqué, elles se sont battu jusqu'au bout malgré les déchets à foison, cafouillage et j'en passe…
        Les Hollandaises sont un peu crispée par moment parce qu'elles n'ont pas su à faire craquer les Tchèques et elles n'ont pas réussi à tuer le match, c'est exactement pareil avec les Bleues contre les Roumaines.
        Et par miracle, il y a eu les deux minutes à la 55ème minute : Donc, l'arbitre a peu aidé la Hollande de façon indirecte. Je trouve ca dommage parce que les Hollandaises sont meilleures et elles n'ont pas besoin ca pour gagner.
        Et on a vu ce mondial, il y a pas mal de surprises. Personne ne s'attendait que la Slovénie a battu la France, que Japon est allé faire chier aux Hollandaises, que les Coréennes ont failli battre les Russes….

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).