TdC

Montpellier fait sombrer Saint-Raphaël en petite finale

Pour la petite finale du Trophée des champions à Rouen, Montpellier a mis une mi-temps à prendre la mesure de Saint-Raphaël pour finalement s’imposer largement (37-29). Les Varois ont montré deux visages très différents dans ce match.

Le Trophée des champions a beau être une compétition officielle, la petite finale ressemble davantage à un match amical et son lot d’expériences et de recherche de certitudes. Ça a été évidemment le cas dans l’opposition entre Saint-Raphaël et Montpellier. La défense de Saint-Raphaël, qui avait la mauvaise habitude de prendre beaucoup de buts lors de ses dernières sorties, parvient à mettre en échec des attaques montpelliéraines assez peu inspirées. Le MHB encaisse un 3-0 en supériorité numérique, et après un nouveau passage en force, Raphaël Caucheteux marque en contre (4-8, 12′). Les Héraultais relèvent la tête après le temps-mort de leur entraîneur (5-9, 14′) en inscrivant à leur tour un 3-0 (8-9, 16′), mais sans parvenir à repasser devant. Car Saint-Raphaël ne baisse pas le pied et trouve beaucoup de solutions en attaque et peut rentrer aux vestiaires avec un avantage de trois buts (13-16, 30′).

Le rouleau compresseur montpelliérain finalement lancé

« On n’a pas paniqué », soulignait pourtant Melvyn Richardson après le match. La recrue montpelliéraine et ses coéquipiers ont en effet vite retourné le scénario à leur avantage. Montpellier a d’abord pris de vitesse son adversaire en début de rencontre en claquant un 5-0 (18-16, 35′). Enfin revenu des vestiaires, Saint-Raphaël stabilise un temps l’écart (22-21, 43′), avant de prendre l’eau. Le MHB marque but sur but, notamment par Valentin Porte et Melvyn Richardson, et s’envole au tableau d’affichage (32-23, 52′). Le dernier cité termine meilleur buteur (9 buts) et MVP du match. « Je suis satisfait parce qu’il y a la victoire au bout, affirme-t-il. Je commence à trouver mes marques avec l’équipe. Les gars sont supers et ouverts, ça me permet de bien communiquer avec eux et de bien m’adapter à leur projet de jeu. »

Montpellier a alors fait le plus dur, mais continue d’accroître son avance. Vincent Gérard, entré en jeu sous l’ovation du public à peine dix minutes plus tôt, y va de son doublé dans le but laissé vide du SRVHB (35-24, 55′). Montpellier signe donc un large succès (37-29) face à une équipe de Saint-Raphaël qui n’a plus fait le poids en deuxième période. « Je ne sais pas dans quel état d’esprit on est revenus en deuxième mi-temps, déplore Aurélien Abily. On fait une première mi-temps de plutôt très bonne facture, mais en deuxième on a mal entamé et on a explosé littéralement. On perd trop de ballons, on est moins précis en défense et face à des équipes de ce calibre, ça ne pardonne pas. » Comme après un match amical, les deux équipes vont devoir tirer les enseignements de leur week-end avant le début du championnat, dans dix jours.

La feuille de match :

Montpellier – Saint-Raphaël : 37-29 (13-16).

Arbitres : MM. Gasmi et Gasmi.

Montpellier. Gardiens : Gérard 2/7 arrêts (29%) et 2 buts, Portner 8/30 arrêts (27%). Joueurs de champ : Simonet 4/4, Villeminot, Caussé 2/2, Truchanovicius 0/2, Guigou (cap) 5/6 (dont 1/1 pen.), Richardson 9/10 (dont 4/4 pen.), Kavticnik 2/2, Bonnefond, Faustin, Fabregas 2/2, Porte 3/6, Bingo 3/3, Afgour 1/2, Soussi 4/7. Entraîneur : Patrice Canayer. Exclusions : Soussi (17′, 55′), Simonet (30′), Truchanovicius (37′).

Saint-Raphaël. Gardiens : Popescu 6/29 arrêts (21%), Demaille 0/12. Joueurs de champ : Krantz 2/4, Simicu, Abily (cap) 2/6, Sarmiento 3/5, Lynggaard 5/5, Kolakovic 1/1, Jurka 2/4, Caucheteux 6/6 (dont 2/2 pen.), Vigneron, Trottet 0/1, Krakowski 2/3, Dipanda 5/9, Karalek 1/2, Hmam. Entraîneur : Joël Da Silva. Exclusions : Hmam (9′, 30′), Karalek (25′), Caucheteux (49′), Lynggaard (53′), Kolakovic (59′).

Mickaël Georgeault

HandNews nouvelle application

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 2 septembre 2017 à 19h24

    Cest une belle victoire pour MAHB. Par contre, cest une catastrophe pour SaintRaph’, c’est un problème mental.

    • ANues - le 2 septembre 2017 à 22h55

      L'absence d'enjeu peut-il être une partie de la réponse?
      Après c'est hélas pas la première fois que saint raph nous fait le coup de la 2e MT super dégueulasse 🙁
      Du pain béni pour Montpellier et la discipline de Canayer

  2. tim - le 2 septembre 2017 à 19h37

    Richardson c’est le Sagosen montpelliérain !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).