Starligue – J19

Paris a maitrisé son sujet à Ivry

Le PSG a bien préparé son 1/8 de finale de la Ligue des Champions en dominant Ivry ce mercredi dans le cadre de la 19e journée de Starligue (21-31, FM). Les Parisiens ont fait la différence en première période en prenant un avantage de 10 buts, de quoi s’offrir un second acte plus tranquille face à une formation ivryenne qui n’a pas abdiqué.

On a fait un bon match ce soir. On voulait éviter de reproduire le même scénario que face à Créteil, surtout avant le 1/8 de finale contre Nantes. Nous étions très concentrés dès le début, et nous nous sommes simplifiés la tâche grâce à cette bonne première période” analysait Luc Abalo à l’issue de la victoire parisienne face à son club formateur. Car avant de se projeter vers sa première confrontation européenne face à Nantes, les Parisiens devaient passer l’obstacle ivryen, si possible avec la manière pour aborder son rendez-vous du weekend dans de bonnes dispositions. Contrat pleinement rempli pour les hommes de Noka Serdarusic, qui ont bien maitrisé ce derby face à un adversaire qui restait sur deux succès de rang en championnat. Dans le sillage d’un Mikkel Hansen efficace (8/9 aux tirs), et d’un Thierry Omeyer impérial sur sa ligne avec pas moins de 55% d’arrêts, les visiteurs ont rapidement pris les devants au tableau d’affichage, pour clôturer le premier acte avec dix longueurs d’avance (10-20, MT).

Le PSG en gestion

Revenus des vestiaires décomplexés, les Ivryens ont affiché un visage séduisant en seconde période face à l’ogre parisien. Sous l’impulsion d’un Léo Martinez inspiré à la mène (3 buts), les locaux sont parvenus à faire jeu égal avec Nikola Karabatic (5 buts) et les siens, de quoi stabiliser l’écart au score entre les deux formations. Le PSG a pu profiter de son avantage pour faire tourner, et effectuer une large revue d’effectif en prévision du choc de ce weekend en terres nantaises. Si les Parisiens ont été tenus en échec en seconde période par leurs voisins franciliens (11-11), la prestation des champions de France aura été sérieuse, de quoi faire le plein de confiance avant le 1/8 de finale de la Ligue des Champions. Avec ce nouveau succès en Starligue (21-31, FM), le PSG conserve la tête du championnat devant Nantes, tombeur de son côté de Sélestat.

Statistiques :

Ivry : Vium 4/8, M. Bataille 2/5, Cauwenberghs 0/1, Keita 2/2, Prandi 1/3, Stankovic 1/4, Furlan 1/9, Martinez 3/5, Chipurin 1/2, Del Arco 3/7, Castro 0/2, Badi 1/2, Ruiz 0/1 ; Gardiens : Chapon : 4/25, Gervelas 3/12

Paris : Gensheimer 3/4, Accambray 2/3, Stepancic 4/6, Kounkoud 2/3, Barachet 1/1, Remili 2/2, Abalo 1/1, L. Karabatic 3/4, Hansen 7/8, Narcisse 0/1, Nielsen 1/2, N. Karabatic 5/6, Nahi 0/1 ; Gardiens : Omeyer 13/22, Skof 9/21

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. lilian - le 23 mars 2017 à 11h16

    Paris semble retrouver des couleurs depuis que Noka a compris qu’on pouvait faire des rotations…Gros bémol par contre sur les pertes de balles d’après le live lnh : 18 ! dont 6 pour Niko et 3 pour Remili et Hansen !
    Mais ça promet dans tous les cas une putai* de confrontation face à Nantes tellement les 2 équipes semblent omeyer de leur forme en ce moment ! surtout Nantes qui est maintenant à 20 victoires consécutives (toutes compét confondues), est ce que Montpellier ou même Paris ont déjà réalisées une telle série ?

  2. Kaczo 13 - le 23 mars 2017 à 11h39

    Oh oui le MHB à ete champion dès fin mars debut avril entre 2000 et 2011 et plusieurs fois ce qui fait jusque plus de 20 victoires avec les match de Cdd et de ligue des champions. Le H qui fait une grande saison jusqu’ici c’est vrai en est encore très loin. Mais attention a la fatigue mentale et physique qui ne prévient pas quand elle arrive. Encore plus de 2 mois de compétition.

    • seb - le 23 mars 2017 à 11h53

      Bizarre comme référence au niveau des dates ! En 2001, Chambéry est champion de France pour info et Montpellier termine avec 4 défaites et 1 nul..
      En 2007, Ivry est champion de France pour info et Montpellier termine avec 5 défaites et 3 nuls…
      Clairement, je ne pense pas que Montpellier ait été souvent champion de France dès fin mars/début Avril sur les titres entre 2000 et 2012 si on regarde les écarts de point au final avec Chambéry surtout chaque année..et je ne vois pas Montpellier enchaîner les défaites comme contre Cesson en 2012 en fin de saison…
      Mais par contre, c’est effectivement possible que Montpellier ait déjà enchaîne 20 victoires consécutives bien qu’avec la ldc, je n’y crois pas trop non plus !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).