Proligue

Créteil trop juste face au PSG

Pour son premier match de préparation, Créteil a logiquement subi la loi du PSG (32-25) vendredi soir à Coubertin. Rien d’inquiétant cependant pour les cristoliens, comme nous l’explique l’ailier espagnol Victor Alonso.

C’est désormais une tradition pour les parisiens : leur premier match amical dans l’Hexagone se dispute à huis-clos, face à un adversaire d’un niveau inférieur pour se tester après un important entraînement physique. Si Tremblay avait fait office de sparing-partner il y a un an (29-33), suivi par Créteil (27-32), les cristoliens ont à nouveau eu l’opportunité de se mesurer aux stars parisiennes vendredi. Le résultat (32-25) est évidemment anecdotique pour les deux formations qui souhaitaient avant tout retrouver leurs automatismes. « Personnellement, je suis plutôt satisfait de ce match amical contre le PSG malgré notre défaite de sept buts, confie Victor Alonso. Nous avons joué avec quatre équipes différentes, chacune pendant 15 minutes. Nous n’avions effectué que trois entraînements avec ballon avant ce match. »

Avec ses recrues Corrales et Sagosen, qui fut le premier buteur de la rencontre, la formation de Noka Serdarusic a fait valoir non seulement la supériorité de son effectif mais a également mis à profit son stage de 10 jours en Slovénie pour faire la différence (15-8 à la pause). « Paris a imposé un rythme élevé qu’il a été difficile de suivre de notre côté, poursuit l’ailier droit de l’USC. Nous sommes actuellement en plein travail physique, avec une charge importante à endurer. Notre défense et notre attaque ont été efficaces par moment. Nous devons encore les ajuster. Il faut que nous tenions davantage le ballon sur les zones extérieures. Nous avons parfois eu tendance à nous précipiter en tirant rapidement depuis la zone centrale sans bouger la défense parisienne. Forcément, ce type d’action est compliqué face au PSG. Nous avons besoin d’enchaîner davantage de matches de préparation et d’entraînements pour nous ajuster. »

Objectif : champion de Proligue

Les parisiens, qui ont glané un deuxième succès en amical après celui contre Maribor (31-37) avant de défier St Raphaël mercredi à Reims, étaient un cran au-dessus des cristoliens. Ces derniers se préparent à une saison de reconquête en Proligue. L’effectif a été marqué par de nombreux départs cet été, mais l’ambition est toujours bien présente. « Plusieurs joueurs nous ont quittés à l’intersaison, mais c’est la vie d’une équipe professionnelle, relativise Victor Alonso. Tous les ans des joueurs quittent l’effectif pendant que d’autres nous rejoignent. J’espère que les recrues vont s’habituer rapidement à notre jeu pour que nous allions tous dans la même direction. »

Créteil, qui retrouve la D2 pour la troisième fois depuis 2010, espère ne pas s’attarder trop longtemps en Proligue et imiter Tremblay ou encore Ivry qui, ces dernières années, n’ont fait qu’un passage éclair à ce niveau. « Mes objectifs ? Je suis toujours très exigeant en la matière, affirme l’ailier espagnol cristolien. Il n’y a pas de raison que cela change cette saison. Je vise le titre de champion de Proligue pour pouvoir ainsi remonter directement en Starligue. Si nous terminons à une place inférieure, cela ne sera pas une saison réussie pour moi. Il y a plusieurs formations très intéressantes en D2, mais nous devons exiger le maximum de notre équipe sans nous mettre une pression excessive non plus. C’est en travaillant à 200% tous les jours qu’on atteindra notre objectif. »

Olivier Poignard

Pub Espace Pronos Proligue

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. The Fan - le 20 août 2017 à 12h00

    Créteil / Chartres ça va être un bon duel pour la 1ere place.

  2. Pseudo - le 20 août 2017 à 12h28

    J’ai l’impression que Chartres est nettement au dessus grâce à ses recrues, notamment chamberiennes. Alors que Créteil ne se renforce pas énormément (À part l’arrivée d’Issam Tej; Descat et Mocquais se valent à mon avis, d’autant que Mocquais compense son jeune âge par une excellente saison face aux équipes de Proligue qu’il connaît donc déjà). Derrière, Limoges, Nancy, Istres vont être très solides aussi. Selestat risque d’avoir du mal, je ne les vois pas remonter tout de suite. Et hâte de voir comment vont marcher des équipes comme Caen, Vernon ou Nice. Je vois bien Nice faire un vrai coup dans ce championnat et finir bien classé

  3. cousin hugo - le 20 août 2017 à 13h08

    Chartres me semblait déjà bien au dessus la saison passée .
    Je pense que le début de saison sera, comme d’habitude, primordial. C’est à ce moment là qu’on emmagasine des points et surtout de la confiance. Si tu te retrouve dans une spirale négative dès le début du championnat c’est difficile de trouver de la sérénité ensuite (Surtout si tu affiches des objectifs élevés). De toute façon en écoutant les dirigeants de club à ce moment de l’année, tout les clubs visent à minima les play off.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).