Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

All

Le moment de la décision en Bundesliga

, par Lanfillo

Le titre de Bundesliga pourrait bien être décidé cette semaine, en cas de parcours parfait de Rhein-Neckar Löwen. La lutte pour les places européennes et pour le maintien aura également beaucoup d'intérêt.

Il reste un mois de compétition en Allemagne, mais on devrait savoir un peu plus tôt qui sera sacré champion. Rhein-Neckar Löwen, favori à sa propre succession, devrait pouvoir assurer son titre dès cette semaine. Le tout récent vainqueur de la Coupe d'Allemagne jouera deux matchs décisifs en quatre jours : ce jeudi soir à domicile contre Magdebourg et dimanche à Berlin, en match en retard. En cas de succès sur les deux rencontres, Rhein-Neckar, actuellement co-leader avec Flensburg mais avec une meilleure différence de buts et deux matchs à rattraper, ne pourra probablement pas être rattrapé. Et vu les dernières performances des Lions sur la scène nationale, et les dernières confrontations avec ses adversaires (victoire sans trembler de Magdebourg en Coupe le week-end dernier 31-24 et large succès contre Berlin en décembre, 37-23), on doute peu des capacités du tenant du titre à assommer la concurrence cette semaine.

« La mère de tous les derbys » décidera de l'avenir européen de ses fils

Surtout que Flensburg, s'il veut continuer à inquiéter Rhein-Neckar, est condamné au sans-faute sur ses derniers matchs. Le SG devra pour cela ressortir vainqueur de son duel ce jeudi contre Kiel, dans ce qu'on appelle outre-Rhin « la mère de tous les derbys ». La 97e opposition entre les deux clubs du Nord promet, puisque Kiel, plutôt bon face aux grosses équipes et déjà deux fois vainqueur de Flensburg cette saison (en Bundesliga et en Ligue des champions ; l'autre rencontre a donné lieu à un match nul), se bat pour revenir au contact des places européennes depuis plusieurs semaines. Actuellement cinquième, le THW a quasiment refait son retard sur Berlin, quatrième ex-aequo mais avec deux matchs en retard. Ce match est véritablement crucial pour les Zèbres, qui n'auront que des adversaires plus faibles pour terminer la saison (Lemgo, Stuttgart, Minden).

Flensburg est dans une situation similaire, avec un 3/3 qui ne devrait pas être compliqué à assurer sur ses dernières sorties (Minden, Lübbecke, Göppingen). C'est peut-être Berlin qui a le calendrier le plus difficile, avec des matchs à disputer contre Wetzlar, Rhein-Neckar, Hanovre et Melsungen. Magdebourg, invaincu depuis novembre en championnat, devra aussi se coltiner Melsungen, en plus de Rhein-Neckar. Le MT a raté sa saison, mais peut faire office de juge de paix dans les luttes auxquelles il aurait dû participer... Hanovre, enfin, est presque distancé de la course au Top 5. Mais, en tant que finaliste de la Coupe d'Allemagne, l'équipe de Carlos Ortega a déjà assuré sa présence en Coupe EHF la saison prochaine et peut aborder la fin de saison avec un peu plus de relâchement.

Lutte à quatre pour le maintien

La lutte pour le maintien est également passionnante. Il y a deux semaines, Ludwigshafen est sorti de la zone rouge après avoir battu Hüttenberg (32-28). Les Chouettes y ont envoyé à leur place Lübbecke, dont le match à Berlin a été reporté au 26 mai. Le TuS avait perdu une semaine avant à domicile contre Ludwigshafen justement, et est donc en grand danger. Hüttenberg, actuel dernier, est ex-aequo avec Lübbecke et à un point de Ludwigshafen, et a donc encore toutes ses chances pour décrocher un maintien qui semblait utopique à l'entame de la saison. Et si Hüttenberg, plus faible budget de la ligue, se sauvait et envoyait à sa place Gummersbach en D2 ? L'historique de la Bundesliga, avec ses quatorze points, n'a que deux points d'avance sur la zone rouge et affrontera ses deux occupants, Lübbecke et Hüttenberg, lors des 32e et 33e journées.

Ces matchs de Gummersbach seront ceux qui décideront du sort des derniers du championnat. Hüttenberg devra créer la surprise à domicile contre Lemgo dimanche pour se donner plus d'arguments pour le maintien. Ludwigshafen aura des matchs contre des équipes démobilisées comme Melsungen et Erlangen. Lübbecke, hormis son match à Gummersbach, jouera aussi contre des équipes dont la saison est terminée, comme Leipzig et Lemgo. Toutes les équipes semblent donc encore avoir leur destin en mains. Pas au point de rattraper Stuttgart, pas mathématiquement maintenu mais qui dispose de six points d'avance sur la zone rouge.

Mickaël Georgeault

Prochain match TV

HBC Nantes

20:45

Ven. 31 Mai.

USAM Nîmes Gard

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pseudo
Pseudo
6 années il y a

Très dommage d’avoir autant de clubs dans ce championnat : On compte 5-6 clubs qui ne servent à rien, ne jouent rien en cette fin de saison

Gluten
Gluten
6 années il y a

Je dirais même plus que 8-9 clubs n’ont plus rien à jouer sur cette fin de saison (en championnat). Il me semble que seuls 2 derniers descendent ?

jo
jo
6 années il y a

Pour l’Europe, seules les équipes classées 1 à 5 ont encore quelques choses à jouer en championnat non ?
Melsungen 7e, à 8 pts de Hannovre, à 10 points de Berlin, ne peut plus espérer grand chose si ce n’est un miracle pour finir 6e ? Tout en sachant que la 6e place n’est pas sûre d’être qualificative pour l’EHF étant donné qu’il n’y aura que 2 clubs allemands en ldc l’an prochain et qu’Hannovre actuellement 6e est déjà qualifié en tant que finaliste de la coupe d’Allemagne. A moins que l’Allemagne se voit attribuer 5 voire 6 places (si Goppingen gagne cette année) en Coupe EHF ?

Pseudo
Pseudo
6 années il y a

Kieler, je suis volontairement provocateur avec cette expression. Évidemment aucun club ne «sert à rien», et la Bubdesligua a énormément de très belles équipes : Melsungen, Leipzig, Wetzlar, Goppingen, … Toutes ces équipes sont d’un excellent niveau. Ce que je dis c’est que je trouve dommage qu’avec 18 équipes dans le championnat, des clubs comme Wetzlar n’aient pas d’objectif rapidement dans la saison. On a des clubs du ventre mou qui assurent sans trop de soucis le maintien mais ne peuvent même pas rêver d’accéder à l’Europe. Ces équipes là ne peuvent que tenter de bien performer en coupe. Ce sont de très belles équipes mais malheureusement elles ne peuvent qu’espérer améliorer leur classement (passer de 13e à 11e, bof). Je trouve ça dommage. En France, on a eu que Chambéry cette saison qui a un peu été dans ce cas de figure

Pseudo
Pseudo
6 années il y a

Évidemment, les progrès se font sûr plusieurs années. Mais personnellement, je trouverais plus intéressant d’avoir moins d’équipes en 1ère division, avoir une 2e division plus forte encore et avoir des enjeux à tous les niveaux à chaque journée comme on a en championnat de France. Un Goppingen-Wetzlar sera un très beau match, mais, dans le fond, le résultat importe assez peu. Finir 9e ou 11e ne change pas grand chose

DKB
DKB
6 années il y a
Répondre à  Pseudo

C’est pas demain de la veille que la DKB va passer ne serait-ce qu’à 16 équipes, Uwe ( Uwe Schwenker) l’a encore répété à ceux qui lui demandaient s’il ne fallait pas réduire le nombre d’équipes en championnat pour augmenter les chances des clubs allemands de retrouver le Final4 !

DKB
DKB
6 années il y a

Disons que c’est un peu le problème d’avoir 18 équipes dans un championnat, il y a plus de chances de se retrouver avec un ventre mou conséquent qui n’a plus rien à jouer 4-5 journées avant la fin qu’un championnat avec 14 équipes, fatalement

whynot06
whynot06
6 années il y a

Tout à fait d'accord avec DKB mais tout le monde ne doit pas partagé car j'ai entendu dire que certains clubs voulaient passer à 16 en France.
A part augmenter le nombre d'équipes qui n'aura plus d'enjeu à quelques journées de la fin et qui pourront "fausser" le championnat, je ne vois pas l'intérêt.
En plus en Allemagne avec 18 équipes, on voit des clubs qui se désintéressent de la Ligue des Champions c'est pas top. Rhein Nekar par exemple, ils ont choisis le championnat et sacrifié la Champions League, bof bof dans l'esprit.

luke
luke
6 années il y a
Répondre à  whynot06

En soi, ce n’est pas parce qu’il y a 18 clubs que RNL a privilégié le championnat au détriment de la ldc..
Par ailleurs, finalement les clubs allemands n’ont pas beaucoup plus de matchs que les équipes françaises ou espagnoles puisque eux ne jouent qu’une coupe contre 2 pour les français..
Passer à 16 clubs, ça pourrait se faire sans trop de dommages physiques en LNH pour l’ensemble des clubs exceptés ceux de ldc à qui on rajouterait encore 4 matchs à un calendrier déjà très chargé ; mieux vaut éviter les matchs à rejouer pour réclamation 😉
Et puis pour le coup, les allemands ont raison la coupe de la Ligue ne sert pas à grand chose même si certains clubs de ProD2 commencent à chafouiner plusieurs clubs de LNH (Istres au Final4 de la coupe de la Ligue).. Bref, je pense que plusieurs clubs de D2 ne verraient pas d’inconvénient de supprimer cette coupe pour passer à 16 clubs en lnh !

9
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x