Mondial – Gr. A

La Norvège facile, la Pologne sur le fil

Gebala Pologne

La Norvège n’aura donc fait qu’une bouchée du Brésil lors de la première rencontre. En revanche, le Japon n’est pas passé loin d’une victoire historique face à la Pologne qu’elle n’a pas joué depuis 20 ans. 

Les Brésiliens n’auront finalement tenu que 20 minutes dans la rencontre face à la Norvège. En attaque, ils parviennent à trouver les solutions face aux Norvégiens qui se montrent pourtant agressifs mais cela ne suffit pas. Le jeu de transition des coéquipiers de Bjarte Myrhol est bien trop rodé et efficace pour permettre à la seleçao d’organiser son repli défensif. Une base arrière très complice avec son pivot qui parvient à remporter tous ses duels ou presque. Le rythme imposé par la Norvège semble donc trop élevé pour des Brésiliens qui manquent de lucidité lorsqu’il faut mettre les ballons au fond pour revenir. Et pourtant les occasions sont nombreuses avant que les hommes de Christian Berge prennent littéralement le dessus. Bergerud fait douter les tireurs brésiliens un à un. La Norvège prend donc le large juste avant de rentrer au vestiaire (18-13, MT). De retour sur le parquet, les Norvégiens continuent de mettre du rythme pour prendre leur adversaire à la gorge. Cela fonctionne et les coéquipiers de Henrique Teixeira sont spectateurs de leur opposant qui déroule tout son jeu. Il leur suffit de 16 minutes pour mener de dix buts en seconde période (29-19, 46′). Un écart qui est rédhibitoire et que le Brésil ne parviendra à surmonter (39-26, FM). 

Norvège – Brésil 39:26 (18:13)
Arbitres : V. Horacek, J. Novotny (CZE)

Norvège : Erevik, Christensen, Bergerud (13 arrêts / 38 tirs dont 0/3 pén); Sagosen (7/9 dont 2/2 pén), Hykkerud (2/2), Myrhol (6/9), Tönnesen (1/1), Jondal (5/5), Björnsen (5/6), Lindboe, Gullerud (1/1), Rod (6/9), O’Sullivan (3/3), Tangen (0/2), Johannessen (3/3), Lie Hansen (0/3)

Brésil : Santos (5 arrêts / 23 tirs dont 0/1 pén), Almeida (5 arrêts / 21 tirs dont 0/1 pén); Teixeira (2/3), Silva (1/3), Torriani (0/3), Candido, Toledo (3/9), Pozzer (6/7), Chiuffa (6/6 dont 3/3 pén), Guimaraes (0/1), Ceretta (0/3), Moraes (1/1), Novais (1/1), Ponciano (3/5), Langaro (3/11)

La Pologne a eu chaud

Si le match s’était joué il y a un an, on aurait pensé qu’il n’y avait pas photo entre les deux formations. Mais les choses ont changé. Les Japonais ont d’ailleurs encore une fois montré un beau visage face aux Polonais. Ce sont eux qui mettent du rythme en début de rencontre. Ils jouent tous les coups montent les ballons récupérés en défense. En revanche sur attaque placée, les coéquipiers de Shida éprouvent plus de mal à passer la défense polonaise plus dense physiquement. Mais à chaque problème sa solution. Rois des arts martiaux, les Japonais usent du Kung-fu et passent par les airs pour trouver des solutions et poussent les Polonais à la faute. Par manque d’expérience, ils ont cependant du mal cependant à trouver leurs repères face aux Polonais qui mettent beaucoup d’impact physique dans leur défense. Les solutions sont en effet là, mais mal ou peu exploitées. Tout de même, la sélection nippone rentre au vestiaire avec une avance de deux buts (9-11, MT). Malgré toute la sympathie du public de Nantes, les Japonnais n’ont pas réussi à concrétiser en deuxième mi-temps. Pourtant les occasions n’ont pas manqué. Dans un money-time très serré, les hommes de Antonio Carlos Ortega Perez ont manqué de lucidité pour concrétiser les occasions qui auraient pu leur permettre d’égaliser ou d’arracher la victoire. Au final la Pologne décroche ses premiers points et laisse le Japon bredouille (26-25, FM)

Pologne – Japon : (26:25)

Arbitres : A. Brunner, M. Salah

Pologne : Malcher, Morawski (12 arrêts / 34 tirs); Dacko (2/2), Lyzwa (4/6), Jachlewski (1/2), Krajewski (3/7), Niewrzawa (1/1), Walczak (2/2), Moryto (1/1), Daszek (5/6), M. Gebala, Przybyski (0/1), Paczkowski (4/6), Gierak, T. Gebala (1/5), Chrapkowski (2/2).

Japon : Kimura (5 arrêts / 20 tirs), Shimizu (2 arrêts / 13 tirs); Kochi (1/3), Kato (2/2), Watanabe (1/3), Komuro, Uegaki (2/6), Tokuda (4/6), Koshio (0/1), Shida (9/16), Motoki (2/2), Tamakawa (1/2), Agarie (3/3), Narita (0/1), Mekaru , Doi (0/1).

De Nantes, Maxime Cohen

Rang   Equipe Pts J G. N. P. ButsDiff.
1 Hongrie 6 3 3 0 0 107:7334
2 Allemagne 4 3 2 0 1 81:4338
3 Uruguay 2 3 1 0 2 42:87-45
4 Cap Vert 0 3 0 0 3 27:54-27

Pub Espace Pronos EDF

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 18 janvier 2017 à 00h36

    Et ben comme quoi, Dujshebaev ne peut pas toujours faire des miracles. Mais tant mieux, ça change un peu d'avoir une équipe non-européenne sur la suite de la compétition.

  2. korogho - le 18 janvier 2017 à 09h00

    Le Japon a confirmé ce que je pensais d'eux, au vu de leurs premiers matchs. Ils sont valeureux, rapides et capables de fulgurances techniques, mais sont bordéliques et manquent encore de continuité. Toutefois, on voit un sérieux potentiel pour sortir ce pays des "petits" pays du hand, et gageons qu'Ortega saura organiser leur jeu d'ici 2020.

    Quant à la Pologne, pas grand chose à dire : le seul qui semble vraiment transpirer sur le terrain, c'est Dushebaev (y'a un j quelque part, amis je sais jamais où). Aucune créativité dans le jeu, peu d'engagement… Va falloir reconstruire tout ça, Talant !

  3. Jalme44 - le 18 janvier 2017 à 13h02

    Les japonais manquent surtout de gabarit….et c’est l’entraîneur de l’Allemagne qui va reprendre les rennes pour les JOs. Hier face à une TRES faible equipe polonaise, c’est Shiba qui aurait dû été élu homme du match (pas seul à le pense vu la broncaa la XXL…). Le géant polonais arriere gauche est nullissime. Il fait 2,12m et n’a pris qu’un shoot à 9m, face aux “géants ” japonais pour tirer 1 m au dessus…pauvre Pologne, bon courage à Talent…..

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).