Mondial 2017 – Gr. D

L’Argentine n’est pas d’attaque

qatar-argentine-2595-simonet

Battus pour la troisième fois en trois rencontres mardi soir par le Qatar (17-21), les argentins rencontrent de grandes difficultés depuis le début du mondial. Ils joueront leur qualification en huitièmes de finale contre l’Egypte mercredi puis contre le Bahrain vendredi.

Jamais deux sans trois. L’Argentine est tombée pour la troisième fois de suite depuis l’ouverture du mondial mardi soir à l’AccorHotels Arena de Paris. Les coéquipiers des frères Simonet avaient déjà montré leurs limites contre le Danemark (33-22) puis contre la Suède (17-35). En panne de réussite offensive, les argentins ont à nouveau eu les plus grandes difficultés à prendre le meilleur sur la défense qatarienne et ont dû s’incliner de quatre buts (21-17). Le Qatar ne réussit décidément pas aux joueurs de Gallardo après leur défaite aux JO (22-18) et en préparation en janvier (30-25). Mais les limites actuelles de l’Argentine semblent désormais plus profondes qu’un simple revers contre le vice-champion du monde.

Une attaque en panne

france-argentine-fernandez-9411Avec 18,6 buts marqués en moyenne en trois rencontres, l’Argentine est la sélection la moins prolifique du championnat du monde. Le Bahrain (22,3 buts en moyenne) ou encore l’Arabie Saoudite (24,3 buts) ont fait mieux que des argentins totalement paralysés lors des phases offensives. En manque totale d’inspiration, ils ont même offert une prestation étonnante en première période de leur match contre le Qatar, avec seulement … deux buts marqués en première période ! Il faut remonter au Mondial 2001 en France pour retrouver un nombre si peu élevé de buts marqués en trente minutes. A l’époque, la Yougoslavie avait infligé un 15-2 en une mi-temps à … l’Argentine.

La base arrière en difficulté

france-argentine-simonet-9599Federico Pizarro (0/4), Pablo Simonet (1/4) et ses frères Sebastian et Diego (2/5) ont symbolisé mardi contre le Qatar l’impuissance offensive contre une sélection qatarienne pourtant loin d’être aussi impressionnante qu’il y a deux ans sur son sol. Seuls trois buts ont été inscrits depuis la base arrière, ce qui en dit long sur le manque de solution de loin des tireurs sud-américains.

Contre la Suède, la base arrière avait déjà montré ses limites du moment avec un 6/20 cumulé aux tirs. Difficile dans ces conditions de renverser l’une des plus solides nations européennes. Depuis le dernier championnat panaméricain, les argentins semblent éprouver de vraies difficultés à bousculer les défenses adverses à neuf mètres.

Une Diego Simonet dépendance

france-argentine-simonet-9579Ce n’est pas nouveau : quand Diego Simonet est à son meilleur niveau, l’Argentine se montre dans un bon jour et est alors capable de poser des problèmes à de nombreux adversaires. Au contraire, lorsque le demi-centre de Montpellier est moins en vue, c’est tout un pays qui tousse. Depuis le début du mondial, l’Argentine ne fait pas exception à cette règle. Avec un 2/8 contre le Danemark, un 2/4 contre la Suède puis un 2/5 contre le Qatar, Diego Simonet ne pèse pas autant qu’attendu sur le cours du match. Victime d’une rupture du ligament croisé du genou droit en mars 2016, l’ancien ivryen a été privé des Jeux Olympiques et est encore à la recherche de son meilleur niveau. Sans son génie, l’Argentine rentre dans le rang sur la scène internationale.

Encore un espoir contre l’Egypte

qatar-argentine-2497Malgré ses trois défaites, l’Argentine a encore son destin en main. Pour se qualifier en huitièmes de finale, minimum syndical fixé par le sélectionneur Dady Gallardo avant la compétition (il vise le Top 8), les argentins doivent absolument battre l’Egypte mercredi à Bercy. Tout autre résultat qu’une victoire les enverrait à Brest pour y disputer la Coupe du Président. Après avoir atteint les huitièmes de finale en 2011 et 2015 (12ème), cette absence à ce niveau de la compétition marquerait un net recul de l’Argentine sur la scène internationale. Pire, sur le continent sud américain, la suprématie semble désormais brésilienne alors que le Chili a remporté de belle manière son premier match de poule contre la Biélorussie (28-32). Pour sauver son mondial, l’Argentine a cependant encore toutes les cartes en main. Sinon, le sélectionneur Dady Gallardo pourrait payer au prix fort les difficultés de sa sélection. La fédération avait en effet décidé d’attendre l’issue du championnat du monde pour poursuivre ou non l’aveture avec lui.

Olivier Poignard

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Danemark 6 3 3 0 0 104:5945
2 Argentine 4 3 2 0 1 72:74-2
3 Bahrein 2 3 1 0 2 75:85-10
4 RD du Congo 0 3 0 0 3 68:101-33

Les résultats de tous les groupes 

Pub Espace Pronos EDF

1 CommentairePoster un commentaire

  1. seb - le 17 janvier 2017 à 23h49

    9-2 à la mi-temps quelle triste mi temps et de manière générale quel triste mondial pour l’Argentine. Et dire qu’il y quelques années avec les 3 frangins, je voyais l’Argentine concurrencer les équipes européennes…quoique contre la Pologne..

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).