Nationale 1 – J11

Confirmation des tendances

Crédit : Frontignan

La 11e journée de Nationale 1 est restée dans la dynamique de la précédente, en respectant en grande partie la logique du classement. Ainsi, Angers-Noyant devrais bientôt ne plus être le seul inscrit aux play-off et on commence à voir quelles équipes devront lutter jusqu’au bout pour le maintien.

Poule 1 : Un siège pour six

Angers-Noyant a pris l’essentiel contre Pau Nousty : la victoire (30-27). Pour le reste on ne peut pas dire que ce fut le match le plus brillant de la bande à Andréa Parisini (7 buts). Déjà qualifiés pour les play-off, il faudra en faire plus pour battre Vernouillet, l’Elite Val d’Oise et l’US Saintes dans trois dernières journées capitales pour partir avec le plus de points possibles dans la boîte. Car dans ces trois là se cache probablement le futur club à accompagner les noyangevins. Les joueurs de l’US Saintes – seuls tombeurs d’Angers – qui doivent se mordre les doigts d’un but au buzzer de Mickaël Sincère (11/17) qui arrache le nul pour Lanester. Dommage, Vernouillet l’a dans le même temps emporté à Val d’Oise, malgré Mehdi Lacritick prolifique (14/16 dt 8 à 7m), resserrant le championnat. Les bretons de Lanester restent ainsi dans la course, à un point des trois clubs sus-cités. Enfin, la qualification reste techniquement possible pour Pau Nousty et la réserve de Créteil, même si elle paraît bien improbable. Les cristoliens qui l’ont emportés dans un match important pour le maintien face à Bruges (32-31) sur une dernière parade de Dylan Soyez, et grâce à Benjamin Richert (10/14 dt 3 sur 7m) qui prouve qu’on peut être nommé meilleur joueur de Proligue et briller aussi une heure de plus un étage en dessous.

Elite Val d’Oise 32 – 35 Vernouillet
Créteil (réserve) 32 – 31 Bruges
Angers Noyant 30 – 27 Pau Nousty
Saintes 27 – 27 Lanester

Poule 2 : Gonfreville avec de l’avance

Boubou Touré – Crédits : Stade Valeriquais

C’est un scoop : la poule 2 à un leader qui possède plus de deux points sur ses poursuivants ! Gonfreville a en effet affirmé sa première place en battant Hazebrouck. Une victoire construite à la fin de la première période avec un 4-0 qui plaçait idéalement Baptiste Mir (8 buts) et ses coéquipiers (20-15, MT). En contenant Sébastien Bosquet en seconde période, les gonfrevillais ont réussi à tarir la plus grande force de frappe adverse (11 buts) et tenu cet avantage (29-26). Gonfreville profite aussi du faux pas du cercle Paul Bert de Rennes, qui a déjoué à Saint Valery après avoir pourtant eu le match en main (10-12, MT). Une seconde victoire cette saison pour le stade valeriquais, qui engrange enfin quelques points. Amiens vainqueur à Boulogne Billancourt récupère la seconde place, tandis que la réserve du PSG se place en embuscade. Le PSG poussé vers la victoire à Rouen par un trio de buteurs Adama Keita (10/14), Titouan Afanou-Gatine (5/12) et le demi-centre international jeune Sadou N’Tanzi (6/8).

Stade Valeriquais 27 – 25 CPB Rennes
Boulogne Billancourt 22 – 24 Amiens
Gonfreville 29 – 26 Hazebrouck
Oissel Rouen 23 – 27 Paris St-Germain (réserve)

Poule 3 : Grenoble marque son territoire

Crédits : GSMHB

C’était l’affiche de cette poule 3, et peut-être l’affiche de cette 11e journée : Grenoble recevait les lorrains de Sarrebourg, en pleine bourre et prêts à renverser les rouges et blancs de leurs montagnes. Peut-être la dernière occasion de se rapprocher du duo que forme les dauphinois avec Strasbourg en tête de poule. Les lorrains ne semblent pas impressionnés par la salle Pablo Neruda, et se délivrent à fond mais commencent à butter sur Yvan Clot qui va réaliser une grande partie (17 arrêts). Malgré un Sven Horvat lui aussi capable de grandes choses dans ses buts, les grenoblois vont faire l’écart sur les visiteurs (14-11, MT) et garder la main jusqu’au bout. Le duo demi-arrière gauche formé par Ivan Lazic et Lucas Limouzin fait le travail devant (7 buts chacuns), et Grenoble remporte un succès important (29-23). Reste à valider l’accès aux play-off la semaine prochaine à Belfort. Des belfortains qui évoluaient pas très loin à Chambéry, chez une réserve soutenu par les ultra de la Frega, mais dévorés par le demi-centre portugais Hugo Branca Freitas (7/10). Le maintien va être bien compliqué pour la réserve de Chambéry. Sarrebourg de son côté peut toujours espérer un miracle s’il l’emporte à Strasbourg pour le dernier match avant la trêve. Mais il faudra être des plus convainquant face à des alsaciens survoltés contre Epinal (37-26).

Grenoble 29 – 23 Sarrebourg
Chambéry (réserve) 24 – 29 Belfort
Strasbourg 37 – 26 Epinal
Torcy 31 – 27 Semur en Auxois

Poule 4 : la triplette du sud-ouest

Slavisa Risticevic – Crédits VHA/Antoine Michalak

Mathématiquement, Saint-Etienne reste dans la course à la poule haute après sa victoire dans un final à couper le souffle contre Bagnols (33-32). Cela relèverait toutefois de l’exploit, alors autant le dire : c’est à Villeurbanne, Valence ou Frontignan qu’iront les play-off. Reste à savoir qui, et dans quel ordre. Villeurbanne peut compter sur une équipe au collectif homogène. De nombreux joueurs peuvent prendre en main un match, que ça soit dans le but avec deux gardiens de même acabit, ou devant avec une multitude d’artilleurs. Ceux-ci ont fait mouche contre Martigues dans la salle des gratte-ciel, sept joueurs comptant a minima quatre buts (34-29). Et sans Loïc Laurent… Valence a de son côté l’expérience, et une équipe faîte de joueurs de grande classe, capable d’accélérer au moment opportun. Par exemple au trois-quart d’heure de jeu (20-20, 42e ; 30-24, 52e). Il fallait bien ça face à des montpelliérains menés par Nassim Bellahcene (10/17) pas du genre à être des visiteurs modèles (35-31). Enfin, Frontignan a l’avantage d’avoir des ailes dans le dos depuis début octobre. Cinquième victoire consécutive à Villefranche (27-29), dans un final très houleux qui aura tourné – une nouvelle fois – à leur avantage. La dernière défaite remonte ainsi à Villeurbanne le 7 octobre… Villeurbannais qui vont venir dans une semaine clôturer la saison dans un gymnase Henri Ferrari bouillant !

Saint-Etienne 33 – 32 Bagnols
Valence 35 – 31 Montpellier (réserve)
Villefranche 27 – 29 Frontignan
Villeurbanne 34 – 29 Martigues

Maxime Thomas

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 4 décembre 2017 à 17h19

    Lucas Limouzin est arrière droit*

    • Sego - le 4 décembre 2017 à 21h02

      J’ai rectifié, merci d’avoir signalé

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).