Espoirs

Les juniors reprennent la route

Source : EHF/Sasa Pahic Szabo

Les générations dorées des équipes de France junior vont vite être sur le pont cet été. D’abord l’équipe féminine au mondial hongrois (2 au 14 juillet) puis celle masculine à l’Euro slovène (19 au 29 juillet). De fait de ces compétitions qui vont vite arriver, les différents staffs ont déjà leurs équipes à portée de main.

L’été est déjà là

Source : EHF

Elles sont championnes d’Europe et arrivent en Hongrie pour terminer le cycle en espoir. La préparation est à la hauteur du défi, avec un premier stage à Limoges déjà effectué (27 avril au 1er juin) avant d’aller dans dix jours faire un premier tournoi en Hongrie (Debrecen du 13 au 17 juin) et enfin venir défendre le traditionnel trophée Corine Chabannes à Apt (18-25 juin). A programme, les Pays-Bas, l’Ukraine, le Portugal, l’Espagne et l’Allemagne. Hormis l’Ukraine, tous seront présent à la dernière grand messe de la génération 1998-1999, avec déjà une rencontre programmée le 6 juillet face à l’Espagne et le 8 juillet contre l’Allemagne… Au grand dam de Eric Baradat, le sélectionneur qui s’exprime sur le site de la fédération : “J’aurais préféré affronter d’autres équipes et jouer autrement qu’à cache-cache.” Pour le groupe, peu ou pas de surprise, on ne va pas changer une équipe qui gagne… Même si certaines tels l’arrière gauche Manon Brochot (Dijon) et l’arrière droite Chloé Pugliese (Chambray) seront présentes en début de préparation et devront se tenir prête à relever si besoin les joueuses majeures de ce collectif. Un noyau dur dont la seule absence majeure en ce début de préparation est celle de Soukeina Sagna.

La sélection à 20 de l’équipe de France junior féminin (U20)

Gardiennes : Camille Depuiset (Toulon) ; Manuella Dos Reis (Metz) ; Roxanne Franck (Besançon)
Ailières gauche : Constance Mauny (Chambray) ; Alice Mazens (Issy-Paris)
Arrières gauche : Manon Brochot (Dijon) ; Mathilde Plotton (Nice) ; Déborah Lassource (Issy-Paris HB)
Pivots : Marie Fall (Nice) ; Mabana Ma Fofana (Issy-Paris)
Arrière droite – demi-centre : Jannela Blonbou (Nice)
Demi-centre : Aminata Cissokho (Aubervilliers)
Arrières droite :Méline Nocandy (Metz) ; Louise Lefevre (Issy-Paris) ; Chloé Pugliese (Chambray) ; Karichma Ekoh (Nantes) ; Claire Vautier (Saint-Amand-Les-Eaux)
Ailières droite :Melvine Deba (Issy-Paris) ; Lucie Granier (Besançon) ; Lisa Bruni (Chambray-Lès-Tours)

Pour une première

Source : IHF

L’Euro junior masculin reste la seule coupe masculine qui n’est pas encore exposée dans la large galerie des trophées de la fédération. La précédente génération dorée avait toutefois réussi à accrocher le bronze, cette fois l’or pourrait être au bout d’une compétition qui n’épargnera pas l’équipe de France. Une préparation qui garde les grandes lignes des années précédente, avec un regroupement à l’île d’Oléron (18-24 juin) avant d’embarquer pour l’Airport Trophy de Zagreb (29 juin-1er juillet) et un dernier stage face à l’Islande en France (5 au 11 juillet). Là aussi, on ne change pas une équipe qui roule sur sa catégorie depuis trois ans. Mais la sélection n’en sera pas moins difficile à faire, avec des choix cruciaux sur les postes de gardien, arrière droit, pivot et ailier droit. Des choix à faire avant le 19 juillet et un remake du quart du mondial jeune face au Portugal. Là encore peu d’absences majeures hormis celle de Valentin Kieffer dans les buts pour le début de préparation. Surtout ce seront celles de Jonathan Mapu, opéré en mars du pectoral, et de Benjamin Richert, en convalescence après sa grave blessure au genou en championnat face à Sélestat, qu’il faudra chercher à combler.

La sélection à 21 de l’équipe de France junior masculine (U20)

Gardiens : Gauthier Ivah (PSG) ; Jean-Emmanuel Kouassi (Ivry) ; Bastien Soullier (Chambéry)
Ailiers gauche : Dylan Nahi (PSG) ; Antonin Mohamed (Ivry) ; Gaël Tribillon (Fenix Toulouse)
Arrières gauche : Nori Benhalima (Chambéry) ; Elohim Prandi (Nîmes) ; Yoann Gibelin (Créteil)
Demi-Centre : Noah Gaudin (Aix-en-Provence) ; Kyllian Villeminot (Montpellier)
Arrière droit : Julien Bos (Montpellier) ; Clément Damiani (Chambéry) ; Antoine Léger (Chambéry)
Ailiers droit : Edouard Kempf (PSG) ; Robin Dupont-Marion (Cesson) ; Andréa Guillaume (Saran)
Pivots : Antoine Jonnier (Montpellier) ; Robin Dourte (PSG) ; Hugo Brouzet (Chambéry) ; Tom Poyet (Nîmes)

Maxime Thomas

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord

14 CommentairesPoster un commentaire

  1. jbclamence35 - le 3 juin 2018 à 16h28

    Pas de Bellahcene en ARD ? Pourtant il a l'air plus percutant que le petit Bos que j'aime bien mais qui est moins décisif à mes yeux…

  2. Pseudo - le 3 juin 2018 à 19h14

    Andrea Guillaume à Cesson ? Il était cette saison à Saran et va à Istres si je ne me trompe pas 😉

  3. Pseudo - le 3 juin 2018 à 19h16

    L’absence de Richert est vraiment un moins sur le poste .. Mais il reste Kempf et ca donnera sa chance à Guillaume sûrement ! Pour les arrières droits, j’attends aussi de voir Bos qui n’a pas été trop vu a Montpellier ni au mondial l’année dernière a cause de sa blessure

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).