Hon

Pick Szeged fait chuter Veszprém après 11 ans

C’était l’année ou jamais pour Pick Szeged. Fragilisés par leur élimination précoce en Ligue des Champions, les joueurs de Veszprém avaient concédé une défaite de quatre buts (32-28) à Szeged lors du match aller de la finale du championnat hongrois. Le match retour à Veszprém s’annonçait bouillant et ce fut le cas avec un scénario plein de rebondissements couronnant finalement Szeged onze ans après leur dernier titre.

L’entame du match fut largement à l’avantage de Szeged puisqu’après l’ouverture du score de Mario Sostaric, les visiteurs vont appuyer sur l’accélérateur et mettre tout de suite de la distance entre eux et Veszprém (1-5 à la 7ème), obligeant Ljubomir Vranjes à poser son premier temps mort dès la huitième minute. Les champions en titre vont réussir à recoller à -3 mais les ailiers de Szeged, Mario Sostaric et Jonas Källman sont intenables et dix minutes plus tard, l’écart est toujours de cinq buts (6-11 à la 18ème). Petar Nenadic, Iman Jamali et Dejan Manaskov vont essayer de sonner timidement la révolte en fin de première mi temps mais l’écart est encore de trois buts (14-17, mi temps), laissant Veszprém à sept unités de Szeged sur les deux matchs.

Au retour des vestiaires, c’est un Petar Nenadic déchaîné qui va permettre aux siens de recoller au score au bout de dix minutes, bien aidé par Blaz Blagotinsek et l’inusable Momir Ilic (19-19 à la 40ème). Le momentum semble avoir changé de camp et tout d’un coup les quatre buts à rattraper en vingt minutes ne semble plus si insurmontables, mais heureusement pour Szeged, l’arrière gauche Richard Bodo maintient les siens en vie jusqu’à l’entrée du money time (23-21 à la 50ème), promettant une dernière ligne droite pleine de suspense. Bodo va d’ailleurs être l’homme du money time côté Szeged puisqu’il sera le seul à répondre aux efforts conjoints de Petar Nenadic, Blaz Blagotinsek et Dejan Manaskov, permettant aux visiteurs de s’accrocher au score et de faire tourner l’horloge en leur faveur (26-24 à la 56ème).

Un final épique

Invisible jusque là, Dmitri Zhitnikov va inscrire un but ô combien important auquel va répondre Kent Robin Tonnensen à deux reprises, coup sur coup. Il reste donc une minute à jouer et Veszprém possède trois longueurs d’avance et un goal average en leur faveur puisqu’ils ont marqué plus de buts à l’extérieur que Szeged. La situation est simple, si Szeged ne met pas le ballon au fond, ils risquent l’une des plus grosses désillusions de ces dernières années pour un club qui a vu Veszprém être sacré onze fois consécutives depuis leur dernier titre. Mais ce diable de Richard Bodo va encore inscrire un but au bout d’un exploit individuel auquel va encore répondre Kent Robin Tonnesen. Sur l’attaque suivante, Richard Bodo réceptionne mal la passe de Stas Skube alors qu’il ne reste plus qu’une poignée de secondes à jouer mais la montée de balle rapide terminée par Blaz Blagotinsek va se terminer par un ballon dans les nuages (voir ci dessous). Pick Szeged est bien le champion de Hongrie 2018 !

Ljubomir Vranjes (entraîneur de Vesprém): Je félicite Pick Szeged pour leurs matchs, pas seulement celui d’aujourd’hui mais également le match aller. Szeged a été meilleur, ils ont mieux attaqué et défendu. Nous avons essayé de combler notre retard de quatre buts mais nous avons échoué à un but. Je ne suis pas satisfait à 100% de notre mise en place tactique mais nous nous sommes battus, vraiment. Nous avons été vaincu par une très bonne équipe. Ce fut une bonne leçon pour continuer à progresser. Cette saison nous avons bien joué et mal joué, il y a eu trop d’inconstance mais nous devons maintenant avancer pour être meilleurs la saison prochaine. Je suis triste, en colère et déçu. Certains joueurs qui ont travaillé si dur pour l’équipe vont partir, ceux qui restent vont devoir être prêts pour la nouvelle saison.

Juan Carlos Pastor (entraîneur de Szeged): Je suis très content de ce titre de champion. Nous avons joué une très bonne finale en réussissant à s’imposer sur l’ensemble des deux matchs. Nous avons été bon en première mi temps mais nous avons eu des difficultés en deuxième, avec des passages sans marquer, notre attaque était bloquée. Quand Veszprém est revenu dans le match, nous avons souffert mais nous avons réussi à faire les bons choix et continué à croire que nous pouvions le faire. En décembre, quand l’équipe était très mauvaise, je dois remercier  M. Csányi pour avoir continué de croire en notre travail. Je remercie mes joueurs pour leur travail, pour leur soutien depuis le banc ou le terrain. Je dédie ce titre à ma famille qui est loin de moi et qui en souffre beaucoup.

Telekom Veszprém 29-26 (14-17) MOL Pick Szeged

Veszprém:
Tonnesen 5, Gajic 4 (2), Nenadic 4, Manaskov 4,  Jamali 3, Ilic 3,  Blagotinsek 3, Nagy 2, Sulic 1
Szeged:
Bodo 7, Skube 4, Sostaric4, Kallman 3, Sigurmannsson 2 (2), T. Petrus 2, Bánhidi 1, Blazevic 1, Srsen 1, Zhitnikov 1

HandNews & CasalHand

54 CommentairesPoster un commentaire

  1. William34 - le 20 mai 2018 à 19h45

    oui mais il n’y avait pas Accambray

  2. William34 - le 20 mai 2018 à 19h47

    En théorie, Veszprem va donc devoir passer par la case dossier pour participer à la ldc l’an prochain étant donné que la Hongrie va perdre une place pour la ldc dès la saison prochaine…

  3. HB - le 20 mai 2018 à 20h12

    Il y a des entraîneurs à Veszprem qui se sont fait rapidement virer pour nettement moins pire que ça !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).