LFH – J9

Nice en patron face à Bourg-De-Péage

Après sa déconvenue subie à Metz, Nice s’est bien rattrapé face à Bourg-De-Péage. Une deuxième mi-temps sérieuse et pleine d’application a permis aux Aiglonnes de finir la rencontre tranquillement (27-22, FM).

La saison passée, les Niçoises subissaient les foudres d’un Bourg-De-Péage en pleine forme, plein d’assurance, qui arrachait un nul au Parc des Sports Charles Ehrmann (30-30). Mais cette fois, les Dromoises n’ont pas réussi à tenir en échec leur adversaire. Pourtant en première période on aurait pu croire les filles de Camille Comte capables de rivaliser avec les Aiglonnes. Les Dromoises sont restées au contact pendant une période. Une période pendant laquelle les locales laissent des espaces dans leur défense, manquant parfois de communication, notamment sur les relations entre la base arrière et les pivots. Même si les poteaux ont souvent eu raison d’elle, Noémie Barthélémy était bien trouvée et posait des problèmes aux Azuréennes. « En première mi-temps on était battues de partout, on a reculé, on a refusé le combat. Je n’ai pas aimé, c’est pour ça que j’ai changé certaines choses à la mi-temps, pour donner plus de mobilité et d’agressivité à la défense » explique Marjan Kolev. En plus de sa défense en manque réussite, le tacticien niçois a dû composer sans Jannéla Blonbou, sortie au quart d’heure de jeu suite à une petite entorse de la cheville gauche. Rien de grave pour autant, les Azuréennes menaient tranquillement la danse à la pause (15-13, MT).

Belle assise défensive

Sa défense changée, le coach niçois pouvait souffler. Ses protégées, revenues en forme sur leur parquet, dictaient leur loi, sans qu’en face on ne puisse répondre. Aminata Sow et Cindy Champion avaient remis les leurs à hauteur (15-15, 32’), avant de prendre l’eau (19-15, 37’). Face à cette 0-6 changée, les arrières péageoises n’arrivaient pas à apporter le danger nécessaire pour créer des espaces. Il fallait alors s’en remettre à quelques exploits personnels pour trouver des failles. Trop compliqué pour espérer un retour. Les Dromoises n’ont trompé qu’à huit reprises Hatadou Sako en deuxième période (13 arrêts au total). Nice s’est donc envolé vers un succès logique, après une deuxième période totalement maîtrisée, pour le plus grand bonheur de son coach. « On a eu un peu de mal au niveau de la réalisation parce qu’on a buté sur les gardiennes. On n’a pas paniqué, on a montré qu’on avait des qualités. Je suis très content, on a réussi notre mission ce soir. Il ne nous reste plus qu’à gagner à Dijon pour bien terminer avant la trêve ». Point noir de la soirée, la sortie de Jannéla Blonbou qui en saura plus sur la nature de sa blessure dans les jours à venir. Bien qu’elle soit restée durant la totalité du match en bout de banc, l’arrière internationale était debout avec ses coéquipières au moment de faire le tour d’honneur du palais des sports Charles Ehrmann.

A Nice, Maxime Cohen.

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).