All

Le moment de la décision en Bundesliga

Le titre de Bundesliga pourrait bien être décidé cette semaine, en cas de parcours parfait de Rhein-Neckar Löwen. La lutte pour les places européennes et pour le maintien aura également beaucoup d’intérêt.

Il reste un mois de compétition en Allemagne, mais on devrait savoir un peu plus tôt qui sera sacré champion. Rhein-Neckar Löwen, favori à sa propre succession, devrait pouvoir assurer son titre dès cette semaine. Le tout récent vainqueur de la Coupe d’Allemagne jouera deux matchs décisifs en quatre jours : ce jeudi soir à domicile contre Magdebourg et dimanche à Berlin, en match en retard. En cas de succès sur les deux rencontres, Rhein-Neckar, actuellement co-leader avec Flensburg mais avec une meilleure différence de buts et deux matchs à rattraper, ne pourra probablement pas être rattrapé. Et vu les dernières performances des Lions sur la scène nationale, et les dernières confrontations avec ses adversaires (victoire sans trembler de Magdebourg en Coupe le week-end dernier 31-24 et large succès contre Berlin en décembre, 37-23), on doute peu des capacités du tenant du titre à assommer la concurrence cette semaine.

« La mère de tous les derbys » décidera de l’avenir européen de ses fils

Surtout que Flensburg, s’il veut continuer à inquiéter Rhein-Neckar, est condamné au sans-faute sur ses derniers matchs. Le SG devra pour cela ressortir vainqueur de son duel ce jeudi contre Kiel, dans ce qu’on appelle outre-Rhin « la mère de tous les derbys ». La 97e opposition entre les deux clubs du Nord promet, puisque Kiel, plutôt bon face aux grosses équipes et déjà deux fois vainqueur de Flensburg cette saison (en Bundesliga et en Ligue des champions ; l’autre rencontre a donné lieu à un match nul), se bat pour revenir au contact des places européennes depuis plusieurs semaines. Actuellement cinquième, le THW a quasiment refait son retard sur Berlin, quatrième ex-aequo mais avec deux matchs en retard. Ce match est véritablement crucial pour les Zèbres, qui n’auront que des adversaires plus faibles pour terminer la saison (Lemgo, Stuttgart, Minden).

Flensburg est dans une situation similaire, avec un 3/3 qui ne devrait pas être compliqué à assurer sur ses dernières sorties (Minden, Lübbecke, Göppingen). C’est peut-être Berlin qui a le calendrier le plus difficile, avec des matchs à disputer contre Wetzlar, Rhein-Neckar, Hanovre et Melsungen. Magdebourg, invaincu depuis novembre en championnat, devra aussi se coltiner Melsungen, en plus de Rhein-Neckar. Le MT a raté sa saison, mais peut faire office de juge de paix dans les luttes auxquelles il aurait dû participer… Hanovre, enfin, est presque distancé de la course au Top 5. Mais, en tant que finaliste de la Coupe d’Allemagne, l’équipe de Carlos Ortega a déjà assuré sa présence en Coupe EHF la saison prochaine et peut aborder la fin de saison avec un peu plus de relâchement.

Lutte à quatre pour le maintien

La lutte pour le maintien est également passionnante. Il y a deux semaines, Ludwigshafen est sorti de la zone rouge après avoir battu Hüttenberg (32-28). Les Chouettes y ont envoyé à leur place Lübbecke, dont le match à Berlin a été reporté au 26 mai. Le TuS avait perdu une semaine avant à domicile contre Ludwigshafen justement, et est donc en grand danger. Hüttenberg, actuel dernier, est ex-aequo avec Lübbecke et à un point de Ludwigshafen, et a donc encore toutes ses chances pour décrocher un maintien qui semblait utopique à l’entame de la saison. Et si Hüttenberg, plus faible budget de la ligue, se sauvait et envoyait à sa place Gummersbach en D2 ? L’historique de la Bundesliga, avec ses quatorze points, n’a que deux points d’avance sur la zone rouge et affrontera ses deux occupants, Lübbecke et Hüttenberg, lors des 32e et 33e journées.

Ces matchs de Gummersbach seront ceux qui décideront du sort des derniers du championnat. Hüttenberg devra créer la surprise à domicile contre Lemgo dimanche pour se donner plus d’arguments pour le maintien. Ludwigshafen aura des matchs contre des équipes démobilisées comme Melsungen et Erlangen. Lübbecke, hormis son match à Gummersbach, jouera aussi contre des équipes dont la saison est terminée, comme Leipzig et Lemgo. Toutes les équipes semblent donc encore avoir leur destin en mains. Pas au point de rattraper Stuttgart, pas mathématiquement maintenu mais qui dispose de six points d’avance sur la zone rouge.

Mickaël Georgeault

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord
Pub Espace Pronos Allemagne

14 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 10 mai 2018 à 12h37

    Très dommage d’avoir autant de clubs dans ce championnat : On compte 5-6 clubs qui ne servent à rien, ne jouent rien en cette fin de saison

  2. Gluten - le 10 mai 2018 à 12h49

    Je dirais même plus que 8-9 clubs n’ont plus rien à jouer sur cette fin de saison (en championnat). Il me semble que seuls 2 derniers descendent ?

  3. Kieler - le 10 mai 2018 à 13h46

    Qui ne servent à rien ? C'est-à-dire ?

    On peut dire la même chose des Saran, Cesson, Massy etc alors. C'est facile de juger sur la fin de saison mais un Lemgo qui trustait avec la relégation termine milieu de tableau, c'est plutôt énorme sachant que chaque année ils finissaient à peine au-dessus de la zone rouge.

    Leipzig et Melsungen sont des clubs qui progressent tranquillement chaque année. Même si cette année ils se sont ratés en effet, ils restent en progression. Le recrutement effectué chaque année, c'est de la montée en gamme constante ou presque. Il ne faut pas oublier que Leipzig était en deuxième division il n'y a pas si longtemps.

    Wetzlar qui termine 10ème a quand-même fait un parcours plus que correcte en coupe d'Allemagne, Göppingen mise beaucoup sur la coupe EHF, comme l'année dernière. Après les équipes comme Stuttgart, Minden, Ludwigschafen visent le maintien, pas des places européennes. Et à ce titre, il y a plusieurs équipes qui font la même chose dans tous les championnats.

    Pour le top 7-8, c'est course à l'Europe et aux titres. Donc bon, le "des clubs qui ne servent à rien", mouais. Encore une fois, arrêtez de juger sur les articles et regardez les matchs, suivez le championnat, vous verrez que ce sont pas des clubs qui ne servent à rien.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).