Euro U20 (M)

Les rêves qui continuent, et ceux qui se brisent

Le championnat d’Europe junior va passer demain dans sa deuxième partie de compétition. Seules huit équipes peuvent encore espérer arriver en demi-finale. Huit équipes qu’on attendait pas toutes, et d’autres qui ont désormais une étiquette de favoris dans le dos.

Les (bonnes) surprises

La France partageant le groupe avec eux, difficile de passer à côté des phénoménaux joueurs du Portugal. Il s’agit pour le moment de l’équipe réussissant le mieux sa compétition avec trois partitions de haut vol face à la France (32-28), le Danemark (31-29) et la Hongrie (31-30). De leurs propres aveux, les joueurs et staff marchent sur un nuage où tout leur réussi. Le meilleur exemple est Diogo Silva, meilleur buteur de la compétition (28/35) et que personne n’a réussi à contrer à cette heure.

Les autres surprises n’ont pas le même ampleur. Mais celle de l’Islande a un scénario dingue. Après un démarrage horrible (19-29) contre la Roumanie, les islandais l’ont emporté difficilement face à la Suède (35-33) après avoir pourtant mené de 12 buts ! Il faut dire que les islandais jouent sans Gisli Thorgeir Kristjansson futur joueur de Kiel et Teitur Einarsson, deux joueurs majeurs sur la base arrière blessés. Lors du dernier match décisif face à l’Allemagne, lorsque Fin Backs marque (25-23, 59e) on pense alors les islandais logiquement éliminés… Mais un but rapide de Svein Johannsson suivit d’une balle allemande cafouillée à 10 secondes de la fin offre le contre d’un inespéré match nul à Birgir Birgisson (25-25) qui suffira à se qualifier. L’Islande est la seule équipe à ce stade avec une seule victoire. Dernier beau parcours, celui de la Serbie sortie au premier tour du dernier mondial et encore présent au tour principal.

Les sorties prématurées

Il n’était arrivé qu’une seule fois au Danemark de sortir si tôt lors d’un championnat européen jeune, c’était en 2012 en Turquie. C’est dire la déception pour ceux qui avaient terminés à la troisième place du dernier mondial. C’est aussi la première fois qu’ils sont accompagnés par la Suède, qui malgré sa dernière très belle partie contre la Roumanie (40-31) sort à la différence de buts particulière face à l’Islande. Si on ajoute la Norvège qui n’a pas su se défaire de la Serbie (27-30) et passe également à la trappe, l’Euro des pays scandinaves en devient affolant. Enfin, si la Roumanie ne paraissait pas être une équipe majeure, ses bonnes performances rendent amère le dernier match totalement manqué contre la Suède.

Les équipes à surveiller

Pour remporter la compétition, un trio de favoris se dégage. Tout d’abord, l’Allemagne qui possède sur le papier les joueurs pour aller au bout dont le poison Hendrik Shreiber et le solide Janis Boieck dans les buts. Mais pour pouvoir accrocher la plus belle place, il faudra oublier des troublant passages à vide qui donnent des crises de rage au sélectionneur André Haber. Dans le même tableau, la Slovénie va enfin vivre un test grandeur nature face à cette Allemagne demain soir. Les slovènes sont certes invaincus mais n’ont pas eu les matches les plus complexes entre Israël, la Norvège et la Serbie. En étant les seuls avec deux points, ils possèdent toutefois toutes les cartes pour aller en demi-finale et avec l’appui du public réussir à prendre le titre.

Enfin, l’Espagne se dégage comme étant la grande équipe favorite à ce stade. Ils ont été impressionnant face à la Pologne (32-23) et la Croatie (36-31). Seul le match contre la Russie (28-20) a révélé quelques failles, aussi provoquées par la fatigue d’un second match en 24H et la volonté de faire tourner l’effectif. Un effectif vivant très bien sans arrière droit gaucher – Mamoudou Diocou habituellement surclassé étant absent – avec l’étonnant Pol Valera Rovira, et sans réelle “star” hormis Ian Tarrafeta Serrano. Le demi-centre meilleur passeur (18) et à l’efficacité jamais mise à défaut est de ceux qui pourraient bien finir MVP.

Tour Principal

Poule A

Slovénie (2 pts) ; Allemagne (1 pt) ; Islande (1 pt) ; Serbie (0 pt).

Poule B

Espagne (2 pts) ; Portugal (2 pts) ; France (0 pt) ; Croatie (0 pt).

À Celje, Maxime Thomas

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).