TdC

Paris – Nantes, comme on se retrouve

Les deux premiers du dernier championnat, Paris et Nantes, vont se retrouver cet après-midi en finale du trophée des champions.

Après avoir croisé le fer à six reprises en matchs officiels la saison passée, Nantes et Paris vont se retrouver sur le parquet de la Kindarena pour le premier affrontement de leur nouvelle saison. Un duel qui est déjà un classique du handball français depuis quelques années. “J’ai connu ça avec Montpellier il y a quelques années quand j’étais à Chambéry. La plupart des adversaires de Paris entre sur le terrain en se disant qu’ils allaient essayer d’en prendre le moins possible. L’idée c’est de montrer si on est capable de les inquiéter et de voir où on en est par rapport à eux” détaille le gardien nantais Cyril Dumoulin, auteur d’une gigantesque prestation hier. En termes de rotations, Nantes est clairement à la traine. Si le Norvégien Sander Sagosen a trouvé les filets à huit reprises face à Saint-Raphaël et si Rodrigo Corrales a réalisé quelques belles parades dans la cage parisienne, les nouveaux-venus nantais sont passés relativement inaperçus. Rudolf Faluvegi, Kiril Lazarov et à un degré moindre Julian Emonet, Thierry Anti attend clairement plus de ses renforts estivaux. ” On a un style de jeu qui nous impose de faire des rotations. Et quand on les a faites, on a eu des joueurs un peu inhibés ou qui n’ont pas apporté ce qu’il fallait. J’en ai donc fait moins, mais les joueurs étaient fatigués et ont perdu des balles. Ce n’est pas comme ça que je veux que l’équipe se comporte” disait hier soir le technicien ligérien.

A Paris, Sagosen et Corrales sont déjà bien présents

A Paris, pas autant de tracas. Sander Sagosen a joué quarante minutes, marqué huit buts et laissé, pour son premier match dans l’hexagone, une bien belle impression. “On a beaucoup bossé pour ça tout l’été, les gars autour m’ont parfaitement accueilli et j’essaye du mieux que je peux de me mettre au niveau sur le terrain” souriait le nouveau-venu norvégien. Une fois n’est pas coutume, les coachs parisiens ont fait tourner, beaucoup, et seul le nouveau pivot Jovo Damjanovic n’a pas mis le pied sur le terrain hier. “On voulait profiter de l’occasion pour tenter de jouer avec différentes combinaisons de joueurs et les gars ont su rester concentrés tout au long du match” commentait sobrement Staffan Olsson. Les Parisiens ayant fait de ce trophée des champions leur premier véritable objectif de la saison, il se peut que certains aient moins de temps de jeu aujourd’hui en finale. Car si les rotations sont un des nerfs de la guerre, Paris a appris à faire sans ces dernières années…

Une petite finale pour finaliser les réglages

Si pour le H et Paris, le but est d’aller chercher le premier trophée de cette nouvelle saison, pour Montpellier et Saint-Raphaël, la petite finale de cet après-midi va plus ressembler à un dernier match de préparation qu’à autre chose. Un ultime tour de roues, prélude à tunnel de près de deux semaines sans match qui n’est pas du goût de tout le monde. “Les pontes de la LNH et les clubs ont décidé qu’on aurait douze jours de coupure après le trophée des champions, alors que les joueurs et les entraineurs auraient aimé qu’il en soit autrement, pour jouer plus rapidement et d’alléger le championnat” râle Vincent Gérard, le gardien montpelliérain. Il va falloir malheureusement faire avec cette incohérence du calendrier et s’appuyer sur le match de cet après-midi pour glaner quelques certitudes avant le début du championnat. Si, à Saint-Raphaël, Joël Da Silva répétait “ne rien avoir à reprocher à (ses) joueurs dans l’investissement”, son équipe a encore pris trente-cinq buts et cela commence à faire beaucoup pour un collectif qui a fait de la défense son fer de lance ces dernières années. “On a été obligé de jouer tout le match en jeu placé, ce qui nous a empêché de développer notre jeu” disait hier Adrien Dipanda. Comme quoi, cette petite finale ne sera pas de trop pour affiner les derniers réglages.

Le programme de la journée :

Tournoi des Vikings :
Limoges – Cherbourg à 13h00
Caen – Vernon à 14h45

Montpellier – Saint-Raphaël à 17h00 (en direct sur beIN Sports 1)
Paris – Nantes à 19h30 (en direct sur beIN Sports 1)

Kevin Domas (avec M. Georgeault)

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. The Fan - le 2 septembre 2017 à 17h08

    Allez les gars, quels sont vos pronostiques?

    • korogho - le 2 septembre 2017 à 18h04

      31-30 pour le H, avec un 7/8 de Lazarov. Mais je ne suis pas objectif…

  2. Bonnet - le 2 septembre 2017 à 20h41

    Allez le H´
    On y croit

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).