Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Proligue - J14

Massy et Pontault gardent le rythme

, par Mocanu

dupoux-jean-pierre-pontault-combault-101216-4182

En s’imposant de cinq buts sur le parquet de Billère (20-25), Massy a confirmé son excellente forme du moment. Les massicois restent à trois points de Tremblay, leader sérieux contre Besançon (30-28) tandis qu’Istres a lâché un point contre Chartres (23-23). Pontault reste à égalité avec Massy après sa victoire (28-25) contre Valence.

L’affiche du week-end

Massot-Pellet IstresEntre Chartres et Istres, le duel de vendredi soir avait un petit air de choc au sommet pour les play-offs entre deux anciens pensionnaires de première division. Si Istres reste dans le sillage de Tremblay, Chartres n’a pas dit son dernier mot non plus. Le match nul entre les deux formations (23-23) confirme à quel point la course aux play-offs sera indécise jusqu’au bout.

Emmené par son duo Salinas – Kieffer, auteur de 13 buts à eux deux, Chartres a fait preuve de sang froid en seconde période, alors que les provençaux ont compté jusqu’à trois buts d’avance (15-18, 43’) au plus fort de leur domination. Les joueurs de Gilles Derot avaient alterné le bon et le moins bon auparavant, laissant d’abord les chartrains prendre les commandes en début de rencontre (6-4, 13’) avant de reprendre le contrôle des débats. Massot-Pellet et Ruiz font le boulot en attaque et regagnent les vestiaires avec trois buts d’avance (9-12).

roussel-chartresUn 3-0 chartrains dès la reprise remet les joueurs de Jérémy Roussel sur de bons rails (12-12). Commence alors un véritable mano à mano entre deux formations ambitieuses pour la suite du championnat. Kudinov répond à Cismondo, mais ce sont bien les visiteurs qui profitent d’un temps fort pour reprendre les débats en main (17-19, 45’). Les dix dernières minutes offrent un vrai suspense. Grâce à des buts de Roche et Kieffer à deux reprises, Chartres reprend même les devants (22-21, 53’) et a même la balle de la victoire en main mais Cappelle s’interpose devant Molinié. Les deux équipes se partagent donc les points (23-23), laissant Istres à une longueur du duo Massy-Pontault au classement.

Le joueur du week-end

Honrubia TremblayAvec 10 buts à son actif, Samuel Honrubia a une nouvelle fois été déterminant dans la victoire de Tremblay contre Nancy (31-28). L’ancien ailier de Montpellier et du PSG n’a rien perdu de son efficacité aux shoots en Proligue, et il l’a une nouvelle fois démontré contre les nancéens. Samuel Honrubia est le meilleur joueur de cette 14ème journée.

Les tremblaysiens ont eu la mainmise sur une grande partie de la rencontre, déroulant leur jeu en première période pour laisser Nancy à distance raisonnable (12-8, 20’). Le leader de Proligue semble avoir les débats bien en main, malgré les offensives de Soltane pour les visiteurs. A la pause, Tremblay est logiquement en tête (16-14).

Ballet NancyLe deuxième acte est plus indécis. Le début de seconde période est pourtant idéal pour Tremblay qui, grâce à Alexandre Tomas et Samuel Honrubia, fait grimper l’écart à cinq buts (19-14, 35’). Nancy n’a pas dit son dernier mot et profite des pertes de balle adverses pour mettre la pression sur les épaules du leader. Mieux, sous l’impulsion de Soltane, Nancy revient à égalité (22-22, 47’) puis prend la tête (25-26, 51’). Tremblay s’en remet à Sadoveac et Honrubia pour finalement s’imposer de trois buts (31-28). Alors que les tremblaysiens préparent déjà la saison prochaine et devraient prochainement annoncer l’arrivée du toulousain Sevaljevic, cette victoire permet au groupe de David Christmann de consolider sa première place au classement.

Les réactions :

Christmann Tremblay (2)David Christmann : "Je ne suis pas satisfait du contenu de notre rencontre, à l'image de ce qu'on a pu faire à Pontault la semaine passée. Cela fait deux matchs qu'on n'est pas très bons défensivement, voire pas bons du tout. Il n'y a que quand on se sent en danger qu'on commence à jouer et c'est dommage parce qu'on peut tuer le match ce soir à plusieurs reprises. Mais à ce moment-là, on perd des ballons naïvement en attaque, on en perd beaucoup trop aujourd'hui. On prend les points quand d'autres chutent, si on ne joue pas bien mais qu'on avance, on s'en contente, mais on va affronter les grosses écuries dans les prochaines semaines, Limoges à l'extérieur et un déplacement à Massy un peu après. Il va vraiment falloir montrer autre chose."

Plantin NancyStéphane Plantin : "Certaines fois, on préférerait ne pas très bien jouer et finir avec une victoire, comme on l'a fait la semaine dernière. Je suis satisfait de la qualité du jeu, même si on a perdu trop de ballons et pas bien géré la fin de match alors qu'on a deux ballons de +2 qu'on leur donne. On peut être déçu sur la physionomie du match. On a accroché le leader, il faut construire là-dessus. Tremblay était annoncé comme l'ogre du championnat et ça se confirme. On est quand même content d'avoir fait jeu égal avec cette équipe et il faut prendre de la confiance du match d'aujourd'hui. Il faut retenir la combativité dont on a fait preuve, même quand on était menés et notre capacité à aller vite vers l'avant pour construire en vue des prochains matchs".

Les autres matches

laplace-massyMassy ne lâche rien dans le sillage de Tremblay . Vendredi soir, les massicois se sont imposés de cinq buts (20-25) sur le parquet de Billère, défait pour la deuxième fois de suite à domicile. Les franciliens ont toujours fait la course en tête, s’appuyant sur Laplace et Steins en attaque (7 buts chacun) et le futur toulousain Perisic dans les cages (14 arrêts). Profitant des nombreuses pertes de balle des béarnais (16 au total), Massy compte deux longueurs d’avance à la pause (10-12). Billère s’accroche mais Steins passe la vitesse supérieure au cœur de la seconde période. Les billérois n’arrivent pas à contenir les attaques adverses (15-19, 45’). Les pertes de balle et tirs sur le poteau font mal à Billère, orphelin de Crépain pour organiser le jeu. Sans le jeune Grandi, pas encore qualifié, le BHB ne peut que constater les dégâts. Massy frappe fort (20-25) et reste à trois points de Tremblay.

mocquais-etienne-pontault-combault-101216-4042A l’instar de Massy, Pontault-Combault reste aussi un fidèle poursuivant des tremblaysiens. Les pontellois l’ont encore prouvé samedi soir à Boisramé, en s’imposant (28-25) contre Valence. Avec Mocquais toujours aussi précieux en attaque (7 buts), tout comme le grec Ioannou (6 buts), les pontellois réalisent une excellente entame de match. Valence a les pires difficultés à ajuster sa défense. Pendant ce temps là, les buts pontellois s’enchaînent (9-4, 12’). Les seine et marnais baissent cependant de rythme en fin de première période et encaissent un 5-1 juste avant la pause, replaçant Valence à un but à la mi-temps (14-13). Tout est à refaire ou presque pour les coéquipiers de Candeias. Avec Kankaras à la finition, les drômois s’accrochent (17-17, 37’). Il faut attendre un temps fort de Dupoux, Appolinaire et Lagier Pitre pour voir Pontault reprendre ses aises (23-20, 42’). Les valentinois continuent cependant à mettre la pression (27-25, 55’), mais ce sont bien les locaux qui évitent le piège (28-25).

benali-saint-gratienSannois St Gratien a remporté vendredi sa première victoire de la saison et le premier succès de son histoire en Proligue face à Dijon (28-24). Après 13 défaites de rang, le promu qui occupe toujours la dernière place au classement a vécu une soirée historique. Ce sont les joueurs de Jackson Richardson qui ont trinqué, en courant toujours (ou presque) après le score (8-5, 12’). Grâce à l’efficacité d’Omar Benali en attaque (8 buts), St Gratien parvient à faire tourner le compteur de buts pour rentrer aux vestiaires avec deux buts d’avance (14-12). Le DBHB essaye de forcer la décision, avec notamment Naudin en attaque (6 buts). Même si les bourguignons reviennent à un but (17-16, 36’) puis prennent la tête au tableau d’affichage (18-19, 43’). St Gratien prépare alors sa riposte, avec un cinglant 8-0 qui laisse Dijon bien trop loin pour espérer l’emporter (27-20, 55’). Le coup est rude pour les visiteurs qui s’inclinent au final de quatre buts (28-24). Sannois St Gratien peut alors dignement fêter ce succès historique.

Laguillaumie Besançon 2Sous les yeux d’Alain Portes, en pole position pour devenir le nouvel entraîneur bisontin la saison prochaine, Besançon s’est imposé de six buts (33-27) contre Cherbourg. Les bisontins enchaînent ainsi un deuxième succès de rang qui leur permet de revenir à trois points de leur adversaire du week-end. Laguillaumie (8 buts) a encore fait parler la poudre en attaque, alors que Cédric Simonin a fait le show dans ses cages avec 12 arrêts à 48% de moyenne. Il a fallu attendre la dernière partie de la rencontre pour que les locaux forcent la décision. Auparavant, les deux équipes avaient livré un mano à mano à suspense (13-14 à la pause). Cherbourg a bien cru prendre le contrôle de manière définitive en comptant quatre buts d’avance par la suite (15-19, 38’), mais le GBDH s’est senti pousser des ailes devant son public. Un 8-1 met à mal la défense des cherbourgeois, qui se retrouvent à courir après le score (23-20, 44’). Les joueurs de Christophe Viennet, pressenti pour rejoindre le banc de Sélestat la saison prochaine, tiennent leur succès (33-27).

langevin-maxime-caen-18112016-9451Limoges n’a pas enchaîné après son succès de la semaine passée à Billère. Les joueurs de Nenad Stanic ont cette fois-ci dû s’incliner contre Caen (25-22). Avec le capitaine Dessertenne et Langevin en artilleurs principaux, les caennais ont débuté le match en mode diesel. Ils ne parviennent pas à trouver des solutions en attaque et Limoges en profite pour prendre les devants (2-6, 7'). Roopinia et Dessertenne remettent leur équipe dans le sens de la marche, posant de vrais soucis aux limougeauds (7-8, 17'). L'expérience de Cutura est précieuse pour les visiteurs, mais le promu n'est pas en reste à la pause (12-13). En manque de réussite à la finition à la reprise, Limoges est logiquement puni au score par des caennais qui jouent parfaitement le coup (16-14, 36'). Rien n'est fait cependant à l'entame du dernier quart d'heure (18-18). Dans le money time, un 4-1 des locaux leur offre un succès important (25-22).

Olivier Poignard (avec Kevin Domas à Tremblay)

Prochain match TV

Slovénie

09:00

Jeu. 25 Juil.

Danemark

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tamara
Tamara
7 années il y a

Franchement honrubia exceptionnel il m’a vraiment impressionné de son niveau

seb
seb
7 années il y a
Répondre à  Tamara

Ah ba il ne jouait pas en Edf pour rien…mais c’est bien qu’il ait gardé cet excellent niveau même en D2 : il n’est pas tombé dans le piège de se voir trop « facile » en D2 et de tomber dans la suffisance

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x